Actualités :: BEPC 2022 au Burkina : La région du Sahel a réalisé le taux de succès le plus (...)

Un point de presse a été initié ce vendredi 17 juin 2022 par le ministère de l’Education nationale et de la promotion des langues nationales. Le point à mi-parcours du déroulement des examens et concours de la session 2022 et des préparatifs du baccalauréat a été détaillé aux hommes et femmes de médias.

Le taux de succès du Brevet des études du premier cycle (BEPC) et des examens de l’enseignement technique et la formation professionnelle ont connu pour cette session de 2022, une hausse par rapport à l’année dernière. C’est du moins ce qu’on retient du point qui a été fait ce vendredi 17 juin 2022, par le ministère en charge de l’éducation nationale.

Le taux de réussite du BEPC sur le plan national est de 41,62% dont 38,34% de filles et 41,12% de garçons, soit une hausse de 13,88% par rapport à la dernière session qui était de 27,74%. La région du Sahel, comme l’an dernier, est celle qui a réalisé le taux de succès le plus élevé avec 53,37%, suivi du Sud-ouest avec 46,65%. L’année dernière, le Sahel avait réalisé un taux de 33,38%. Le Centre-nord a obtenu la moins bonne performance avec 37,89% de taux de succès. A la session de 2021, c’était la région des Cascades qui venait en dernière position. La région du Centre, pour cette session, présente un taux de succès de 42,21% dont 40,07 filles et 45,61% de garçons.

Tout est mis en œuvre pour réussir l’organisation du baccalauréat selon le secrétaire du ministre en charge de l’éducation national, Ibrahima Sanon

Pour ce qui concerne les examens de l’enseignement technique et la formation professionnelle (BEP et CAP confondus), il a connu un taux de réussite global de 69,73%. On constate à ce niveau également une augmentation de 6,34% par rapport à la session de 2021 qui était de 63,39%. Les résultats au BEP toutes filières confondues sont de 54,81% et le CAP, 77,47%.

Les résultats du CEP ne sont pas disponibles pour l’instant, a informé le secrétaire général du ministère, Ibrahima Sanon. A l’écouter, le calendrier a été respecté jusqu’ici. « Les épreuves écrites se sont déroulées selon le chronogramme proposé. Les épreuves ont été déposées dans les régions puis dans les différents centres d’examen avec l’appui des forces de défense et de sécurité », a-t-il précisé. Malgré quelques « rares » cas de retard de démarrage des opérations de correction au niveau du CEP, tout se serait bien passé, à en croire M. Sanon.

Des candidats inscrits à huit jours du début des épreuves du baccalauréat
« Les préparatifs du baccalauréat se poursuivent », a soutenu le secrétaire général du ministère en charge de l’éducation nationale. Il a poursuivi en disant que les commissions d’éducation physique et sportive ont fini leur travail. Le top départ des épreuves écrites sont prévues pour le 21 juin sur toute l’étendue du territoire national. « Nous sommes en retard sur les dernières activités qui précèdent les épreuves écrites. Cela est dû à l’inscription tardive de certains candidats », a-t-il regretté et d’ajouter que jusqu’au 12 juin 2022, par exemple, a huit jours de l’écrit, près d’une trentaine de candidats en situation difficile ont été inscrits.

Il a laissé entendre que les présidents de jurys sont à l’heure actuelle identifiés. Ceux de l’enseignement supérieur ont reçu leurs clés USB contenant les bases de données. « Les épreuves et le matériel nécessaire à la gestion des jurys sont en place au niveau des régions. Les convocations des correcteurs, des encadreurs pédagogiques, des secrétaires de jury, des chefs de centre sont en cours de ventilation depuis le mercredi 15 juin », a-t-il terminé.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Suicides d’élèves : C’est la communication qui manque le (...)
Port du casque : Protégeons-nous
Santé : Formation des préparateurs en pharmacie du (...)
Travail des enfants au Burkina : Le cas des garibous (...)
Education : Des mallettes pédagogiques au profit de 373 (...)
Décès dans les lieux de détention : Pour une Police à (...)
Xe congrès du SUMAC : On a sonné le tocsin du rassemblement
SIDA : Un front féminin à Guiloungou
Trame d’accueil de Ouaga 2000 : Le maire Zénabo Drabo (...)
Ministère de la Promotion de la femme : Plus de (...)
Centre pénitencier de Baporo : Le grenier des maisons (...)
Réforme globale de l’Administration publique : « Il faut (...)
Chambres de passe : Une activité florissante à (...)
Agression d’un réfugié : Une protection pour Marc (...)
Arrondissement de Nongr-Massom : Le PDDEB comme sujet à (...)
Sida : Les résultats des tests VIH validés
Le vieillissement, n’est pas une fatalité, c’est un (...)
Promotion de la médecine traditionnelle : Frayer avec le (...)
Séminaires régionaux de l’AEEMB : Quand la foi vole au (...)
Banditisme à Ouagadougou : Attaques à main armée au (...)
Les faits divers de Sacré : Match nul !

Pages : 0 | ... | 31269 | 31290 | 31311 | 31332 | 31353 | 31374 | 31395 | 31416 | 31437 | ... | 31899



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés