Actualités :: Enseignement supérieur au Burkina : Les activités culturelles et sportives de (...)

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Pr Frédéric Ouattara, a présidé, le vendredi 17 juin 2022 à Bobo-Dioulasso, la cérémonie de lancement cumulé des activités culturelles et sportives des universités (saison 2021-2022) et de la 3e édition du Festival athlétique universitaire de Bobo-Dioulasso (FESRABO). Ces activités visent la promotion du savoir-faire culturel, artistique et sportif des étudiants.

Dans le cadre de la mise en œuvre des missions de culture, de sport et des loisirs en milieu universitaire, le Centre national des œuvres universitaires (CENOU) organise, chaque année, des activités culturelles et sportives au profit des étudiants du Burkina Faso. Au nombre de ces activités figurent les Jeux universitaires du Burkina, la Semaine nationale des arts et de la culture des universités du Burkina et les Championnats inter-universitaires de football et de handball.

Toutes ces activités visent la promotion du savoir-faire culturel, artistique et sportif des étudiants, en vue de déceler et de promouvoir des talents. Cette année encore, le centre a décidé de réunir les étudiants des universités publiques et privées autour de ces facteurs de cohésion sociale. En effet, le lancement de la saison 2021-2022 des activités culturelles et sportives des universités a été associé à celui du Festival athlétique universitaire de Bobo-Dioulasso qui est organisé par l’Association estudiantine pour la promotion du sport. Ainsi, à travers ce festival, l’association veut susciter l’intérêt pour le sport en milieu universitaire, en mettant en compétition les étudiants dans les épreuves d’athlétisme et de basketball.

Les acteurs du monde universitaire présents à la cérémonie de lancement.

Les activités culturelles et sportives des universités ont commencé depuis le 4 juin 2022, et prendront fin dans la dernière semaine du mois de juillet, au cours de la Semaine nationale des arts et de la culture des universités du Burkina Faso. Quant au FESTABO qui a débuté le 16 juin 2022 sous la thématique « Jeunesse estudiantine et sport : quelle contribution pour le renouveau du Burkina Faso ? », il prend fin le 18 juin par la nuit des lauréats qui consacrera la remise solennelle des prix aux gagnants des différentes compétitions.

Le sport, facteur de paix et de cohésion sociale

Cette cérémonie a été ponctuée par des discours, un défilé des régions universitaires et un match de football qui a opposé l’équipe de l’université de Banfora à celle de l’université Nazi-Boni de Bobo-Dioulasso. Le discours officiel de lancement a été prononcé par le Pr Frédéric Ouattara. A l’entame de son allocution, il a salué les personnalités présentes avant de se réjouir de l’organisation de cette cérémonie dont les activités regroupent les étudiants de toutes les institutions d’enseignement supérieur public ainsi que ceux du privé. Ainsi, il reste convaincu que la pratique des activités physiques est très efficace pour la concentration des étudiants.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Pr Frédéric Ouattara.

« Le CENOU nous donne l’occasion de montrer qu’il doit y avoir une synergie d’action entre non seulement le CENOU et les universités, mais aussi entre les universités elles-mêmes. Le sport est un levier de promotion et de fédération entre les étudiants du Burkina Faso. Il faut que les étudiants comprennent que le sport permet un brassage entre les différentes universités du Burkina, entre les différentes ethnies et peuples », a-t-il signifié.

Il a par ailleurs fait savoir que le sport et la culture sont très importants dans la vie de l’homme et, partant, de celle d’une nation. Selon lui, en plus d’être une activité conviviale et de cohésion, le sport met en équilibre l’esprit et le physique de l’homme. Quant à la culture, elle est la pièce d’identité de tout homme, l’âme de la société. Cette cérémonie a commencé par un défilé de tous les universités publiques du Burkina et les universités privées de la région.

Le défilé des universités des régions du Burkina.

A la suite du défilé, place au match de football qui opposait l’équipe de l’université Nazi-Boni à celle de l’université de Banfora qui s’est soldé par la victoire de l’équipe de Banfora sur un score de 1 à 0. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Forum international de la Francophonie syndicale : En (...)
Enseignement catholique : Les 50 bougies du Collège de (...)
Révision des pensions des anciens combattants : Une (...)
SIDA : Un couple sérodiscordant met au monde un enfant (...)
Revalorisation des pensions françaises : Nos anciens (...)
Kadiatou Korsaga directrice de la PEF : "L’éducation des (...)
Produits alimentaires nocifs : Le gouvernement (...)
Revalorisation des pensions françaises : Le général (...)
Démographie : 1,9% de taux de prévalence du VIH en (...)
Lutte contre le Sida : Ne pas faire de la fixation sur (...)
Aliments pour enfants : L’OCB dénonce une tromperie
Sécurité routière : les nouvelles mesures
La Croix-Rouge en croisade
Anciens combattants : A la caisse à partir du 12 mai (...)
Burkina : revalorisation de la pension de plus de 7000 (...)
Lutte contre la bilharziose : Cinq cent mille enfants à (...)
Décentralisation : Transfert des compétences et des (...)
12es Journées des sciences de la santé : La santé avant (...)
15 mai : Journée internationale de la famille
Préjugés et stéréotypes dans le langage : L’autre façon de (...)
Ministère de l’Economie : les agents toujours mobilisés (...)

Pages : 0 | ... | 30975 | 30996 | 31017 | 31038 | 31059 | 31080 | 31101 | 31122 | 31143 | ... | 31395



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés