Actualités :: Office national d’identification : Le contrôleur général de police Sié Tiéfi (...)

Le contrôleur général de police Sié Tiéfi Dabiré est le nouveau directeur général de l’Office national d’identification. Nommé en conseil des ministres, mercredi 8 juin 2022, il remplace à ce poste l’administrateur civil Kayaba Aristide Béré, L’homme ne vient pas en terrain inconnu car ayant déjà occupé le poste de chef de la Division de la Migration, communément appelé service des passeports, des documents délivrés par l’ONI.

L’administrateur civil Kayaba Aristide Béré, rappelons-le, avait été nommé le 17 octobre 2018 à la suite d’une crise qui avait secoué l’ONI sous son prédécesseur l’ingénieur statisticien Arsène Yoda. Après qu’il a dirigé la maison pendant plus de trois ans, le conseil des ministres, en sa séance du mercredi 8 juin 2022, a décidé de transmettre le gouvernail de l’institution au contrôleur général de police Sié Tiéfi Dabiré.

Natif de la Bougouriba, dans la région du Sud-ouest, le nouveau directeur était jusqu’à sa nomination, le tout premier directeur général de l’Ecole nationale de Police (ENP). Un poste qu’il a occupé à partir du 5 novembre 2021 après avoir occupé pendant trois ans celui de directeur de la même école.

L’homme a roulé lentement mais sûrement sa bosse au sein de la police en occupant plusieurs fonctions. Chef de la police spéciale de l’aéroport de Bobo-Dioulasso en mars 1999, puis chef du service régional de la sûreté de l’Etat en janvier 2000, il est admis la même année à l’Ecole nationale de police pour sa formation de commissaire.

A l’issue de cette formation de trois ans, il est envoyé à Boulsa où il occupe d’octobre 2003 à juillet 2005, le poste de directeur provincial de la police nationale du Namentenga. Appelé à poursuivre sa carrière dans la capitale burkinabè, il est nommé commissaire de police de l’aéroport international de Ouagadougou pendant six ans, de 2005 à 2011.

Le flic Sié Tiéfi Dabiré a également occupé, de 2011 à 2013, le poste de chef de la Division de la Migration, communément appelé service passeport. Il rejoint par la suite la présidence du Faso en tant que chef de camp intérieur à l’état-major particulier avant de déposer ses valises de directeur de la sûreté de l’Etat. Sous le premier régime de transition, il est nommé directeur de la formation continue et de la formation en maintien de la paix à la direction générale des écoles de police, à partir de mars 2015. Et avant d’occuper le poste de directeur de l’ENP, Sié Tiéfi Dabiré, était chef de département de la documentation intérieure à l’Agence nationale de renseignements, de septembre 2017 à juin 2018

En rappel, l’Office national d’identification est un établissement public de l’Etat à caractère administratif, créé suivant le décret n° 2004-PRES/PM/ SECU/MFB/MAE/MATD du 15 décembre 2004. Il a pour missions l’émission et la délivrance de la carte nationale d’identité burkinabè (CNIB), du passeport et de tout autre document relatif à l’identification.

HFB
Lefaso.net

Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Communications électroniques au Burkina : Les pratiques (...)
Burkina/Santé : Les responsables du ministère de la Santé (...)
Santé publique : Le Burkina se dote des plans d’urgence (...)
Burkina/humanitaire : Titao, il faut parer au plus (...)
Cosmétique au Burkina : « Ajaderm skincare by nature », (...)
Action humanitaire : 3TV et Wat FM lancent l’opération « (...)
Journée internationale de la femme africaine : Des (...)
Saison pluvieuse : Quelques consignes à observer pour (...)
Traite d’êtres humains au Burkina : Plus d’un millier de (...)
Boucle du Mouhoun : La nouvelle secrétaire générale de la (...)
Fada N’Gourma : Un homme et son fils meurent par (...)
Cadre sectoriel de dialogue santé : Des acquis (...)
Registre social unique du Burkina Faso : Le comité (...)
Emploi des jeunes en Afrique francophone : Une (...)
Cérémonie officielle de réception provisoire des bas-fonds (...)
Burkina : Plan international Burkina prépare les projets (...)
Promotion de la PCIAS dans les formations sanitaires : (...)
Allaitement au Burkina : « La pratique exclusive de cet (...)
Rentrée académique 2022-2023 : Inscrivez-vous à (...)
Droits des femmes au Burkina : « Thomas Sankara, à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31017

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés