Actualités :: Enseignement au Burkina : Les élèves professeurs agrégés de l’enseignement (...)

Les élèves professeurs agrégés de l’enseignement secondaire sont venus attirer l’attention de l’autorité à travers une manifestation aux abords du ministère en charge de l’éducation nationale. Afin d’exprimer leur préoccupation du retard qui a été pris sur leur formation, ils sont venus pour s’entretenir avec les responsables du ministère ce mardi 10 mai 2022.

Depuis leur recrutement en septembre 2021, ils n’ont toujours pas effectué leur rentrée scolaire. C’est au regard du grand retard accusé qu’ils se sont mobilisés pour avoir des points d’éclaircissements.

Selon le représentant des élèves professeurs agrégés de l’enseignement secondaire, Euloge Oula Koulibaly, ils ne sont pas à leur première sortie. « Cette manifestation n’est pas la première, parce que nous avions eu à faire une conférence de presse avant. Nous avons développé des initiatives pour pouvoir rencontrer les autorités à différents niveaux pour essayer de comprendre ce qui bloquait notre situation. Jusqu’à présent, nous ne savons pas encore la raison exacte qui fait que notre rentrée n’est pas effective, raison pour laquelle nous sommes là aujourd’hui, pour essayer d’attirer l’attention de l’opinion publique sur notre situation » a-t-
il indiqué.

M Oula Koulibaly : « Nous allons continuer à interpeller les autorités, si nous ne constatons pas de changements »

Il n’a pas manqué de donner leur difficultés concernant les démarches qu’ils entreprennent pour avoir l’écoute des autorités car ils sont dispersés dans les provinces. « Nous sommes venus de toutes les provinces, parce-que nous ne sommes pas à Ouagadougou. L’école se passe à Ouagadougou, mais nous sommes dans les provinces et pour communiquer, c’est difficile parce que nous sommes dispersés. C’est déjà un effort que nous faisons de venir pour pouvoir manifester afin que la situation soit décantée » a-t-il ajouté.

Comme ajout, ils craignent que leurs formateurs ne puissent pas leurs donner les cours. « Ceux qui doivent nous former, les professeurs d’université, sont des personnes qui ont droit aux vacances, c’est-à-dire quand les examens scolaires vont commencer, ils vont prendre part aux examens scolaires. Le baccalauréat va finir carrément en fin juillet et après ça sera les vacances pour les élèves ».

Rencontre avec le secrétaire générale du MENAPLN

Après un temps d’attente, les manifestants ont pu s’entretenir avec le secrétaire général du ministère concernant leur situation. Pour M. Akou Benon, délégué de la promotion des élèves professeurs agrégés, les échanges ont été francs. « Il faut dire que cela a été des échanges francs où des engagements ont été pris de la part du ministère, mais également de la direction générale. En début de semaine prochaine, notre formation va commencer, donc nous les prenons aux mots. C’est un arrangement qui a été pris, il faut que cela soit réalisé d’abord avant qu’on ne puisse dire autre chose », a-t-il fait savoir.

Les élèves professeurs agrégés de l’enseignement secondaire n’ont pas manqué de rappeler qu’ils continueront d’interpeller les autorités afin d’avoir gain de cause. Leur promotion compte au total 60 élèves enseignants qui n’ont toujours pas effectué leur rentrée scolaire.

Bela Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

Plaies saisonnières chez l’enfant : Les conseils de Dr (...)
Burkina Faso : L’amicale des femmes de Bank of Africa (...)
Bien-être des employés au Burkina : Le directeur pays de (...)
Dédougou : Des femmes d’OSC et de partis politiques à (...)
Distinction Nansen pour les réfugiés 2021 : Les (...)
Investir au Burkina : www.businessprocedures.bf, la (...)
Burkina Faso : Le SPONG met en place un groupe (...)
Burkina : Le Forum national de réconciliation se tiendra (...)
Massacres de Solhan et Seytenga : Les ressortissants (...)
Mois de la famille et de l’enfant au Burkina : « Aucun (...)
Burkina/Indemnisation des victimes : « Les choses (...)
Situation nationale : Le collectif des OSC de la (...)
Burkina : L’organigramme du ministère des Affaires (...)
Formation et insertion professionnelle au Burkina Faso (...)
Âge de la Ménopause : Les recettes du Pr Charlemagne (...)
Burkina/Santé : Un nouveau projet pour améliorer la lutte (...)
Promotion de la paix au Burkina : Le ministre de la (...)
Nayala : Rencontre avec des producteurs pour des essais (...)
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de (...)
Problèmes fonciers à Yagma : « Toute activité de vente et (...)
Boucle du Mouhoun : L’insécurité et la cherté des intrants (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30744

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés