Actualités :: Centre-nord : Un projet sur les pratiques endogènes de réconciliation, comme (...)

L’Institut des sciences des sociétés (INSS) du Centre national de recherche scientifique et technologique (CNRST) et ses partenaires ont organisé un atelier de lancement du projet de recherche-développement sur « les pratiques endogènes de réconciliation dans la région du Centre-nord comme mode de gouvernance pour les Burkinabè. », le mercredi 11 mai 2022 à Kaya. La cérémonie était présidée par Laurent Kontogom, représentant le gouverneur de la région du Centre-nord.

La situation sécuritaire au Burkina, avec son corollaire de dommages, a provoqué une détérioration du tissu social mettant, à mal le vivre-ensemble, la paix et la cohésion sociale.

Vue des participants

C’est dans ce contexte, que l’Institut des sciences des sociétés (INSS) du Centre national de recherche scientifique et technologique (CNRST) et trois (3) partenaires, l’ONG EDUCO, l’Association pour la promotion de la diversité culturelle du Centre-nord (APDC-CN) et le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) ont obtenu un appui financier du Fonds national de la recherche et de l’innovation pour le développement (FONRID) pour exécuter un projet de recherche dans la région du Centre-nord.

Photo de famille

Intitulé « Les pratiques endogènes de réconciliation dans la région du Centre-nord comme mode de gouvernance pour les Burkinabè », le projet veut contribuer à la mise en place d’un mode de gouvernance basé sur les mécanismes endogènes de réconciliation dans les communes de Boussouma, Boala, Tikaré.

Dr Sien So Sabine Léa Somé, coordonnatrice du projet

« Ce projet veut s’appuyer sur les exemples de bonnes pratiques endogènes de réconciliation pour trouver une meilleure stratégie de promotion de la cohésion sociale dans le cadre de la bonne gouvernance » a expliqué Dr Sien So Sabine Léa SOME, coordonnatrice du projet et chercheur à l’INSS. Revenant à l’objectif de l’atelier, elle dira qu’il vise à informer toutes les parties prenantes (leaders d’opinion, traditionnels, religieux, …), du projet sur les objectifs et les résultats attendus, afin de solliciter leur engagement pour l’atteinte desdits résultats. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Lefaso.net/Kaya

Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des (...)
Boucle du Mouhoun : Lancement de la phase II du projet (...)
Caisse nationale d’assurance maladie universelle : (...)
Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et (...)
Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (...)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le (...)
Modernisation de l’administration : Le ministre de la (...)
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur (...)
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la (...)
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un (...)
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières (...)
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en (...)
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 (...)
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes (...)
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de (...)
Burkina : Les chefs traditionnels réitèrent leur (...)
Santé au Burkina : CICDoc offre du matériel biomédical (...)
Journée de solidarité 2022 : Des producteurs du (...)
Burkina : Un exercice militaire prévu le jeudi 30 juin (...)
Éducation au Burkina : Le ministère de l’Education et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30723

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés