Actualités :: Service de promotion des assurés sociaux de la Caisse nationale de sécurité (...)

Le service de promotion des assurés sociaux (SPAS) de la Caisse de sécurité sociale (CNSS) a organisé, ce mardi 21 juin 2022, la cérémonie de clôture de leurs activités scolaires. Une cérémonie qui marque également la sortie de la 41e promotion des jeunes filles formées en coupe-couture. Cette année, ce centre de formation professionnelle a enregistré un taux de succès de 100% à l’examen du Certificat de qualification professionnelle (CQP), un diplôme d’Etat. A l’occasion les meilleures élèves ont été récompensées. Dans l’ensemble, le SPAS a réalisé des résultats satisfaisants.

Le Centre de formation professionnelle de jeunes filles du Service de promotion des assurés sociaux de la caisse nationale de sécurité sociale (CFPJF/SPAS), après trois ans de dur labeur, a tenu la cérémonie de sortie de la 41e promotion des jeunes filles formées en coupe-couture ce mardi 21 juin 2022.

Cette cérémonie a marqué aussi la fin de l’année scolaire durant laquelle le centre disposait d’un effectif total de 88 élèves dont 28 en 1ère année, 35 en 2e année et 24 en 3e année. Le CFPJF/SPAS, a enregistré un taux de réussite de 100% cette année, à l’examen du Certificat de qualification professionnelle (CQP). En effet, le centre a présenté 24 apprenants qui ont été toutes admises.

« Depuis 1978, la CNSS octroie à chacune des lauréates un kit d’installation » déclare Dorothée Evelyne Saré, cheffe de service de SPAS

Pour la cheffe de service de SPAS, Dorothée Evelyne Saré, ces résultats témoignent de l’engagement et de la détermination du personnel pour un travail bien fait et magnifient la renommée du centre. « Notre satisfaction est plus grande aujourd’hui car 24 apprenantes ont acquis le certificat de qualification professionnelle qui est un diplôme national », s’enthousiasme-t-elle.

Elle a donc félicité les nouvelles couturières et interpellé les autres entreprenantes de la 1ère et 2e année à s’investir davantage pour relever les défis que celles de la 3e année leur ont lancés. Mme Saré n’a pas omis de féliciter ses collaborateurs pour le travail abattu. « Je réitère mes vives félicitations à l’ensemble du personnel d’encadrement pour la qualité de la formation dispensée aux apprenantes », dit-elle.

La promotion de la 41e promotion, toutes admises à l’examen du certificat de qualification professionnelle, un diplôme d’Etat

Prenant la parole, Pascaline Kaboré, représentante des élèves, a adressé un mot de remerciement à tous ceux qui ont contribué à leur formation, plus « particulièrement aux premiers responsables de la CNSS pour leur soutien moral, matériel, et financier » sans lequel leur rêve de se former en coupe-couture ne serait jamais une réalité. « Nous avons fait un taux d’admission de 100% et au nom de toutes mes camarades, je vous dis merci. Nous vous en serons reconnaissantes pour toujours », déclare-t-elle. Les apprenantes souhaitent que le CFPJF/SPAS devienne un centre d’examen du certificat de qualification professionnelle les années à venir.

« Pour ma part, je voudrais féliciter la direction régionale de la CNSS pour les multiples efforts consentis dans la formation des jeunes filles en coupe-couture », a indiqué la marraine de la promotion sortante, Antoinette Nanéma. Elle a promis d’accompagner ses filleules dans leur vie socio-professionnelle après leur avoir exprimé sa profonde gratitude pour le choix et la confiance placés en sa modeste personne. « C’est une marque de considération pour moi », dévoile-telle. Elle s’est dite aussi très satisfaite du taux d’admission de 100%.

« Je vais accompagner mes filleules même financièrement tant que je pourrai », a promis la marraine de la 41e promotion, Antoinette Nanéma

Conscients des difficultés que rencontre le SPAS dans sa mission de former les filles, Tidjani Kambou, directeur de la prévention de l’action sanitaire et sociale, rassure le personnel du soutien de la direction générale de la CNSS dans l’amélioration de leurs conditions de travail afin de faire du SPAS « un centre de référence d’une nouvelle élite de couturières burkinabè. »

Pour faciliter l’insertion socio-professionnelle de ces jeunes couturières, la CNSS a octroyé des kits d’installation composés d’une machine à coudre, d’une table de coupe et du matériel didactique, aux trois premières de la 3e année. Les trois meilleures élèves du centre, c’est-à-dire la première de chaque classe, ont reçu aussi des primes d’encouragement.

Yvette Hien (stagiaire)
Lefaso.net

Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Santé publique : Le Burkina se dote des plans d’urgence (...)
Burkina/humanitaire : Titao, il faut parer au plus (...)
Cosmétique au Burkina : « Ajaderm skincare by nature », (...)
Action humanitaire : 3TV et Wat FM lancent l’opération « (...)
Journée internationale de la femme africaine : Des (...)
Saison pluvieuse : Quelques consignes à observer pour (...)
Traite d’êtres humains au Burkina : Plus d’un millier de (...)
Boucle du Mouhoun : La nouvelle secrétaire générale de la (...)
Fada N’Gourma : Un homme et son fils meurent par (...)
Cadre sectoriel de dialogue santé : Des acquis (...)
Registre social unique du Burkina Faso : Le comité (...)
Emploi des jeunes en Afrique francophone : Une (...)
Cérémonie officielle de réception provisoire des bas-fonds (...)
Burkina : Plan international Burkina prépare les projets (...)
Promotion de la PCIAS dans les formations sanitaires : (...)
Allaitement au Burkina : « La pratique exclusive de cet (...)
Rentrée académique 2022-2023 : Inscrivez-vous à (...)
Droits des femmes au Burkina : « Thomas Sankara, à (...)
Burkina /ONEA : « Les perturbations de la desserte en (...)
Poste Burkina Faso : « J’exhorte chacun à l’efficience », (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31017

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés