Actualités :: La Poste Burkina Faso : Les 8e journées des acheminements postaux se (...)

« Les acheminements postaux dans le contexte sécuritaire et sanitaire : défis de numérisation ». C’est sous ce thème que se tiennent, les 9 et 10 juin 2022 à Ouagadougou, les 8e journées des acheminements postaux.

Depuis 1989, les acteurs de La Poste Burkina Faso se rencontrent chaque trois ans pour réfléchir sur les enjeux de l’institution afin d’améliorer la qualité du service. Cette année encore, la tradition a été respectée à travers ces 8e journées axées sur la recherche des stratégies en vue de répondre efficacement à l’influence du numérique qui exige une réinvention de La Poste. La situation sécuritaire au Burkina et la survenue de la covid-19 constituent de réelles menaces pour cette institution.

C’est au regard de ce contexte que le thème "Les acheminements postaux dans le contexte sécuritaire et sanitaire : défis de numérisation" a été choisi, a laissé entendre le secrétaire général de La Poste Burkina Faso, Christian Zombré. « Les activités traditionnelles des postes ont été profondément influencées par les Technologies de l’information et de la communication (TIC). Sur le plan national, la maladie à coronavirus et la crise sécuritaire associée à la rude concurrence recommande que des réflexions soient menées en vue de se reformuler et de mieux s’adapter aux exigences du moment avec davantage de flexibilité et de stratégie », a-t-il expliqué. C’est donc dans le souci de relever ces défis, ajoute-t-il, que les acteurs directs et indirects de l’activité courrier marquent un arrêt pour apprécier et jauger le niveau de performance de l’activité et envisager des perspectives pour une amélioration continue.

« La Poste Burkina Faso dispose d’un vaste réseau de distribution du courrier sur tout l’étendue du territoire national » selon le représentant du directeur général de La Poste Burkina Faso, Christian Zombré

L’amélioration de la chaîne logistique, la mise en ligne de la marketplace Fasoranana, l’acquisition du logiciel GOPpost et le système électronique de déclaration en douane sont, entre autres, les principaux succès engrangés pas La Poste Burkina, de l’avis du secrétaire général. Mais l’arbre ne doit pas cacher la forêt. La maîtrise de la chaîne logistique du courrier ; le renforcement de l’utilisation des outils numériques de traitement du courrier ; le développement des services digitaux dans l’activité courrier ; le renforcement de partenariat avec les différentes parties prenantes et la sensibilisation des acteurs sur l’importance de la qualité de service sont fixés comme objectifs pour apporter des réponses efficaces au système d’acheminement qui constitue comme une insuffisance du service.

Le directeur des produits courriers et colis de La Poste BF, Ibrahim Rouamba a salué la mobilisation des transporteurs

Pour cela, le partenaire indispensable qui est le transporteur joue un rôle déterminant dans l’atteinte de ces objectifs. C’est pourquoi, les transporteurs sont associés à cet évènement afin de décliner la vision de La Poste Burkina Faso et de recueillir leurs préoccupations. « J’ai foi que de ce cadre de concertation découleront des projets numériques pour offrir plus de facilité à la clientèle et aussi des propositions très enrichissantes pour l’amélioration de la chaîne logistique et le raccourcissement des délais d’acheminement de La Poste BF », a conclu le secrétaire général par ailleurs, représentant du directeur général de l’institution.

En rappel, les acheminements postaux constituent une ingénierie qui consiste à construire un réseau d’acheminement au niveau national et en interconnexion avec d’autres réseaux au niveau international en vue d’avoir une toile mondiale de distribution de courrier. De cette ingénierie il y a plusieurs paramètres qui entrent en ligne de compte, notamment, la distance, le délai de livraison, le coût des acheminements.

Serge Ika Ki
Lefaso.net

Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Santé publique : Le Burkina se dote des plans d’urgence (...)
Burkina/humanitaire : Titao, il faut parer au plus (...)
Cosmétique au Burkina : « Ajaderm skincare by nature », (...)
Action humanitaire : 3TV et Wat FM lancent l’opération « (...)
Journée internationale de la femme africaine : Des (...)
Saison pluvieuse : Quelques consignes à observer pour (...)
Traite d’êtres humains au Burkina : Plus d’un millier de (...)
Boucle du Mouhoun : La nouvelle secrétaire générale de la (...)
Fada N’Gourma : Un homme et son fils meurent par (...)
Cadre sectoriel de dialogue santé : Des acquis (...)
Registre social unique du Burkina Faso : Le comité (...)
Emploi des jeunes en Afrique francophone : Une (...)
Cérémonie officielle de réception provisoire des bas-fonds (...)
Burkina : Plan international Burkina prépare les projets (...)
Promotion de la PCIAS dans les formations sanitaires : (...)
Allaitement au Burkina : « La pratique exclusive de cet (...)
Rentrée académique 2022-2023 : Inscrivez-vous à (...)
Droits des femmes au Burkina : « Thomas Sankara, à (...)
Burkina /ONEA : « Les perturbations de la desserte en (...)
Poste Burkina Faso : « J’exhorte chacun à l’efficience », (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31017

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés