Actualités :: Résultats du BEPC 2022 à Koudougou : Entre cris de joie et larmes de (...)

Comme dans les autres localités du Burkina, la proclamation des résultats du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) a eu lieu ce vendredi 10 juin 2022 à Koudougou. Au lycée communal, les candidats sont venus nombreux pour découvrir le fruit de leurs efforts. La joie tout comme la tristesse étaient au rendez-vous.

Il était 10h31 lorsque Cyrille Yaméogo, président du jury N°10 du lycée communal de Koudougou, apparaissait avec son équipe pour annoncer les résultats du premier tour du BEPC. L’atmosphère était bien tendue, et la peur se lisait sur les visages des candidats. Les regards tournés vers le jury, les candidats attendaient avec impatience les résultats de neuf mois de dur labeur. Après la célèbre expression « Sous réserve d’un contrôle approfondi, les candidats dont les noms suivent... », très vite, le calme a fait place à des hurlements, des cris de joie pour certains, mais aussi des sanglots pour d’autres.

La proclamation des résultats.

Pengdwendé Japhet Nikiéma, élève au lycée privé Saint-Marc, fait partie des candidats admis. Pour lui, son succès était assuré, puisqu’il était très confiant du travail qu’il a abattu lors de la composition. « Je suis tellement content de mes résultats. Durant l’année scolaire, j’ai bossé dur (…) Je ne dormais même pas », nous lance le nouveau breveté, fou de joie. Pour le jeune Japhet, aucune épreuve n’était insurmontable : « Les sujets de cette année étaient faciles, aucun n’était difficile ». Il a par ailleurs encouragé ses camarades admissibles à garder espoir pour la suite.

Pengdwendé Japhet Nikiéma, élève du lycée privé Saint-Marc, n’est pas été surpris par son succès.

Après des sauts acrobatiques, un autre admis, Abdoul Kader Ouédraogo du lycée de l’Amitié, se prête à notre micro. « Je suis très content. Franchement, j’ai bossé à tel point qu’on croyait que j’allais me surmener », confie-t-il avec émotion.

Abdoul Kader Ouédraogo du lycée de l’Amitié, admis au premier tour.

Le BEPC en poche, Sylviane Nassa du CEG de Koudyiri ne cache pas sa joie. Elle reconnaît que les épreuves de cette année n’étaient pas faciles, mais elle s’est appliquée pour décrocher son diplôme.

Le BEPC en poche, Sylviane Nassa du CEG de Koudyiri ne cache pas sa joie.

Pour Djamiratou Nikiéma du lycée privé Pax, également admise au premier tour, en dehors des mathématiques qui étaient difficiles, les autres épreuves étaient abordables.

Djamiratou Nikiéma du lycée privé Pax.

A côté des candidats heureux, il y avait également ceux qui n’ont pas entendu leur nom à la proclamation des résultats. En effet, pendant que les uns jubilaient, d’autres s’étaient mis à l’écart pour se lamenter sur leur sort. Bamori Ouattara, élève au lycée Germinal, est admissible. Balbutiant à notre micro, il promet de se ressaisir pour la suite de son examen.

Les larmes aux yeux, Bamori Ouattara, élève du lycée Germinal, promet de se ressaisir pour décrocher son examen.

De façon générale, les résultats du premier tour ne sont pas fameux au jury N°10 du lycée communal de Koudougou. En effet, selon le bilan dressé par le président du jury, Cyrille Yaméogo, sur un total de 358 candidats inscrits dont 15 absents, son centre n’a enregistré que 90 admis et 140 candidats admissibles. Des résultats qu’il trouve très peu satisfaisants., d’autant plus que l’année scolaire n’a pas été perturbée.

Cyrille Yaméogo, président du jury N°10, n’est pas satisfait des résultats du 1er tour.

A l’en croire, la plupart des candidats ont chuté dans les matières scientifiques telles que les mathématiques, les sciences de la vie et de la terre, la physique et la chimie. Il n’a pas manqué de féliciter les admis, tout en les invitant à modérer leur joie. Quant aux admissibles, le président du jury conseille l’abnégation, car le succès est toujours possible. Rendez-vous est donc pris pour ce lundi 13 juin, pour la composition du second tour.

Prince Omar
LeFaso.net

Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Communications électroniques au Burkina : Les pratiques (...)
Burkina/Santé : Les responsables du ministère de la Santé (...)
Santé publique : Le Burkina se dote des plans d’urgence (...)
Burkina/humanitaire : Titao, il faut parer au plus (...)
Cosmétique au Burkina : « Ajaderm skincare by nature », (...)
Action humanitaire : 3TV et Wat FM lancent l’opération « (...)
Journée internationale de la femme africaine : Des (...)
Saison pluvieuse : Quelques consignes à observer pour (...)
Traite d’êtres humains au Burkina : Plus d’un millier de (...)
Boucle du Mouhoun : La nouvelle secrétaire générale de la (...)
Fada N’Gourma : Un homme et son fils meurent par (...)
Cadre sectoriel de dialogue santé : Des acquis (...)
Registre social unique du Burkina Faso : Le comité (...)
Emploi des jeunes en Afrique francophone : Une (...)
Cérémonie officielle de réception provisoire des bas-fonds (...)
Burkina : Plan international Burkina prépare les projets (...)
Promotion de la PCIAS dans les formations sanitaires : (...)
Allaitement au Burkina : « La pratique exclusive de cet (...)
Rentrée académique 2022-2023 : Inscrivez-vous à (...)
Droits des femmes au Burkina : « Thomas Sankara, à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31017

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés