Actualités :: Béatification de Dii Alfred Diban : 42 ans après la mort du premier chrétien (...)

Le diocèse de Dédougou a commémoré le 42e anniversaire du décès de Dii Alfred Diban, à travers une conférence publique le mardi 10 mai dernier à Dédougou. La conférence a été animée par les abbés Emile Simboro et Jacques Zerbo.

10 mai 1980 - 10 mai 2022. Cela fait 42 ans jour pour jour que le premier chrétien et catéchiste du Burkina Faso n’est plus. Pour se souvenir de lui et rappeler aux fidèles chrétiens qui était l’homme, le diocèse de Dédougou a organisé une conférence publique à la cathédrale Sainte-Anne de Dédougou. Placée sous le thème « Avec Dii Alfred, développer ses armes de combat de la foi de disciple du Christ », cette conférence a été l’occasion de revenir non seulement sur l’immensité de la foi du défunt, mais aussi d’informer le public chrétien de l’évolution de la procédure de béatification de Dii Alfred Diban.

Dans sa communication, le premier intervenant, l’abbé Emile Simboro, a passé en revue la vie chrétienne du serviteur de Dieu et son engagement envers le Christ. A l’en croire, l’objectif de cette conférence est de mutualiser les efforts de prières afin qu’aboutisse la procédure de béatification du « Saint » de la maison. Il a ainsi invité les fidèles chrétiens à rentrer dans le combat de ce qu’il appelle « la cause de Dii Alfred Diban ».

Les fidèles chrétiens ont suivi la conférence avec beaucoup d’attention.

Quant au second conférencier, l’abbé Jacques Zerbo, il a évoqué la situation du dossier de béatification et les difficultés qui freinent son aboutissement. Selon lui, la cause a rencontré plusieurs difficultés, à savoir l’animation de la cause, la question financière et la mobilisation autour de la cause. Cela fait déjà 27 ans que cette cause est engagée dans le diocèse de Dédougou et elle n’est pas connue par tous les fidèles chrétiens. « Pour que quelqu’un parvienne à la sainteté et à la béatification, il faut que ceux qui sont en vie se mettent en tenue de combat pour réussir à lui ouvrir la voie vers la sainteté », a-t-il expliqué. Pour le conférencier, quand on parle de béatification ou de canonisation, il faut éviter de se focaliser sur le nombre d’années car c’est un processus qui prend du temps. Pour lui, il y a un engagement personnel dans cette cause.

Pour une bonne avancée du dossier, un comité a été mis en place depuis 2009. Il s’agit du Comité de relance de la cause de Dii Alfred (CRCDA) qui est composé de trois sous-commissions, à savoir la sous-commission animation, celles financière et d’intercession (concerne les miracles).

L’abbé Stanislas Balo, chancelier du diocèse de Dédougou.

L’abbé Stanislas Balo, chancelier du diocèse de Dédougou, a laissé entendre que la cause de Dii Alfred est un procès qui coûte énormément cher, car il faut avoir de quoi soutenir le procès. Plusieurs étapes doivent être franchies pour atteindre la canonisation (sainteté). Il s’agit de l’étape de serviteur de Dieu (au niveau diocésain), celle de vénérable (au niveau romain), la béatification et enfin la canonisation. A en croire l’abbé Balo, la cause de Alfred est bloquée au niveau de la deuxième étape. Pour lui, c’est la piété populaire qui fait défaut à cette cause. « Il faut qu’on ouvre un compte ‘messe Alfred Diban’ dans chaque paroisse pour tout le mois de mai. Demandez à chaque chrétien de demander une messe avec une intension précise pour le mettre au défi ; il va lui répondre », a-t-il indiqué. C’est de cela qu’Alfred Diban a besoin pour que son dossier avance, foi des conférenciers.

Yipénè NEBIE
Lefaso.net

Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des (...)
Boucle du Mouhoun : Lancement de la phase II du projet (...)
Caisse nationale d’assurance maladie universelle : (...)
Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et (...)
Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (...)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le (...)
Modernisation de l’administration : Le ministre de la (...)
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur (...)
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la (...)
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un (...)
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières (...)
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en (...)
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 (...)
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes (...)
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de (...)
Burkina : Les chefs traditionnels réitèrent leur (...)
Santé au Burkina : CICDoc offre du matériel biomédical (...)
Journée de solidarité 2022 : Des producteurs du (...)
Burkina : Un exercice militaire prévu le jeudi 30 juin (...)
Éducation au Burkina : Le ministère de l’Education et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30723

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés