Actualités :: Ramadan 2022 à Ouagadougou : L’Amir Mahmood Nasir Saqib invite les musulmans (...)

Les fidèles musulmans du Burkina Faso ont célébré l’Aïd El Fitr, fête marquant la fin du mois du Ramadan, ce lundi 2 mai 2022. A Ouagadougou, la communauté Jama’at Islamique Ahmadiyya a prié pour la paix, le pardon et la réconciliation entre les fils et filles du Burkina Faso. C’est à la mosquée de Kouba (sur la route de Koubri) que la grande prière a eu lieu.

L’Amir et chef missionnaire de la communauté Jama’at Islamique Ahmadiyya, Mahmood Nasir Saqib, a dirigé la prière du jour. Prière pendant laquelle il a prêché pour la paix, la sécurité et la cohésion sociale dans le pays. Aussi, il a invité les musulmans à poursuivre l’es œuvres du Ramadan. « Le Ramadan est fini mais nous devons poursuivre les œuvres de miséricorde, de charité envers les nécessiteux », a-t-il recommandé.

Mahmood Nasir Saqib, Amir et chef missionnaire de la communauté Jama’at islamique ahmadiyya du Burkina Faso.

Le Burkina Faso est dans une situation très difficile avec la crise sécuritaire, et l’Amir est convaincu que la prière est aussi un moyen, une solution pour lutter contre le terrorisme. C’est pourquoi, il a invité et encouragé ses fidèles à redoubler d’efforts dans la prière pour soutenir les efforts des dirigeants pour une sortie de crise.
Des vœux ont été également formulés par les fidèles musulmans à l’occasion de cette fête. Ils sont essentiellement focalisés sur la solidarité, l’amour et le respect des autres dans leurs différences.

Abibou Ouédraogo/Kaboré, fidèle musulmane.

Pour Tahir Daremtoum, fidèle musulman, l’islam enseigne les vertus de tolérance aux hommes : « Nous sommes tous des créatures d’Allah et nous devons nous aimer sans aucune discrimination. Il ne doit pas y avoir de barrières religieuses ou ethniques entre les enfants d’un même pays. Si nous prétendons servir Dieu que nous ne voyons pas, et haïr notre prochain que nous voyons tous les jours, c’est que nous sommes des menteurs », a-t-il déclaré.

Tahir Daremtoum, fidèle musulman.

« Islam veut dire paix, et le temps de jeûne est un moment de conversion pour nous conformer aux commandements de Dieu. Je prie pour que nos frères et sœurs qui sont perdus (les terroristes, ndlr) puissent retrouver le chemin de la vérité car on ne tue son frère au nom d’Allah, auteur de la vie. Que Dieu assiste nos dirigeants pour qu’ils puissent prendre des décisions justes et équitables pour l’avènement d’une véritable paix dans notre chère patrie tant éprouvée », a laissé entendre Abibou Ouédraogo/Kaboré, une fidèle.

Une vue des fidèles musulmans de la communauté Jama’at islamique ahmadiyya, présente à la prière du Ramadan.

Il faut noter que le mois de jeûne a commencé au Burkina Faso le dimanche 3 avril 2022 suite à la décision de la commission lunaire. Une période fortement marquée par la canicule.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et (...)
Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (...)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le (...)
Modernisation de l’administration : Le ministre de la (...)
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur (...)
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la (...)
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un (...)
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières (...)
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en (...)
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 (...)
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes (...)
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de (...)
Burkina : Les chefs traditionnels réitèrent leur (...)
Santé au Burkina : CICDoc offre du matériel biomédical (...)
Journée de solidarité 2022 : Des producteurs du (...)
Burkina : Un exercice militaire prévu le jeudi 30 juin (...)
Éducation au Burkina : Le ministère de l’Education et (...)
Lutte contre les maladies tropicales négligées : Le (...)
Burkina : le monde de l’artisanat célèbre la journée des (...)
Insécurité alimentaire au Burkina : Environ 3,5 millions (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30723

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés