Actualités :: Bobo-Dioulasso : Le Haut conseil du dialogue social outille des jeunes sur (...)

Le Haut conseil du dialogue social organise, les 12 et 13 mai 2022 à Bobo-Dioulasso, un forum de sensibilisation des jeunes aux vertus du dialogue social. Cette rencontre vise non seulement à sensibiliser ces jeunes de la ville de Sya sur les vertus du dialogue social, mais aussi à faciliter la promotion d’une culture de dialogue social de manière pérenne dans les relations professionnelles et, par extension, dans les relations sociales.

Environ 200 jeunes de la ville de Bobo-Dioulasso, issus des comités jeunes des organisations syndicales et patronales, prennent part à la rencontre de sensibilisation sur le dialogue social. Durant ces deux jours de travaux, les participants seront outillés à travers des communications sur des thématiques telles que la citoyenneté ; la citoyenneté et la mondialisation ; la relation entre civisme, développement et emplois des jeunes ; les vertus du dialogue social ; le dialogue social et le développement ; l’expérience japonaise en matière de développement et de dialogue social.

La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu ce jeudi 12 mai 2022 en présence du président du Haut conseil du dialogue, Pr Jean Marc Palm. Dans son mot d’ouverture, il a expliqué les raisons qui ont prévalu à l’organisation de ce forum. En effet, depuis sa création, l’institution a entrepris, à travers des actions de sensibilisation, de formation, de médiatisation et de plaidoyers, la promotion de la culture du dialogue social.

Les participants au forum de sensibilisation des jeunes aux vertus du dialogue social

Ce, conformément à sa mission. Il a fait savoir que son institution accorde une importance particulière à la question du dialogue social au Burkina Faso. Pour une meilleure promotion de ce dialogue social, il est convaincu que les jeunes ont une grande part de responsabilités. D’où la tenue de ce forum au profit de la jeunesse burkinabè.

« Depuis ces dernières années, le Burkina Faso fait face à de nombreux fléaux parmi lesquels l’incivisme, la défiance à l’autorité de l’Etat, des revendications de plus en plus maximalistes avec souvent des refus de négocier, doublés d’une propension à obtenir tout et tout de suite ainsi que l’utilisation du rapport de force en cas de nécessité. Ces comportements contraires à l’esprit du dialogue social, jouent négativement sur les relations professionnelles tant dans les entreprises privées qu’a la fonction publique et compromettent dangereusement l’avenir du pays. C’est pourquoi il faut que la situation actuelle change et ce changement ne peut se faire en mettant de côté 77,9% de la population burkinabè qui sont les jeunes », a-t-il expliqué.

Le président du Haut conseil du dialogue social, Pr Jean Marc Palm

Ainsi, le Haut conseil du dialogue social est convaincu que ces défis ne peuvent être relevés sans la jeunesse. C’est pourquoi, il a décidé de tenir ce forum des jeunes autour de la question du dialogue social afin de poser les jalons de ce changement. Conscient que sans le dialogue il n’y a pas de paix, cette activité vise à promouvoir la culture du dialogue de manière pérenne dans les relations professionnelles et, par extension, dans les relations sociales.

« Ces thématiques autour desquelles ce forum nous propose de réfléchir, plus spécifiquement en croisant nos approches et nos expériences, doivent permettre d’envisager des solutions innovantes, afin de relever les défis du dialogue social dans notre pays et particulièrement à Bobo-Dioulasso », a laissé entendre le Pr Jean Marc Palm.

Les participants au forum de sensibilisation des jeunes aux vertus du dialogue social

L’activité de formation sera menée sous forme de plénière avec des exposés suivis de débats et comportera deux parties essentielles. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Burkina Faso : Les prix des loyers tels que prévus par (...)
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de (...)
Problèmes fonciers à Yagma : « Toute activité de vente et (...)
Lutte contre l’insécurité dans la sous-région : « Djibrill (...)
Boucle du Mouhoun : L’insécurité et la cherté des intrants (...)
Santé : Un projet pour améliorer l’analyse et l’utilisation
Burkina : Déclaration relative à la gouvernance (...)
Prix Martin Ennals 2022 : le lauréat burkinabè, fait (...)
Centre-est : Une journée régionale d’orientation scolaire (...)
Ordination presbytérale à Tenkodogo : Les abbés Raoul (...)
MODHEM+ : Un bilan d’étape jugé satisfaisant
Archidiocèse de Ouagadougou : 23 prêtres appelés à (...)
Lutte contre l’insécurité à Ouagadougou : La Police (...)
Paix et cohésion sociale au Burkina : 24 femmes initiées (...)
Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et (...)
Situation nationale : L’Observatoire national (...)
Lutte contre le cancer du sein : La section féminine de (...)
Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des (...)
Se réorienter et étudier ce qui nous passionne : (...)
6e édition du Grand prix de l’inclusion : Pari réussi (...)
Gestion des ressources humaines au Burkina : Un déjeuner (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30744

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés