Actualités :: Conseil syndical des douanes du Burkina : Des réflexions pour faire face aux (...)

Les 8 et 9 juin 2022, la ville de Koudougou a accueilli le conseil syndical du Syndicat national des travailleurs de l’administration des douanes (SYNATRAD). Durant 48 heures, les douaniers se sont penchés sur « les défis nouveaux du moment ainsi que le rôle et la place du militant syndical ».

Le Syndicat national des travailleurs de l’administration des douanes (SYNATRAD) a tenu, les 8 et 9 juin 2022, son conseil syndical dans la cité du cavalier rouge. Une occasion pour les délégués des différents offices de douane et le bureau national de se retrouver pour passer en revue les différentes préoccupations professionnelles des travailleurs, afin d’actualiser la plateforme revendicative et surtout prendre des résolutions et des recommandations pour y remédier.

Selon Blaise Nébié, secrétaire général du SYNATRAD, le conseil syndical se tient statutairement entre deux congrès, et peut se tenir annuellement ou chaque deux ans selon l’urgence et les opportunités du moment. « Le bureau national apprécie par rapport au thème du moment et décide de rassembler tous les délégués pour qu’on en parle. C’est l’occasion pour actualiser la plateforme revendicative du syndicat et permettre au bureau d’avoir une feuille de route renouvelée en attendant le prochain congrès », a confié le secrétaire général.

Robert Kontogom, directeur général de la réglementation, de la facilité et de la coopération douanière, représentant le directeur général de la douane

Cette session de réflexion des militants du SYNATRAD est placée sous le thème « La douane burkinabè face à des défis nouveaux : rôle et place du militant syndical ». Un thème d’actualité, au vu du contexte actuel marqué l’insécurité qui accentue les défis de l’administration douanière. En effet, selon Blaise Nébié, le terrorisme rend très difficile le travail des agents de la douane, et leur fait perdre des collègues.

Aussi, pour lui, les attentes sont nombreuses dans cette période de transition. Il s’agit notamment de l’augmentation de la mobilisation des fonds pour les caisses de l’Etat, la bonne exécution du service pour éviter les poursuites judiciaires et les poursuites au niveau de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de Lutte contre la corruption (ASCE-LC). « Pour nous, il est donc important que nous puissions juguler ces deux objectifs, mobiliser plus en étant toujours irréprochables dans le service », analyse le secrétaire général. Il précise par ailleurs que le syndicat attend beaucoup de l’administration des douanes mais aussi des autorités. Car, pour eux, il y a certaines préoccupations auxquelles le directeur général, même étant animé d’une bonne foi, ne peut apporter des solutions.

Blaise Nébié, secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’administration des douanes (SYNATRAD)

Tout en saluant la tenue du conseil syndical, le représentant du directeur général de la douane, Robert Kontogom, a eu la charge, durant ces 48 heures de réflexion, d’assurer une communication sur le thème « L’orthodoxie douanière dans un contexte de transition et d’insécurité : mise en œuvre et perspectives ». Il a souligné également que c’est l’occasion pour le SYNATRAD de faire le point et de prendre en compte les différentes préoccupations des agents de la douane.

Selon le directeur général de la réglementation, de la facilité et de la coopération douanière, M. Kontogom, les agents se doivent d’être professionnels, car sans cela, il sera difficile pour l’administration des douanes de répondre aux besoins de l’Etat en matière de mobilisation des recettes.

Prince Omar
Lefaso.net

Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Santé publique : Le Burkina se dote des plans d’urgence (...)
Burkina/humanitaire : Titao, il faut parer au plus (...)
Cosmétique au Burkina : « Ajaderm skincare by nature », (...)
Action humanitaire : 3TV et Wat FM lancent l’opération « (...)
Journée internationale de la femme africaine : Des (...)
Saison pluvieuse : Quelques consignes à observer pour (...)
Traite d’êtres humains au Burkina : Plus d’un millier de (...)
Boucle du Mouhoun : La nouvelle secrétaire générale de la (...)
Fada N’Gourma : Un homme et son fils meurent par (...)
Cadre sectoriel de dialogue santé : Des acquis (...)
Registre social unique du Burkina Faso : Le comité (...)
Emploi des jeunes en Afrique francophone : Une (...)
Cérémonie officielle de réception provisoire des bas-fonds (...)
Burkina : Plan international Burkina prépare les projets (...)
Promotion de la PCIAS dans les formations sanitaires : (...)
Allaitement au Burkina : « La pratique exclusive de cet (...)
Rentrée académique 2022-2023 : Inscrivez-vous à (...)
Droits des femmes au Burkina : « Thomas Sankara, à (...)
Burkina /ONEA : « Les perturbations de la desserte en (...)
Poste Burkina Faso : « J’exhorte chacun à l’efficience », (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31017

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés