Actualités :: Police nationale du Burkina : « Il ne sera pas toléré que des policiers (...)

Accordant un grand respect aux valeurs cardinales qui caractérisent la police nationale, son nouveau directeur général, Roger Ouédraogo, s’est résolument engagé à les faire respecter par tous, sans exception. Officiellement installé au poste de directeur général de la police nationale ce mardi 10 mai 2022 à Ouagadougou, le Dr Roger Ouédraogo a indiqué qu’il était temps que la police soigne son image et son comportement face aux différentes plaintes formulées à son encontre.

« La police nationale est à la croisée des chemins. Elle se trouve au quotidien au cœur des interpellations administratives et citoyennes et se doit de soigner son image et son comportement afin de construire avec l’État et les citoyens, les meilleures réponses sécuritaires possibles ». C’est en partie la vision que nourrit le directeur général de la police nationale, nouvellement installé dans ses fonctions.

Il a pour ce faire, appelé tous ses agents à se consacrer avec abnégation à leurs tâches et à se départir des comportements et attitudes qui n’honorent ni leurs auteurs ni le corps. « Il n’est donc pas tolérable et il ne sera pas toléré que chaque jour que Dieu fait, pendant que de nombreux policiers loin de leurs familles affrontent le danger au péril de leur vie dans la lutte antiterroriste, d’autres s’adonnent allègrement dans les villes et campagnes à des pratiques éhontées et répréhensibles qui entachent la crédibilité et la légitimité du corps », a prévenu le contrôleur général de police, Roger Ouédraogo.

La remise du drapeau au nouveau directeur général de la police nationale, Roger Ouédraogo, par le colonel-major Omer Bationo, ministre en charge de la sécurité, lors du cérémonial de passation de commandement

Le nouveau directeur général a également invité le personnel policier à l’instauration d’une chaîne de solidarité exceptionnelle envers les collègues blessés et les familles des policiers tombés sur le champ de bataille. Il a rassuré que le sacrifice de ces femmes et hommes dans la lutte contre le terrorisme ne restera pas vain, tout en signalant que l’appel au sursaut national tous azimuts dans cette lutte sera toujours entendu et mis en application par la police nationale.

Installé par le colonel-major Omer Bationo, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Roger Ouédraogo succède au contrôleur général de police Dieudonné Ouattara qui avait pris fonction en janvier 2022. Face aux énormes défis sécuritaires à relever, le patron de la police nationale a fait la promesse à son ministre de tutelle de travailler à ses côtés dans un esprit de loyauté et de redevabilité « avec abnégation sur tous les fronts où la lutte contre l’insécurité et le terrorisme les conduira ».

« Par la grâce de Dieu, je m’efforcerai d’être un chef qui écoute, un chef qui rassemble pour la construction de l’édifice commun, mais je ne transigerai pas avec les manquements aux règles de discipline générale », a averti Dr Roger Ouédraogo

C’est pourquoi, saluant l’honneur des effectifs policiers dans la défense de la patrie, le chef de la police nationale, les a encouragés à plus de détermination et d’engagement car pour lui, le salut n’est plus loin et bientôt sera hissé au firmament, le drapeau de la victoire.

« Par la grâce de Dieu, je m’efforcerai d’être un chef qui écoute, un chef qui rassemble pour la construction de l’édifice commun, mais je ne transigerai pas avec les manquements aux règles de discipline générale », a-t-il averti.
C’est donc attaché à la rigueur et à l’exemplarité, que le “nouveau capitaine du navire” a insisté pour que l’ensemble de son “équipage” se rassemble autour des valeurs cardinales qui fondent sa devise : « Discipline-Travail-Loyauté ».

Les félicitations des personnalités présentes à la cérémonie officielle d’installation du directeur général de la police

Avant de mettre un terme à ses propos, Roger Ouédraogo a invité au resserrement des rangs, afin que le trio commandement, personnels et partenaires sociaux puisse collectivement s’engager avec détermination autour des objectifs qui leur ont été assignés. Il a pour ce qui le concerne, affirmé qu’il restera « disponible et attentif aux conditions de vie et de travail des policiers » tout en apportant avec le soutien du ministre de la sécurité, sa modeste pierre à la construction de l’édifice.
En rappel, le Dr Roger Ouédraogo a été nommé directeur général de la police nationale le mercredi 27 avril 2022 en conseil des ministres.

Lefaso.net

Allaitement au Burkina : « La pratique exclusive de cet (...)
Droits des femmes au Burkina : « Thomas Sankara, à (...)
Burkina /ONEA : « Les perturbations de la desserte en (...)
Poste Burkina Faso : « J’exhorte chacun à l’efficience », (...)
Burkina Faso : Une loi portant statut de martyr et (...)
Comité international de la Croix-Rouge : Plus d’une (...)
L’athlète Hugues Fabrice Zango devient Ambassadeur (...)
Campagne agricole dans le Poni : L’engrais organique et (...)
Prise en charge des psycho-traumatismes : L’Institut (...)
Lutte contre la pauvreté : Le Burkina Faso veut (...)
72 heures de l’élève diplomate au Burkina : Développement (...)
Rumeurs sur la fermeture des frontières entre le Burkina (...)
Burkina : AMPO offre 20 tricycles à des personnes à (...)
SUNU Assurance Burkina : Les journalistes formés sur les (...)
Burkina Faso : Une association dédiée à la promotion de la (...)
Ouahigouya : Une vingtaine de kilos de chanvre indien (...)
Montée des couleurs : La direction régionale de l’Ouest (...)
Job de vacances au Burkina : Amir Belsalad, l’adolescent (...)
Affaire inhumation des restes de Thomas Sankara et ses (...)
Enseignement supérieur au Burkina : L’université Thomas (...)
Occupation illégale de parcelles à Komsilga : Des bornes (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31080



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés