Actualités :: Analyse et validation des scénarios bas carbone de la stratégie à long terme (...)

Dans le cadre du processus d’élaboration de la stratégie bas carbone du Burkina, le ministère en charge de l’environnement, avec l’appui technique et financier de l’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI) et l’Agence Française de Développement (AFD) a organisé un atelier de validation des scénarios bas carbone de la stratégie de développement à long terme (2050) à faible émission de carbone le 23 juin 2022.

Les experts nationaux des groupes sectoriels de travail, les membres du comité technique de suivi, les consultants nationaux, le point focal Macroéconomique, des personnes ressources nationales ainsi que l’équipe de GGGI sur le plan national et international ont pu échanger sur les propositions de scénarios bas carbones des 5 secteurs clés, à savoir l’énergie, les transports, l’AFAT (l’agriculture, la foresterie et autres affectations des terres), les déchets et les procédés industriels.

En rappel, l’Accord de Paris sur le climat invite les différents états signataires à produire ce type de référentiel, afin de fournir une feuille de route pour la décarbonisation à long terme, c’est-à-dire, jusqu’en 2050.

L’atelier a permis d’examiner et de valider les scénarios bas carbones des 5 secteurs. Le développement des scénarios bas carbones est le résultat de la combinaison des objectifs politiques et des aspects techniques des différents secteurs avec l’ensemble des parties prenantes. Ils serviront de base de référence à l’élaboration du document de stratégie à long terme à faible émission de carbone du pays. Cette stratégie est un instrument politique important qui aidera à inscrire les actions de court terme dans la perspective des changements structurels de long terme nécessaire à la transition vers une économie bas-carbone et résiliente.

Participants à l’atelier d’analyse et de validation des scénarios bas carbone du Burkina Faso

La cérémonie d’ouverture de l’atelier a été présidée par le Directeur de cabinet du Ministère de l’environnement, de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement, représentant Mme la Ministre, avec à ses côtés la représentante de GGGI, Jalasjoki Laura.

D’un commun accord, ils ont invité les participants à des discussions franches au vu de l’importance de ces scénarios pour le Burkina Faso. Mr. Niampa Thomas, le Directeur de cabinet du Ministère de l’environnement déclara : « Les enjeux de la stratégie bas carbone sont d’une grande portée pour le développement durable de notre pays. En effet, le document de stratégie doit rendre compte des efforts de réduction des gaz à effet de serre de notre pays, tout en faisant la promotion d’une économie forte, inclusive, durable et résiliente ».

La représentante adjointe de GGGI, quant à elle ajouta : « cette stratégie doit surtout soutenir le pays dans la planification des actions climatiques au profit de la population en général, et aider le pays à mobiliser plus de financements internationaux pour adapter ces secteurs économiques aux réalités climatiques de demain ».

Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et (...)
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur (...)
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les (...)
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 (...)
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une (...)
Identification unique de base au Burkina : Vers (...)
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du (...)
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la (...)
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent (...)
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite (...)
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé (...)
Don de sang au Burkina : « Le sang est gratuit pour (...)
Burkina Faso : Plus de 85% des victimes d’accidents de (...)
Banditisme en milieu urbain : Trois malfrats dans les (...)
Promotion sportive et éducative au Burkina : Des (...)
Enfance en difficultés : Hugues Fabrice Zango fait (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31038

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés