Actualités :: Droits humains et droit international humanitaire au Burkina : Les projets (...)

Du 16 au 19 mai 2022 dans la capitale de la région du Centre-ouest, Koudougou, se tient une session extraordinaire du comité interministériel des droits humains et du droit international humanitaire (CIMDH). La cérémonie d’ouverture a été présidée par la secrétaire générale du ministère en charge des droits humains, Bibata Nébié/Ouédraogo ce 16 mai 2022.

C’est la "cité du cavalier rouge", la capitale de la région du Centre-ouest, qui accueille, du 16 au 19 mai 2022, la 1ère session extraordinaire de l’année du Comité interministériel des droits humains et du droit international humanitaire (CIMDH). Cette session extraordinaire, selon les organisateurs, se tient en effet deux fois par an et permet aux acteurs de se pencher sur les différents rapports que le pays doit produire sur les textes qu’il a ratifié.

Ainsi, cette première session, qui a pour objectif de soumettre pour examen et adoption ces rapports nationaux dus aux instances internationales, examinera et validera d’abord les trois derniers rapports 2015-2020 sur les droits humains et le droit international humanitaire.

Une vue des participants

Il s’agit en effet de l’examen et la validation des projets des « cinquième, sixième et septième » rapports périodiques 2015-2020, en application de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples.

Il sera également question de l’examen et la validation du projet du 2e rapport périodique soumis en application des articles 16 et 17 du pacte international relatif aux droits économiques, sociaux, culturels couvrant la période 2016-2021. Outre ces rapports, il s’agira aussi d’examiner et de valider les rapports relatifs aux droits civils et politiques suivant la procédure simplifiée de 2016-2020, ainsi que la mise en œuvre des recommandations de l’examen périodique universel.

Bibata Nébié/Ouédraogo, secrétaire générale du ministère en charge des droits humains

De façon claire, la production de ces rapports, selon la secrétaire générale du ministère en charge des droits humains, Bibata Nébié/Ouédraogo, répond à la logique que le Burkina Faso a ratifié à ces textes internationaux et dans son engagement, il est prévu qu’il fasse périodiquement des comptes rendus sur ce qu’il a pu réaliser comme action, avant qu’ils ne puissent être adoptés en conseil des ministres.

Photo de famille

« C’est donc pour cette raison que nous devons produire des rapports au titre d’un texte sur la charte africaine des droits de l’homme et des peuples et sur la mise en œuvre de cette charte. Et ensuite sur le pacte international sur le droit civique et politique, ainsi de suite », a-t-elle précisé. Tout en rappelant l’importance de la production de ces rapports qui, faut-il le souligner, traduit logiquement la volonté de notre pays dans sa quête permanente pour l’édification d’une nation respectueuse des droits humains et la mise en œuvre des conventions ratifiées.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Université Joseph Ki-Zerbo : Le Pr Norbert Nikièma et le (...)
Construction et de réhabilitation de la voie ferrée : le (...)
Axe Bobo-Dioulasso/Dédougou : Un car de transport en (...)
Cancer du sein : Faute de moyens pour la radiothérapie, (...)
Burkina Faso : Le ministre de la solidarité et de (...)
Dori : Elèves et étudiants de différentes confessions à (...)
Cybercriminalité au Burkina : Les propos diffamatoires (...)
Le monde devrait atteindre les 08 milliards d’habitants (...)
Prix excellence de l’éducation nationale 2022 : Des (...)
Université Joseph Ki-Zerbo/Sociologie : Admise à la (...)
Promotion des produits artisanaux : CABES offre une (...)
Réconciliation au Burkina : La Convention nationale pour (...)
Réconciliation nationale au Burkina : « Le droit n’a pas (...)
Transition au Burkina : Le Collectif des OSC des (...)
Burkina : Braquage sur l’axe Bobo - Orodora
Situation humanitaire au Burkina : Plan international (...)
Drame de Perkoa : Les six Burkinabè seront inhumés le 29 (...)
Village de Yamtenga : Menacés de déguerpissement, les (...)
14e congrès ordinaire de l’Organisation nationale des (...)
Fonction publique du Burkina : Vers une formation (...)
Burkina/région de l’Est : Le PPS offre 40 tonnes de riz (...)

Pages : 0 | ... | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | 231 | 252 | ... | 31017

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés