Actualités :: Burkina : L’Ordre des ingénieurs en génie civil célèbre son dixième (...)

L’Ordre des ingénieurs en génie civil du Burkina Faso (OIGC-BF) célèbre ses dix années d’existence à travers un programme d’activités qui s’étale du 23 au 25 juin 2022 à Ouagadougou.

Pour ses dix années d’existence, l’Ordre des ingénieurs en génie civil du Burkina Faso (OIGC-BF) mène la réflexion. Une occasion d’introspection pour l’institution, en vue de formuler des recommandations pour mieux se projeter dans l’avenir aux fins de relever les défis. C’est ainsi qu’elle place cette commémoration de la décennie sous le thème : « exercice de la profession d’ingénieur en génie civil au Burkina Faso, enjeux et défis ».

La cérémonie d’ouverture de ce dixième anniversaire a été présidée par le ministre des infrastructures et du désenclavement, le colonel-major Charles Josaphat Zoungrana, qui représentait le Premier ministre. Ont pris part à cet événement sponsorisé par CIM METAL SA, plusieurs délégations étrangères de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger, du Nigéria, et de la Tunisie.

Un aperçut des participants

Dans son mot de bienvenue, le président de l’Ordre, Maxime Somda, a rappelé la mission de l’institution. « L’Ordre des ingénieurs en génie civil du Burkina Faso a pour mission de veiller en permanence au respect des règles et conditions d’exercice de la profession, d’œuvrer au développement continu de ce métier, au perfectionnement professionnel de ses membres ainsi qu’à l’encadrement des stagiaires », a-t-il situé.

Vers des constructions sûres et respectueuses de l’environnement

À l’entendre, leurs échanges porteront notamment sur la formation des ingénieurs en génie civil dans l’espace économique sous régional et régional, les risques, les responsabilités dans le métier et la qualité des matériaux de construction entre autres. « Ces échanges permettront de faire des propositions et des recommandations pour faire avancer la profession d’ingénieur en civil », a précisé M. Somda.

Maxime Somda, président de l’Ordre des ingénieurs du Burkina Faso

Toute chose qui favorisera selon lui, l’accès des populations, à des infrastructures plus sûres, résilientes, confortables, sécurisées et respectueuses de l’environnement. Poursuivant dans son message l’ingénieur Somda s’est attardé un instant sur les résultats engrangés par l’OIGC-BF au cours de ces dix années écoulées.

Ce sont notamment, une campagne de communication à travers des publications dans les journaux de la place, l’obligation effective d’inscription au tableau de l’Ordre pour l’obtention d’un permis temporaire afin d’exercer la profession d’ingénieur imposé par l’ARCOP (Autorité de régulation de la commande publique).

Mais aussi la sensibilisation des ministères en charge du génie civil et des responsables d’institutions sur le rôle et la place de l’ordre des ingénieurs dans l’environnement institutionnel du Burkina Faso. Sans oublier le mandatement par le conseil de l’ordre d’équipes d’experts sur les sites de chantiers des centres de Tenkodogo et de l’université de Koudougou suite aux sinistres intervenus.

Le ministre des infrastructures et du désenclavement, le colonel-major Charles Josaphat Zoungrana

La volonté du ministère à accompagner l’OIGC-BF

Le ministre en charge des infrastructures a quant à lui, procédé au lancement de ces 72 heures d’activités tout en soulignant l’important rôle que jouent les ingénieurs en génie civil dans la réalisation des infrastructures. « S’il est couramment admis que la qualité des infrastructures est l’affaire de toutes les parties prenantes à l’acte de construire, il convient toutefois de reconnaître le rôle primordial occupé par nos ingénieurs en génie civil, professionnels du domaine », a-t-il signalé.

Cette remarque faite par le ministre intervient pour montrer encore une fois que « derrière les infrastructures d’habitation, de transport hydraulique, d’assainissement…qui nous assurent un cadre de vie harmonieux, se trouve le génie civil ». Par conséquent, le ministre des infrastructures a réaffirmé son engagement à soutenir l’OIGC-BF dans ses initiatives futures.
Au terme de la cérémonie officielle d’ouverture, les participants ont visité les différents stands des entreprises évoluant dans le génie civil.

La visite guidée des stands des entreprises présentes au dixième anniversaire de l’OIGC-BF

Une étape du programme qui donne lieu aux différentes présentations et communications inscrites à l’ordre du jour.
L’Ordre des ingénieurs en génie civil du Burkina Faso a été créé par la loi n°020-2012/AN du 10 mai 2012 et promulguée par décret n° 2012-486/PRES. Il est administré par un conseil de l’ordre, seul habilité à le représenter. Il est composé de sept membres élus au scrutin secret par l’assemblée générale parmi les membres de l’ordre, à jour de leurs cotisations professionnelles. Ils sont élus pour un mandat de trois ans renouvelables une fois.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Analyse descriptive des données quantitatives : L’ISSP (...)
Bobo-Dioulasso : Bientôt un centre de gériatrie pour la (...)
Boucle du Mouhoun : 72 heures d’activités pour (...)
Projet PAV-EDUC : La phase pilote lancée à Ouahigouya
Santé : Des étudiants s’interrogent sur l’autonomisation (...)
Région du Sahel : La population de Dori s’arme contre la (...)
Lutte contre les violences faites aux femmes et aux (...)
Burkina/santé : Plus de quatre millions d’enfants seront (...)
Incident à Boulsa ayant entrainé la mort d’un citoyen : (...)
Burkina/Agriculture : Vers la validation de l’étude de (...)
Energies renouvelables : Le régulateur burkinabè présente (...)
« Larmes des armes » : Une création de Casting Sud pour (...)
Institut supérieur d’études de protection civile : 21 (...)
Dédougou : L’association Salaki forme une centaine de (...)
Burkina/Ouagadougou : Le miel et ses produits dérivés à (...)
Burkina Faso : Le top de départ de la campagne agricole (...)
Lutte contre l’insécurité en milieu urbain : Un réseau de (...)
Digitalisation du cadastre au Burkina : Une alternative (...)
Projet souveraineté alimentaire et leadership des femmes (...)
Burkina Faso : La mare aux crocodiles sacrés attend (...)
Corruption au Burkina : Vers l’adoption de valeurs pour (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31920



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés