Actualités :: Bobo-Dioulasso : Le Salon des métiers et des emplois décents 2022 (...)

Job Booster organise du 5 au 7 mai 2022 à Bobo-Dioulasso, la troisième édition du Salon des métiers et des emplois décents sous le thème : « Quelle stratégie durable pour le renforcement de la résilience économique des jeunes dans un contexte de crise sécuritaire ? »

Il s’agit, à travers ce thème, de lancer la réflexion sur comment outiller les jeunes et les personnes vulnérables à la résilience économique dans le contexte difficile pour le pays.
Trois ateliers portant sur le thème du SMED 2022 seront animés et les recommandations seront transmises aux autorités pour une prise de décision éclairée.

Coupure du ruban

A travers cette troisième édition du Salon des métiers et des emplois décents 2022, Job Booster vise à contribuer à la facilitation de l’accès des jeunes, des parents et des personnes vulnérables aux opportunités de formations et d’insertion professionnelle, à l’amélioration de la visibilité des centres de formation et entreprises, à la facilitation du rapprochement des centres et entreprises, au renforcement de la résilience économique des jeunes dans un contexte sécuritaire difficile...

Pour le coordonnateur national de Job Booster, Barthelemy Kaboret, les questions d’emploi et de formation étant des questions transversales, les collectivités territoriales devraient davantage s’y impliquer, notamment à travers la mise en place d’instruments permettant l’insertion des populations vulnérables dans le tissu économique. Il estime que le thème de cette troisième édition du SMED devrait ouvrir la réflexion à une préparation active de la région pour mieux exploiter ses opportunités en faveur de la jeunesse et des populations vulnérables.

Barthelemy Kaboret, coordonnateur national de Job Booster

En effet, la jeunesse burkinabè est confrontée à des difficultés d’accès à un emploi décent. Pour combattre efficacement ce problème, le Burkina a adopté des politiques nationales de promotion de la formation professionnelle et de l’emploi, d’enseignement et de formation technique et professionnelle.

C’est pour contribuer à la mise en œuvre de ces politiques que quatre acteurs dont Woord en Daad, l’AEAD, Credo et le SPONG, constitué en consortium, ont initié Job Booster, un cadre de mobilisation des acteurs en vue d’offrir des opportunités d’emplois aux jeunes du Burkina Faso. Job Booster bénéficie d’un cofinancement de Norad, une agence norvégienne de coopération pour le développement, et de Woord en Daad.

Visite des stands

De 2018 à 2021, 13 000 jeunes ont bénéficié des services de formation et d’insertion professionnelle du programme Job Booster, notamment en formations techniques et professionnelles, formations entrepreneuriales et formations en compétences de vie.
D’ici juin 2022, Job Booster envisage d’assurer un environnement favorable à l’accès des jeunes aux emplois décents, améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement technique et professionnel dans les centres et écoles de formation, favoriser la formation de 20 000 jeunes dont 50% de filles, permettre à au moins 15 000 jeunes filles et garçons d’accéder à des emplois décents…

A quelques semaines de juin 2022, le coordonnateur national de Job Booster Barthelemy Kaboret a assuré qu’ils sont en phase d’évaluation finale de cette initiative. Déjà fait l’état des lieux des lois et textes règlementaires sur la formation professionnelle et l’emploi des jeunes au Burkina Faso a été dressé. Une proposition d’instruments pour la mise en place d’un environnement favorable à l’accès des jeunes à l’emploi et la mise en œuvre d’un système de management de la qualité dans les 41 centres de formations a été faite. Au moins 23 000 jeunes ont été formés et 15 000 à 18 000 jeunes ont eu un emploi…

Le représentant des bénéficiaires du programme Job Booster

Le représentant des bénéficiaires du programme Job Booster s’est réjoui de l’accompagnement dont il a bénéficié et qui lui a permis d’évoluer dans le domaine de la plomberie sanitaire. « Personnellement, je me demandais si je pouvais véritablement être un plombier en trois mois de formation. Mais aujourd’hui, je suis totalement convaincu de la pertinence des formations de courtes durées pour sortir les jeunes de la pauvreté et du sous-emploi. Onze mois après ma formation, Dieu merci, j’arrive à faire face à mes besoins quotidiens et à ceux de ma famille. J’encourage donc tous mes camarades à la recherche d’emplois à prendre activement part au présent salon qui est organisé pour nous les jeunes », dit-il. Il a également adressé ses remerciements à Job Booster et ses partenaires dont la fondation Semafo.

Le représentant du gouverneur des Hauts-Bassins

Le représentant du gouverneur des Hauts-Bassins a pour sa part encouragé les collectivités territoriales, les entreprises, les centres de formation, les organisations professionnelles et tous les acteurs de développement à nourrir la réflexion lors des ateliers afin que ce salon puisse déboucher sur des recommandations fortes pour booster l’emploi des jeunes dans la région des Hauts-Bassins.

Durant trois jours, ce sont près de 80 exposants constitués de centres de formation professionnelle, d’entreprises, d’organisations professionnelles, de société de microfinance et de programmes d’insertion des jeunes qui exposeront leur savoir-faire sur le site du salon avec plus de 2 000 visiteurs attendus.

Ce salon est également organisé à Dédougou et Ouahigouya.

Haoua Touré
Lefaso.net

Lancement du prix du meilleur engagement citoyen, (...)
Burkina/Santé : CBM Global offre un véhicule et des (...)
Burkina : Le ministre de l’administration territoriale (...)
Transhumance nationale et transfrontalière : De (...)
Coopération internationale : Après le Mali, les Africains (...)
Burkina/Camp Guillaume Ouédraogo : Un individu a essuyé (...)
Lettre à mon camarade Dabo Boukary, assassiné le 19 Mai (...)
Inhumation des restes de Thomas Sankara et ses (...)
Rentrée scolaire 2022-2023 : HO.FI.O librairie offre une (...)
Burkina Faso : Plus de prise en charge des pauses-déjeuner
Burkina/Centre-ouest : Des partenaires de la recherche (...)
Commune de Saaba/Nioko 1 : Une journée dédiée aux (...)
Sebba (région du Sahel) : Confrontées à la famine, les (...)
Burkina Faso : Le ministre du commerce lance "l’opération de
Procès de Ollo Mathias Kambou : La demande de liberté (...)
Burkina/Santé : La drépanocytose et le soutien (...)
Sanctuaire Notre-Dame de Yagma : La Jeune chambre (...)
Lutte contre le grand banditisme : 44 présumés (...)
Forces armées nationales : Trois officiers supérieurs (...)
Météo au Burkina : L’ANAM annonce des orages et pluies à (...)
Commune rurale de Bama : La rizerie Faso Dembé lance (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31353



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés