Actualités :: Insertion professionnelle au Burkina : Job Booster dote 90 personnes (...)

Job Booster organise, pour la troisième fois consécutive, un Salon des métiers et d’emplois décents (SMED) dans la région du Nord, province du Yatenga, au profit de la jeunesse et des personnes vulnérables. Débutée le 2 juin 2022 dans la cité de Naaba Kango, la présente édition a connu son apothéose le vendredi 3 juin, sous la présidence du gouverneur de la région, Raymond Ouédraogo.

Ce salon est placé sous le thème : « Quelle stratégie durable pour le renforcement de la résilience économique des jeunes dans un contexte de crise sécuritaire ? » Il offre des opportunités aux jeunes, aux parents et surtout aux déplacés internes d’opérer des choix dans l’entrepreneuriat pour une meilleure insertion socioprofessionnelle.

A la fin de cette édition, des kits d’énergie solaire, de saponification et de tissage ont été remis à 90 personnes, dont 50 déplacés internes.

Pour Raymond Ouédraogo, gouverneur de la région du Nord, la problématique de l’emploi des jeunes et des personnes déplacées est une affaire qui interpelle tout le monde. D’où l’implication du gouvernement burkinabè aux côtés des acteurs et partenaires pour soutenir les initiatives et stratégies visant à renforcer les capacités des populations vulnérables en vue d’emplois décents. Aussi, il a invité les bénéficiaires à s’investir de sorte à valoriser et à promouvoir les acquis de cette formation pour un mieux-être durable.

Raymond OUEDRAOGO gouverneur du Nord, président de la cérémonie de clôture du salon des métiers et des emplois décents (SMED)

2018-2022. Quatre ans que Job Booster est au service du peuple burkinabè à travers sa couche la plus défavorisée. Durant cette période, le coordonnateur Barthélémy Kaboret s’est réjoui des résultats obtenus. En effet, il a expliqué que sur une prévision de 20 000 personnes attendues pour la formation professionnelle pendant les 48 mois, c’est environ 25 000 qui ont été formées et 20 000 ont accédé à un emploi contre 15 000 attendues. L’un des succès avec le secteur privé a été la collaboration avec la SOTRACO. « En collaboration avec la société SOTRACO, nous avons formé beaucoup de jeunes conducteurs notamment les filles à travers les villes comme Fada N’gourma, Ouahigouya, Dédougou Bobo Ouagadougou. », a-t-il dit. Il a aussi annoncé que le projet est à son terme et souhaite de la part des autorités et des partenaires son renouvellement pour le bonheur de la jeunesse.

Barthélémy KABORET, coordinateur de Job Booster

Le directeur régional en charge de la formation technique et professionnelle de la région du Nord, Moussa Tassembédo, a lui salué l’esprit créatif et l’engagement de Job Booster au service des populations de la region du Nord. A l’en croire, le secteur technique et professionnel est le moteur du développement économique de notre pays et cela nécessite une attention particulière de la part de tout le monde. C’est pourquoi il promet que sa structure accompagnera les bénéficiaires pour faciliter l’amorçage de leurs entreprises car, dit-il, « une chose est de leur octroyer le matériel, une autre est de les accompagner durant un certain temps afin qu’ils puissent mettre en place leurs activités. »

Moussa TASSEMBEDO, directeur régional de la formation technique et professionnelle de la région du Nord

Le sourire se lisait sur le visage des bénéficiaires manifestant ainsi leur joie. Sanata Savadogo de l’Association Bang-N-Tum (ABNT) des personnes vivant avec un handicap du Nord, a reçu un kit complet de tissage de pagnes Faso Dan Fani. A l’entendre, sa vie actuelle est le résultat de sa rencontre avec Job Booster. « Avant de rencontrer Job Booster, j’avais le projet de tisser des pagnes traditionnels, mais je n’arrivais pas à réaliser ce rêve, faute de moyens financiers et de formation. Aujourd’hui, grâce aux pagnes que je tisse et que je vends, j’arrive à m’occuper de ma famille tout en gardant ma dignité », a-t-elle confié.

Sanata SAVADOGO de l’Association Bang-N-Tum des personnes vivant avec un handicap

Job Booster Burkina est une initiative de Woord en Daad qui vise, entre autres, la réduction de la pauvreté à travers l‘amélioration de l’accès des jeunes à l’emploi, l’amélioration de la qualité et de la pertinence de 41 centres de formation professionnelle dans trois régions du Burkina Faso, l’assurance de l’accès à la formation professionnelle de qualité pour plus de 20 000 jeunes vulnérables des milieux urbains et ruraux. Elle est portée par un consortium de partenaires que sont Woord en Daad, CREDO, AEAD et le SPONG et cofinancé par l’Agence norvégienne pour la coopération au développement (Norad) et Woord en Daad.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 (...)
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Sud-ouest : Le 3e plan d’action national pour un (...)
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du (...)
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à (...)
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la (...)
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent (...)
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite (...)
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé (...)
Don de sang au Burkina : « Le sang est gratuit pour (...)
Burkina Faso : Plus de 85% des victimes d’accidents de (...)
Banditisme en milieu urbain : Trois malfrats dans les (...)
Promotion sportive et éducative au Burkina : Des (...)
Enfance en difficultés : Hugues Fabrice Zango fait (...)
Circulation routière au Burkina : Ouagadougou, capitale (...)
Affaire Thomas Sankara : « Ce sont les gens que nous (...)
Communications électroniques au Burkina : Les pratiques (...)
Burkina/Santé : Les responsables du ministère de la Santé (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Le ministère renforce (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31038

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés