Actualités :: Lutte contre le cancer du sein : La section féminine de l’AEEMB (...)

Le président de la Ligue burkinabè contre le cancer de sein, Pr Nayi Zongo, a présidé et parrainé la journée de la santé féminine, le 3 juillet 2022 à Ouagadougou.

Cette activité a été organisée par l’Association des élèves et étudiants musulmans du Burkina (AEEMB), à travers sa section féminine de l’Unité de formation et de recherches en Sciences de la santé (UFR/SDS) de l’université Joseph-Ki-Zerbo. Au programme de cette journée, une campagne de dépistage du cancer du col de l’utérus et du sein, des panels sur le thème « La santé de la femme : comment lever le tabou associé à certaines pathologies ? ».

Pr Nayi Zongo, parrain de la journée de santé féminine

« Ces activités me touchent particulièrement, parce que ça décrit un peu ma vision de ce que devrait être le monde. Quand on est médecin, le premier élément, c’est d’abord travailler à être un bon médecin. Et le bon médecin, c’est celui qui connaît d’abord la science de façon théorique, mais qui sait aussi l’appliquer de façon humaine ». C’est avec ces mots que le parrain et président de la cérémonie de la journée de la santé féminine, Pr Nayi Zongo, a introduit son discours d’ouverture de l’activité. Et le second élément, poursuit-il, « c’est aussi de travailler à être de bons citoyens ; et un bon citoyen, c’est celui qui rend service aux inconnus simplement parce que nous faisons un métier avec humilité et humanité. Votre association entre dans ce cadre ».

Djemilatou Soré, secrétaire aux affaires religieuses de la section AEEMB/SDS

En effet, la journée de santé féminine organisée par l’AEEMB a été placée sous le thème « La santé de la femme : comment lever le tabou associé à certaines pathologies ? ». Au programme de cette journée, une campagne de dépistage du col de l’utérus, des panels sur le cancer du col de l’utérus et du sein, les règles douloureuses et d’autres pathologies. Pour la secrétaire aux affaires féminines de la section AEEMB/SDS, Djemilatou Soré, cette journée a été initiée pour répondre au besoin d’informations sur les règles douloureuses, la contraception et les cancers auxquels sont confrontées les femmes. C’est en cela que ce thème a été choisi afin de lever le tabou sur ces sujets et donner l’information qu’il faut, souligne-t-elle.

Photo de famille

En s’adressant à ses filleules, le parrain est revenu sur les caractéristiques d’un bon musulman. « Un bon musulman, c’est un bon missionnaire, parce qu’il travaille avec les autres et pour les autres. C’est également travailler à partager le savoir. (…) Et quand vous transmettez le savoir, vous allez en recevoir, parce que plus on donne, plus on reçoit », enseigne le médecin spécialiste du cancer, ajoutant que le savoir est un devoir pour tout musulman et il faut le chercher pour le partager avec les autres.

Une vue des participantes

Yvette Zongo
Lefaso.net

Coopération internationale : Après le Mali, les Africains (...)
Burkina/Camp Guillaume Ouédraogo : Un individu a essuyé (...)
Lettre à mon camarade Dabo Boukary, assassiné le 19 Mai (...)
Inhumation des restes de Thomas Sankara et ses (...)
Rentrée scolaire 2022-2023 : HO.FI.O librairie offre une (...)
Burkina Faso : Plus de prise en charge des pauses-déjeuner
Burkina/Centre-ouest : Des partenaires de la recherche (...)
Commune de Saaba/Nioko 1 : Une journée dédiée aux (...)
Sebba (région du Sahel) : Confrontées à la famine, les (...)
Burkina Faso : Le ministre du commerce lance "l’opération de
Procès de Ollo Mathias Kambou : La demande de liberté (...)
Burkina/Santé : La drépanocytose et le soutien (...)
Sanctuaire Notre-Dame de Yagma : La Jeune chambre (...)
Lutte contre le grand banditisme : 44 présumés (...)
Forces armées nationales : Trois officiers supérieurs (...)
Météo au Burkina : L’ANAM annonce des orages et pluies à (...)
Commune rurale de Bama : La rizerie Faso Dembé lance (...)
Gestion des risques agricoles : Des acteurs outillés à (...)
Mister université Burkina 2022 : Godwin Afanou (...)
Coopération transfrontalière : Des membres de délégations (...)
Association Rayimi : Une trentaine de chefs traditionnels

Pages : 0 | ... | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | ... | 31416



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés