Actualités :: Journée des nations-unies pour la fonction publique : Les festivités se (...)

Dans le cadre de la commémoration de la Journée des nations-unies pour la fonction publique (JNUFP), le secrétaire général du ministère de la Fonction publique, Hamidou Sawadogo, a animé une conférence de presse ce mercredi 22 juin 2022, à Ouagadougou. A cette occasion, il a, entre autres, dévoilé les grandes articulations de cette commémoration placée sous le thème « la modernisation de l’administration publique burkinabè dans un contexte de crise ».

Pour l’ONU, le service public a un rôle décisif à jouer dans la mise en œuvre des objectifs de développement. C’est pourquoi, l’Assemblee générale qui a proclamé la Journée des nations unies pour la fonction publique (JMFP) encourage chaque Etat membre à organiser des activités pour souligner la contribution du service public au processus de développement.

Au Burkina Faso, ladite journée sera célébrée du 22 juin au 6 juillet 2022. Au programme de cette commémoration dont le coup d’envoi a été donné par le secrétaire général (SG) du département de la fonction publique, au cours d’une conférence de presse, deux conférences publiques qui connaîtront la participation de l’administration publique, des partenaires au développement, des ONG et OSC oeuvrant dans le secteur, des partenaires sociaux, des étudiants et universitaires, entre autres.

Selon le secrétaire général du ministère de la Fonction publique, Hamidou Sawadogo, la cérémonie officielle de commémoration qui est prévue pour ce jeudi 23 juin permettra de magnifier les hommes et les femmes pour leur travail accompli

L’édition 2022 de la JMFP, c’est aussi un cross populaire prévu le 23 juin 2022 à partir de 15h. Le top départ se déroulera sur l’avenue Kwamé N’Krumah à l’immeuble de la modernisation. Pour mettre en oeuvre les directives du Premier ministre qui invite chaque département ministériel à nettoyer les rues chaque dernier samedi, une journée de salubrité (opération mana-mana) est également prévue le 25 juin ainsi que des journées portes ouvertes du 27 au 29 juin 2022 au sein de tous les bâtiments qui abritent un service dudit département.

Les usagers, aux dires du SG du ministère de la Fonction publique, Hamidou Sawadogo, pourront faire le déplacement de 7h30 à 12h30 pour poser leurs préoccupations, de familiariser avec les services techniques. Il informe par ailleurs que ces journées vont aussi se dérouler dans les différents services techniques dans les 13 régions du pays.

Des agents du ministère y ont pris part (en veste)

Outre ces activités phares, les organisateurs participeront à des émissions dans les médias, tels que « surface de vérité de Bf1 », le passage au journal télévisé et parlé de la RTB. « Nous sommes déjà passés à l’émission les grandes questions de Ouaga FM », a souligné M. Sawadogo. Le thème de la présente édition « la modernisation de l’administration publique burkinabè dans un contexte de crise », selon ce dernier, s’explique par le fait que le gouvernement burkinabè voit ses efforts mis à rude épreuve par le contexte de sécuritaire qui impacte négativement la bonne marche des administrations publiques privant ainsi les populations de leur droit à un service public de qualité.

En choisissant ce thème, le ministère de la Fonction publique veut ainsi marquer un arrêt pour réfléchir avec l’ensemble des acteurs sur de nouvelles stratégies à mettre en oeuvre pour « une administration publique résiliente, plus forte, plus efficiente capable de s’adapter aux crises ». Après avoir rappelé le contexte difficile que traverse notre pays, le SG a laissé entendre que cette commémoration sera une opportunité pour communier avec les forces de défense et de sécurité et magnifier les travailleurs, qui par leurs efforts contribuent fortement au développement du Burkina Faso.

Les journalistes lors de la rencontre

Au cours de cette rencontre, le conférencier a présenté aux hommes de médias les différentes réformes que le gouvernement a engagé pour tendre vers une administration moderne, efficace capable d’offrir des services de qualité aux populations et asseoir une bonne gouvernance. De prime abord, il a évoqué l’adoption de la stratégie nationale de modernisation de l’administration publique par arrêté conjoint du ministre de la modernisation et celui des finances.

Cette stratégie, à l’en croire, constitue le référentiel national dans lequel s’inscrivent toutes les actions menées au sein des différentes structures en vue de rendre l’administration publique moderne, aussi bien au niveau central que déconcentré. En matière de promotion de la bonne gouvernance, il a déclaré que le gouvernement a adopté et met en œuvre la Stratégie nationale de promotion de la bonne gouvernance 2018-2027 et le Plan d’action national 2021-2023 du Partenariat pour un gouvernement ouvert.

Le SG a remercié les hommes de médias pour leur accompagnement soutenu

Toujours au titre des réformes, il a laissé entendre que des efforts ont été consentis ces dernières années pour moderniser le dispositif de gestion des ressources humaines publiques à travers la gestion électronique du processus de recrutement avec la plateforme e-concours, la mise en place d’un guichet unique de traitement des actes de carrière, l’expérimentation au sein du département d’une nouvelle organisation du cadre du travail sur un mode anglo-saxon appelé « open-space », etc. Pour une mise en œuvre réussie de ces réformes réalisées et celles en cours, il a invité les agents à s’inscrire dans la dynamique d’accompagner l’État et d’avoir à l’esprit que c’est de par leur contribution, implication et engagement qu’ils pourront ériger des institutions fortes pour un Burkina Faso prospère.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Pèlerinage à Yagma : « Nous devons abattre les murs de (...)
Cancer du sein : Un million cinq cent mille francs CFA (...)
Régions du Centre-Nord et du Sahel : Des infrastructures (...)
Ouagadougou : Ces compteurs de la SONABEL dans des (...)
Bobo-Dioulasso : Des délégués syndicaux dénoncent des (...)
Mali : Les 49 militaires ivoiriens inculpés et écroués (...)
Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG reconnaissante au (...)
Commémoration de la journée internationale de la jeunesse (...)
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de (...)
Santé au Burkina : Des acteurs à l’école de la planification
Kaya : Un bébé abandonné dans une école
Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour (...)
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : (...)
Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en (...)
Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et (...)
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur (...)
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31059

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés