Actualités :: Université Aube nouvelle : Les étudiants en communication s’enrichissent de (...)

Les étudiants de l’université Aube nouvelle de Ouagadougou ont organisé, le samedi 7 mai 2022, la Journée du communicateur. Cet événement avait pour objectif de permettre aux professionnels de la communication de partager leurs expériences et de prodiguer des conseils aux étudiants en formation.

La Journée du communicateur s’est déroulée sur le thème « L’image du communicateur à l’ère du numérique ». Selon le président de la filière communication, Daniel Zaba, la Journée du communicateur est un cadre d’échanges et de partage d’expériences entre les professionnels de la communication et les étudiants, afin d’orienter la vision et le choix des futurs cadres que sont ces étudiants.

Le hic, c’est qu’aujourd’hui, plusieurs personnes se disent communicateurs sans aucune « réputation numérique », a fait remarquer le fondateur de Lefaso.net, de l’Institut supérieur de la communication et multimédia (ISCOM) et invité d’honneur, Dr Cyriaque Paré.

Daniel Zaba, président de la filière communication.

Pour lui, parler d’images aujourd’hui, c’est parler de réputation numérique. Cela est d’autant plus important qu’un bon communicant doit être aujourd’hui une marque, un nom, une signature reconnus dans son secteur. D’où le concept de « Personal branding » qui consiste à savoir développer sa marque, se faire connaître sur le plan professionnel. « Votre image est ce que vous êtes dans le cyberespace, ce que vous laissez comme traces numériques, à travers ce que vous publiez mais aussi à travers ce que l’on publie sur vous », a-t-il déclaré.

A l’en croire, les recrutements de nos jours se font pour la plupart sur le base de la popularité du candidat sur le cyberespace. « De plus en plus, l’on vous recrutera sur la base de votre identité numérique ; l’on vous donnera des marchés sur la base de votre identité numérique », a indiqué l’enseignant-chercheur au Centre national de recherche scientifique et technologique (CNRST).

Une vue des participants à la Journée du communicateur.

Comment développe-t-on sa marque ? Pour développer sa marque, le spécialiste du digital a invité les étudiants à utiliser les blogs et les réseaux sociaux pour augmenter leur côte de popularité. Il s’agit entre autres de LinkedIn pour développer leur réseau professionnel ; Twitter pour s’informer en suivant les acteurs de la scène internationale et les journalistes ; YouTube pour créer et développer leurs chaînes de télévision privée, diffuser et promouvoir des contenus vidéo.

Toutefois, il n’a pas manqué de rappeler les dérives que les réseaux sociaux peuvent engendrer. C’est pourquoi, tout en encourageant les étudiants à aller sur les réseaux sociaux, il a attiré leur attention sur le contenu qu’ils doivent publier, aimer, partager... « Il faut publier mais il faut faire attention à ce qu’on publie et à ce que les autres publient sur vous. Il faut se faire des amis pour avoir une grande audience, mais il faut faire attention aux interactions avec ses amis. Votre image en dépend à l’ère du digital », a conseillé Dr Cyriaque Paré.

Dr Cyriaque Paré, fondateur du journal en ligne Lefaso.net, de l’Institut supérieur de la communication et multimédia (ISCOM), et invité d’honneur.

Le Pr Firmin Somé, enseignant-chercheur à l’université Joseph-Ki-Zerbo de Ouagadougou, et parrain de la cérémonie, s’est, quant à lui, attardé sur la qualité de l’image du communicateur. De son enseignement, il découle que le communicateur doit soigner positivement son image, non seulement pour son propre bien, mais aussi pour son entreprise, son institution.

Pr Firmin Somé enseignant-chercheur à l’université Joseph-Ki-Zerbo.

Partant de là, il faut donc la peaufiner pour qu’elle procure de la valeur ajoutée, du respect. Il a, de ce fait, invité les étudiants en filière communication à prendre soin de leur style vestimentaire : « Si vous êtes négligeant vis-à-vis de votre personne, évidemment vous donnez l’autorisation aux autres de ne pas vous respecter et par vous, votre institution ». D’où cet appel à l’endroit des étudiants : « Habillez-vous correctement ; ayez de bonnes habitudes et travaillez rigoureusement... ».

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Plaies saisonnières chez l’enfant : Les conseils de Dr (...)
Burkina Faso : L’amicale des femmes de Bank of Africa (...)
Bien-être des employés au Burkina : Le directeur pays de (...)
Dédougou : Des femmes d’OSC et de partis politiques à (...)
Distinction Nansen pour les réfugiés 2021 : Les (...)
Investir au Burkina : www.businessprocedures.bf, la (...)
Burkina Faso : Le SPONG met en place un groupe (...)
Burkina : Le Forum national de réconciliation se tiendra (...)
Massacres de Solhan et Seytenga : Les ressortissants (...)
Mois de la famille et de l’enfant au Burkina : « Aucun (...)
Burkina/Indemnisation des victimes : « Les choses (...)
Situation nationale : Le collectif des OSC de la (...)
Burkina : L’organigramme du ministère des Affaires (...)
Formation et insertion professionnelle au Burkina Faso (...)
Âge de la Ménopause : Les recettes du Pr Charlemagne (...)
Burkina/Santé : Un nouveau projet pour améliorer la lutte (...)
Promotion de la paix au Burkina : Le ministre de la (...)
Nayala : Rencontre avec des producteurs pour des essais (...)
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de (...)
Problèmes fonciers à Yagma : « Toute activité de vente et (...)
Boucle du Mouhoun : L’insécurité et la cherté des intrants (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30744

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés