Actualités :: Burkina Faso : Le Fonds national de recherche et de l’innovation tient une (...)

Le Comité scientifique et technique (CST) du Fonds national de la recherche et de l’innovation pour le développement (FONRID) tient du 9 au14 mai 2022, une session d’évaluation et de rétrospective de quelques projets qu’il finance. Une session spéciale qui vise à mesurer le niveau d’exécution desdits projets.

Le CST du FONRID a choisi de marquer une halte pour effectuer une évaluation rétrospective de ses projets financés. Cette session a débuté ce lundi 9 mai 2022 et se poursuivra jusqu’au 14 mai 2022. Une session « spéciale » qui permettra au CST, de passer en revue le niveau d’exécution (physique et financier) et de l’atteinte des objectifs.

Il s’agira aussi de relever les insuffisances qui ont entravé l’atteinte des résultats de certains projets, d’identifier les meilleures promoteurs et structures porteuses en lien avec la qualité scientifique et technique des résultats auxquels ils ont aboutis. Il sera question enfin, de formuler des recommandations et observations à l’endroit des promoteurs et du FONRID.

Les projets du FONRID embrassent tous les domaines d’activité a indiqué le président du CST, Maxime Compaoré

Selon le président du CST, Dr Maxime Compaoré, cet exercice est dans l’ordre normal des choses. Parce que lorsqu’on autorise la mise en place d’un projet et que par la suite on a des activités réalisées par les promoteurs, il est normal de demander des comptes. A l’en croire, les projets qui ont été présentés donnent « majoritairement » satisfaction. La mise en œuvre de quelques projets rencontre bien évidemment certaines difficultés.

Le CST a mentionné la question des procédures de décaissement évoquée par certains promoteurs. « Ce sont des procédures et des ressources de l’Etat. C’est vrai que cela garantit une certaine transparence mais les chercheurs trouvent que c’est compliqué », a-t-il expliqué. L’un dans l’autre, il a précisé que le CST a demandé au FONRID de travailler avec les promoteurs pour trouver des mécanismes internes afin d’anticiper certaines dépenses et éviter des retards d’acquisition de matériel.

Le Comité formulera aussi des recommandations à l’endroit du FONRID pour une bonne mise en œuvre des projets

Les projets financés par le FONRID impactent tous les domaines d’activités, foi du président du CST. « Les projets que nous sommes en train d’évaluer, prennent en compte tous les domaines de la recherche au niveau du Burkina Faso », a-t-il déclaré. Prenant l’exemple du cas de la pandémie du covid-19, il a laissé entendre que des essais cliniques ou des études précliniques sont toujours en cours par certains laboratoires dans le cadre de certains projets du FONRID.

« Ce sont des résultats qui vont nous servir. Certains nous dirons que le covid-19 est presque terminé, mais c’est quand même une situation de pandémie et les résultats qui vont ressortir, permettront d’anticiper par rapport à d’autres calamités », s’est-il projeté.

Faut-il le rappeler, le Comité scientifique et technique du FONRID regroupe une vingtaine d’experts de différents domaines. Ces experts sont soit des universitaires ou des chercheurs, soit issus de structures socio-professionnelles. On y trouve également quelques spécialistes venant de la sous-région.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Burkina Faso : Les prix des loyers tels que prévus par (...)
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de (...)
Problèmes fonciers à Yagma : « Toute activité de vente et (...)
Lutte contre l’insécurité dans la sous-région : « Djibrill (...)
Boucle du Mouhoun : L’insécurité et la cherté des intrants (...)
Santé : Un projet pour améliorer l’analyse et l’utilisation
Burkina : Déclaration relative à la gouvernance (...)
Prix Martin Ennals 2022 : le lauréat burkinabè, fait (...)
Centre-est : Une journée régionale d’orientation scolaire (...)
Ordination presbytérale à Tenkodogo : Les abbés Raoul (...)
MODHEM+ : Un bilan d’étape jugé satisfaisant
Archidiocèse de Ouagadougou : 23 prêtres appelés à (...)
Lutte contre l’insécurité à Ouagadougou : La Police (...)
Paix et cohésion sociale au Burkina : 24 femmes initiées (...)
Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et (...)
Situation nationale : L’Observatoire national (...)
Lutte contre le cancer du sein : La section féminine de (...)
Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des (...)
Se réorienter et étudier ce qui nous passionne : (...)
6e édition du Grand prix de l’inclusion : Pari réussi (...)
Gestion des ressources humaines au Burkina : Un déjeuner (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30744

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés