Actualités :: Insécurité au Burkina : Environ 25 000 Burkinabè réfugiés hors du pays, selon (...)

Le Haut-commissariat des nations-unies pour les réfugiés (UNHCR) au Burkina Faso a célébré la Journée mondiale des réfugiés à Ouahigouya, le lundi 20 juin 2022.

La dégradation de la situation sécuritaire a engendré le départ d’environ 25 000 Burkinabè. Ils ont majoritairement trouvé refuge dans les pays frontaliers. A la date du 31 mai 2022, le Burkina Faso a enregistré 27 043 réfugiés venus d’autres pays. La région du Nord en compte 2 323. Ils sont essentiellement d’origine malienne. Ces chiffres proviennent des données de l’UNHCR, de la Commission nationale des réfugiés (CONAREF) et des acteurs humanitaires. Dans le monde, ils sont estimés à 100 millions, ces personnes ayant fui leurs pays. Les conflits en Ukraine, au Nigeria, en Afghanistan, en RDC, en Ethiopie, au Burkina, etc… ont intensifié les départs des populations vers d’autres Etats.

La représentante du HCR au côté des autorités de la région du Nord, ils ont adressé leurs messages aux réfugiés

Il faut rappeler qu’un refugié est différent d’un déplacé interne. Le réfugié traverse la frontière de son pays d’origine, tandis que le déplacé interne reste à l’intérieur du territoire national. Le thème retenu pour 2022 est : « Chacun, partout, tout le temps, toute personne a droit à la sécurité ». Le HCR a marqué cette commémoration autour de plusieurs articulations à savoir : une course cycliste féminine, un match de football, un cross avec la participation des autorités, des acteurs humanitaires, les communautés et des représentants des agences des nations unies. Il a été également question durant cette célébration d’organiser une conférence en rapport avec le thème, une séance de reboisement et un partage de repas. Toutes ces activités ont été effectuées avec l’inclusion des refugiés. « C’est une manière de dire aux uns et aux autres que les réfugiés sont présents. On doit également compter avec eux », s’est exprimé la responsable bureau du HCR dans les régions du Nord et de la Boucle du Mouhoun, Nathalie Mbenoun.

Une vue de la salle

« N’importe quelle personne est un potentiel réfugié »

Selon le gouverneur de la région du Nord, Raymond David Valentin Ouédraogo, ces réfugiés ont été accueillis en raison de la culture hospitalière de la région du Nord, en particulier et de celle du Burkina Faso en général. Il a invité les populations locales à accueillir dignement ces réfugiés « parce qu’ils sont des frères et des sœurs, il faut bannir tout comportement dégradant envers ces personnes. N’importe quelle personne est un potentiel réfugié si les conditions de sécurité, naturelles ou diverses ne sont pas favorables ».

Au milieu, Nathalie Mbenoun a invité les dirigeants des Etats en conflits à œuvrer pour un retour définitif à la paix

Raymond David Valentin Ouédraogo a souligné que le HCR a accompagné la région pour l’accueil des réfugiés. Le gouverneur a confié que tout est mis en œuvre pour que les demandes d’asile soient possibles sans aucune discrimination. La Côte d’ivoire a été citée comme championne en matière de retour de ses populations.

Raymond David Valentin Ouédraogo a remercié les acteurs qui accompagnent le Burkina à trouver des réponses humanitaires pour les réfugiés et les personnes déplacées internes

96% de réfugiés, soit 310 000, qui ont fui la crise postélectorale en 2011 et d’autres crises, sont revenus dans leur pays en une décennie. Nathalie Mbenoun l’a noté dans ses propos en ces termes : « on a observé que les réfugiés ivoiriens commencent à rentrer dans leur pays. C’est ce qui est recherché, il faut qu’on puisse retrouver la sécurité et la paix afin que ceux qui ont bénéficié de la protection internationale repartent dans leur pays ». Il faut noter que le HCR aide à l’insertion socio-professionnelle des réfugiés qui désirent rentrer chez eux, après les conflits.

SB
Lefaso.net

Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Santé publique : Le Burkina se dote des plans d’urgence (...)
Burkina/humanitaire : Titao, il faut parer au plus (...)
Cosmétique au Burkina : « Ajaderm skincare by nature », (...)
Action humanitaire : 3TV et Wat FM lancent l’opération « (...)
Journée internationale de la femme africaine : Des (...)
Saison pluvieuse : Quelques consignes à observer pour (...)
Traite d’êtres humains au Burkina : Plus d’un millier de (...)
Boucle du Mouhoun : La nouvelle secrétaire générale de la (...)
Fada N’Gourma : Un homme et son fils meurent par (...)
Cadre sectoriel de dialogue santé : Des acquis (...)
Registre social unique du Burkina Faso : Le comité (...)
Emploi des jeunes en Afrique francophone : Une (...)
Cérémonie officielle de réception provisoire des bas-fonds (...)
Burkina : Plan international Burkina prépare les projets (...)
Promotion de la PCIAS dans les formations sanitaires : (...)
Allaitement au Burkina : « La pratique exclusive de cet (...)
Rentrée académique 2022-2023 : Inscrivez-vous à (...)
Droits des femmes au Burkina : « Thomas Sankara, à (...)
Burkina /ONEA : « Les perturbations de la desserte en (...)
Poste Burkina Faso : « J’exhorte chacun à l’efficience », (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31017

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés