Actualités :: Femmes, jeunes et personnes déplacées internes : Le PASMEP, AZLY et ASTFB (...)

3 structures associatives à savoir la Plateforme d’actions pour la sécurisation des ménages pastoraux (PASMEP) les associations Zak-la-Yilguemde (AZLY) et l’association Song-Taaba des femmes du Burkina (ASTFB) ont lancé le projet « Femmes, jeunes et personnes déplacées internes pour la cohésion sociale au centre sud du Burkina Faso ». Sa signature de partenariat ainsi que son lancement ont eu lieu le 13 juin 2022 à Manga.

Les crises sanitaires, sécuritaire, alimentaire survenues au Burkina, ont engendré de nouveaux défis socio politiques et économiques difficiles. En plus de la perte des facteurs de production, l’on assiste à un déplacement massif des populations, avec une accentuation de la pauvreté surtout dans les zones à forts défis sécuritaires. C’est donc au regard de ce contexte que le PASMEP, en partenariat avec les associations AZLY et ASTFB a acquis un financement du Fonds commun genre (FCG) pour la mise en œuvre du projet « Femmes, jeunes et personnes déplacées internes pour la cohésion sociale au centre sud du Burkina Faso ».

D’une durée de 2 ans et d’un coup de 112 millions de francs, il sera exécuté dans 9 communes de la région du centre sud qui sont Béré, Bindé, Guiba, Gogo, Tiébélé, Pô, Gaongo, Doulougou et Kombissiri. Son objectif global, selon le coordonnateur du PASMEP, René Millogo, est de renforcer les capacités opérationnelles des femmes, des jeunes et des personnes déplacées internes pour une meilleure implication dans la consolidation de la paix et aussi assurer une stabilité sécuritaire durables dans cette région du pays.

Sur le terrain, les 3 structures vont recycler les agents des organisations partenaires du consortium sur le rôle des femmes et des jeunes sur les concepts de consolidation de la paix et de défis sécuritaire, former les femmes et les jeunes membres des organes de gestion des conflits en matière de paix, de cohésion sociale, d’inclusion du genre dans consolidation de paix et aussi former les leaders des associations de jeunes et de femmes y compris des personnes déplacées internes en leadership, en plaidoyer et en technique d’animation communautaire.

Le projet est financé par le Fonds commun genre et selon son représentant à l’atelier de lancement, Hien Sié, l’objectif de sa structure en finançant de projet est de faire la promotion de la paix et de la cohésion sociale et aussi de prévenir le vivre ensemble au cas où la région connaitrait des PDI.

Sur ce projet, PASMEP est allé en consortium sur ce projet avec d’autres associations car elles ont un ancrage local et qui connaissent le terrain et le contexte. « Ce partenariat permet à PASMEP de renforcer les capacités de ses organisations. C’est donc un processus d’apprentissage mutuel » a souligné M. Millogo.

Les bénéficiaires n’ont pas manqué de dire leur joie d’abriter le projet. « Le contexte actuel marqué par les défis qui se posent à nous nous donne des motifs de reconnaissance. Il est donc important d’interpeler tous les acteurs à se mettre en ordre de bataille pour la réussite de ce projet » a dit Adama Diallo, préfet du département de Pô. Les 3 structures à savoir le PASMEP, AZLY et ASTFB ont à cœur de réussir ce programme afin de bénéficier d’autres financements, pour le bonheur des populations et des communes concernées.

Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Santé publique : Le Burkina se dote des plans d’urgence (...)
Burkina/humanitaire : Titao, il faut parer au plus (...)
Cosmétique au Burkina : « Ajaderm skincare by nature », (...)
Action humanitaire : 3TV et Wat FM lancent l’opération « (...)
Journée internationale de la femme africaine : Des (...)
Saison pluvieuse : Quelques consignes à observer pour (...)
Traite d’êtres humains au Burkina : Plus d’un millier de (...)
Boucle du Mouhoun : La nouvelle secrétaire générale de la (...)
Fada N’Gourma : Un homme et son fils meurent par (...)
Cadre sectoriel de dialogue santé : Des acquis (...)
Registre social unique du Burkina Faso : Le comité (...)
Emploi des jeunes en Afrique francophone : Une (...)
Cérémonie officielle de réception provisoire des bas-fonds (...)
Burkina : Plan international Burkina prépare les projets (...)
Promotion de la PCIAS dans les formations sanitaires : (...)
Allaitement au Burkina : « La pratique exclusive de cet (...)
Rentrée académique 2022-2023 : Inscrivez-vous à (...)
Droits des femmes au Burkina : « Thomas Sankara, à (...)
Burkina /ONEA : « Les perturbations de la desserte en (...)
Poste Burkina Faso : « J’exhorte chacun à l’efficience », (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31017

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés