Actualités :: Dori : L’UFC et des leaders jeunes et femmes de la province du Yagha (...)

L’Union fraternelle des croyants de Dori UFC-DORI en collaboration avec la CELLARD Burkina a organisé ce 14 mai à Dori un atelier au profit des leaders jeunes et femmes de la province du Yagha. Ont pris part à la rencontre une cinquantaine de leaders.

Cette rencontre du 14 mai s’inscrit dans le cadre du projet PREVENIR « prévenir la radicalisation et l’extrémisme violent par l’amélioration de la résilience des communautés locales dans la région du Sahel et du Nord. Le projet est financé par le fonds mondial pour l’engagement communautaire et la résilience GCERF.

L’Union fraternelle des croyants de Dori UFC-Dori a organisé cet atelier d’échange au profit des leaders jeunes et femmes d’association de la province du Yagha. La rencontre a réuni une cinquantaine de leaders autour de leurs rôles à jouer dans la promotion de la paix dans la région du Sahel. La rencontre fait suite à celles organisées au profit de la commune de Bani et de Dori dans la province du Séno.

Cette série d’activités pour les leaders d’association est, selon le coordonnateur de l’UFC-Dori, partie du fait que ces leaders jeunes et femmes seront des relais dans leurs localités respectives pour parvenir à endiguer la radicalisation et l’extrémisme violent. Pour permettre aux participants de s’approprier ce que recherche l’UFC-Dori, un aperçu sur le projet« PREVENIR » a été détaillé à leur intention.

Selon Malick Guiguemdé de l’UFC-DORI qui a fait le débriefing, il a indiqué que le projet PREVENIR est mis en œuvre par le consortium UFC-Dori et la Cellule nationale de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent du G5 Sahel (CellRad-BF). Selon lui l’objectif du projet est d’accroître les capacités de résilience face au risque de la radicalisation et de l’extrémisme violent des jeunes et des femmes. Le projet pour lui a toujours a comme but également d’offrir aux victimes de l’insécurité une prise en charge psycho-sociale ainsi qu’un accompagnement afin de réussir leur insertion socioéconomique.

Leaders jeunes et femmes ont été outillés pendant l’atelier

Après cet aperçu du projet ; les participants ont eu droit à une communication suivie de travaux de groupes. La communication a été donnée par Sié Etienne Da du service de l’action humanitaire de la région du Sahel. La communication portait sur : « Etat des lieux de la cohésion sociale et du vivre ensemble dans la région du Sahel ; quelle contribution des femmes et des jeunes à travers leurs organisations dans la promotion de la cohésion sociale dans un contexte de crise sociale et sécuritaire ».

François-Paul Ramdé, le coordonnateur de l’UFC-Dori, a souligné que le but de réunir ces leaders jeunes et femmes autour d’une même table est de guider et stimuler ces jeunes et femmes dans leur engagement en faveur des initiatives de paix et de développement. De son avis les jeunes sont des victimes en matière de radicalisation mais également ils sont aussi des vecteurs qui peuvent être amenés à semer des graines de cohésion sociale autour d’eux et cela favorise la promotion de la paix. A l’endroit des leaders femmes, François-Paul Ramdé note que la femme est le maillon fort de la famille et de la société.

En tant que mère ses conseils peuvent influer les jeunes à se départir de toutes activités ignobles d’où la nécessité de leur donner des rudiments sur la prévention de la radicalisation et l’extrémisme violent, a relevé François-Paul Ramdé. Au terme de la rencontre François-Paul Ramdé a souhaité que ces leaders jeunes et femmes du Yagha puissent être des vecteurs dans leurs localités respectives dans la promotion de la cohésion sociale et de la paix.

Daoula Bagnon/
Correspondant Dori

Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des (...)
Boucle du Mouhoun : Lancement de la phase II du projet (...)
Caisse nationale d’assurance maladie universelle : (...)
Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et (...)
Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (...)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le (...)
Modernisation de l’administration : Le ministre de la (...)
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur (...)
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la (...)
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un (...)
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières (...)
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en (...)
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 (...)
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes (...)
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de (...)
Burkina : Les chefs traditionnels réitèrent leur (...)
Santé au Burkina : CICDoc offre du matériel biomédical (...)
Journée de solidarité 2022 : Des producteurs du (...)
Burkina : Un exercice militaire prévu le jeudi 30 juin (...)
Éducation au Burkina : Le ministère de l’Education et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30723

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés