Actualités :: 20 ans du CAPES : Rétrospection et prospection au cœur de la célébration

Le Centre d’analyse des politiques économiques et sociales (CAPES) célèbre les 19 et 20 mai 2022, ses 20 ans d’existence. Une célébration placée sous le thème "Le CAPES, 20 ans dans l’appui à l’élaboration et à l’orientation des politiques publiques de développement : prospectives et stratégies". Au programme, un colloque ponctué par des panels de hauts niveaux animés par d’éminents chercheurs, ainsi qu’une exposition des productions du CAPES. La cérémonie d’ouverture des activités entrant dans le cadre de cet anniversaire, a été présidée par le Premier ministre Albert Ouédraogo.

Porté sur les fonts baptismaux en l’an 2000, c’est finalement en 2002 que le CAPES démarre effectivement ses activités. Sa création avait pour but de renforcer les capacités d’analyses en matière d’élaboration, de mise en œuvre et d’évaluation des politiques publiques de développement de notre pays. Après 20 ans de fonctionnement, il était de bon ton de marquer une pause pour faire le bilan de la contribution du centre dans l’élaboration des politiques publiques et envisager des perspectives pour relever les defis en matière de développement économique et social.

A en croire le directeur exécutif du CAPES, Dr Victor Sanou, cet anniversaire marque 20 ans d’implémentation d’une philosophie socio-économique et politique, 20 ans dans l’accompagnement des politiques de développement du Burkina Faso. "Nous sommes satisfaits que ce rôle de leadership que le CAPES a porté en terme de vision pour accompagner les prises de décisions politiques soit reconnu comme tel", a-t-il laissé entendre avec fierté.

Dr Victor Sanou, directeur exécutif du CAPES

Selon le Premier ministre Albert Ouédraogo, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des activités, les résultats des travaux du CAPES ont induit des effets majeurs. Ce sont entre autres le changement de la perception des décideurs politiques, des universitaires, de la société civile et du secteur privé, sur l’importance du renforcement des capacités comme composante essentielle du processus de développement socio-économique du Burkina Faso, ainsi que l’implication du centre dans l’élaboration de tous les documents de stratégies, de politiques publiques de développement.

Tout en témoignant sa gratitude aux différentes personnalités qui ont œuvré au rayonnement du CAPES, le Premier ministre les a invités à redoubler d’efforts pour être à la hauteur des défis actuels. Et c’est d’ailleurs dans cette perspective de consolider les acquis et de donner un nouvel élan au CAPES, qu’il a été procédé à la relecture de son décret originel. Ce qui a permis de renforcer davantage le statut du centre en tant que structure de recherche de référence avec de nouvelles missions en lien avec les défis actuels, notamment la prospective, la veille stratégique et l’intelligence économique.

Le premier ministre remettant un trophée d’honneur au premier directeur exécutif du CAPES Dr Élie Justin Ouédraogo

Les 200 participants au colloque organisé à l’occasion des 20 ans de création du CAPES, vont au cours des différents panels, passer en revue la contribution du CAPES dans le changement des paradigmes de politiques de développement économique au Burkina Faso. Ils vont également se pencher sur le rôle de l’analyse économique dans l’optimisation des choix et décisions de politiques économiques, dans un contexte de rareté des ressources et de multiplicité des besoins.

Il faut noter qu’au cours de la cérémonie de lancement des activités commémoratives des 20 ans du CAPES, les anciens directeurs exécutifs ont reçu des attestations de reconnaissance ainsi que des trophées, pour leur contribution à l’édification du centre. Les Dr Basga Émile Dialla, Pato Daniel Kaboré et Élie Justin Ouédraogo, par ailleurs parrain de la célébration, ont ainsi vu leurs efforts à la consolidation du centre salués.

Le premier ministre a procédé à l’inauguration des nouveaux locaux du CAPES

Le premier ministre Albert Ouédraogo a, à l’issue du lancement des activités, inauguré les nouveaux locaux du CAPES, situés à Ouaga 2000 et qui ont coûté un peu plus de 1,5 milliard de FCFA.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des (...)
Boucle du Mouhoun : Lancement de la phase II du projet (...)
Caisse nationale d’assurance maladie universelle : (...)
Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et (...)
Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (...)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le (...)
Modernisation de l’administration : Le ministre de la (...)
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur (...)
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la (...)
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un (...)
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières (...)
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en (...)
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 (...)
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes (...)
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de (...)
Burkina : Les chefs traditionnels réitèrent leur (...)
Santé au Burkina : CICDoc offre du matériel biomédical (...)
Journée de solidarité 2022 : Des producteurs du (...)
Burkina : Un exercice militaire prévu le jeudi 30 juin (...)
Éducation au Burkina : Le ministère de l’Education et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30723

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés