Actualités :: Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur 541 dans deux jurys (...)

Ce jeudi 30 juin 2022 a eu lieu la proclamation des résultats du baccalauréat sur toute l’étendue du territoire. Aux lycées Marien N’Gouabi comme Bambata, les résultats sont peu satisfaisants.

Du 21-25 juin passé, les candidats au baccalauréat session 2022 s’étaient rendus dans les salles pour les épreuves écrites et orales. Ce jeudi 30 juin 2022, beaucoup d’entre eux ont accouru dans les différents centres de composition, accompagnés de parents ou d’amis, pour accueillir les résultats. Les admis criaient de joie, les admissibles et les refusés pleuraient de tristesse.

« Dieu merci, j’ai eu mon bac ! » a crié Arielle Congo à l’appel de son nom parmi les admis du premier tour. En effet, Arielle a échoué à son examen de baccalauréat l’année passée faute de 0,01 point. Chose qui l’avait beaucoup découragée. « Cette année Dieu m’a aidée, j’ai eu mon bac non seulement j’ai prié mais aussi j’ai bossé, j’ai bossé dur », a-t-elle dévoilé.

Congo Arielle, Serie G2 : « J’ai eu mon Bac, Dieu merci »

Quelques instants après une autre voix se fait entendre : « enfin, j’ai eu mon bac, merci à Dieu ! ». C’est Mohamed Kaboré qui exprime sa joie d’avoir été admis à son examen. « Je suis tellement, tellement, tellement content ! », s’est-il écrié. « Vraiment on a bataillé, on a commencé à bosser depuis septembre ; à l’école, on nous coinçait trop. Mais je suis très heureuse aujourd’hui », a déclaré Lysiane Tapsoba.

Elle est très reconnaissante envers ses parents et les professeurs qui l’ont aidée. L’élève en terminale A4 au collège Notre dame de Kolg-Naaba se souvient des sacrifices consentis et de la pression des parents. « Ce bac-là, c’est Dieu. Vraiment on a bataillé. On a commencé depuis septembre, on nous coinçait beaucoup à l’école, on ne dormait pas. Pour me motiver à étudier, ma maman venait souvent me réveiller par cette phrase prononcée par le jury à l’annonce des résultats : candidats, approchez ! », se rappelle Mlle Tapsoba.

Admise au premier tour aussi, Awa Dermé laisse éclater sa joie quand nous lui tendons le micro. « La joie, rien que la joie. Mes nuits blanches, la fatigue, la faim ont été payées. Je remercie mes parents qui m’ont soutenue ».

Joséphine Ilboudo, Présidente du centre du lycée Bambata, « Les résultats sont ordinaires »

Le centre du lycée municipal Bambata, composé des jurys 109 et 110, a accueilli 541 candidats à l’examen et a enregistré 182 admis à l’issue des résultats du premier tour, soit un taux de réussite de 36,4%, et 137 admissibles. Selon la présidente de ce centre, Joséphine Ilboudo, les résultats sont passables. « Nous attendons les résultats du second tour pour donner une appréciation générale, car nous espérons que parmi les 137 admissibles, beaucoup seront reçus », a-t-elle indiqué.

Le centre du lycée Marien N’Gouabi, quant à lui, abrite quatre jurys pour l’examen du bac. Il s’agit des jurys 146, 152,153 et 154. Le jury 154 a enregistré 290 candidats, 29 étaient absents à l’examen. Aujourd’hui, il se retrouve avec 50 admis au premier tour, soit un taux de réussite d’environ 19 % et 85 candidats admissibles. Pour Rasmané Bagagnan, secrétaire dudit jury, Les résultats ne sont pas du tout satisfaisants. Et pour lui la responsabilité revient aux élèves qui, selon lui, « ne sont pas bien préparés à affronter l’examen ».

« L’insuffisance de ces résultats peut s’expliquer par le fait que beaucoup de candidats ne se sont pas préparés », a affirmé Bagagnan Rasmané, secrétaire du jury 154 du centre du lycée Marien N’Gouabi

Sur un total de 291 inscrits au jury 152, 23 étaient absents et 268 ont composé. A l’issue des résultats du premier tour, il enregistre 87 admis, soit un taux d’environ 30%, et 98 admissibles. Pour le président du jury Hamidou Tall, « le taux de succès est assez satisfaisant ». Lui aussi espère que les résultats du second tour rehausseront le taux global de réussite du centre.

Les deux centres n’ont enregistré aucune difficulté majeure dans l’organisation des examens du baccalauréat session 2022, selon leurs responsables.
Les admissibles sont attendus le 4 juillet prochain pour la composition des épreuves du second tour.

Bela Ouédraogo
Yvette Hien (stagiaires)
Lefaso.net

Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et (...)
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur (...)
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les (...)
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 (...)
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une (...)
Identification unique de base au Burkina : Vers (...)
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du (...)
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la (...)
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent (...)
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite (...)
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé (...)
Don de sang au Burkina : « Le sang est gratuit pour (...)
Burkina Faso : Plus de 85% des victimes d’accidents de (...)
Banditisme en milieu urbain : Trois malfrats dans les (...)
Promotion sportive et éducative au Burkina : Des (...)
Enfance en difficultés : Hugues Fabrice Zango fait (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31038

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés