Actualités :: UFC-Dori : Un repas communautaire pour renforcer les liens de fraternité (...)

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) a organisé, le 29 avril 2022 à Dori, le ramadan anticipé au profit des enfants de la ville. Ce repas communautaire entre dans le cadre de la promotion du dialogue interreligieux et du vivre-ensemble. L’activité a connu la présence du secrétaire général de la région du Sahel, du représentant de l’évêque de Dori et de plusieurs autres personnalités de la commune.

Ce sont plus de 250 enfants qui ont été invités au repas communautaire par l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori), dans la cours de la grande mosquée de la ville. Ce repas, dénommé « Ramadan anticipé », est organisé chaque année pour les enfants avant la fête du Ramadan. L’activité entre dans le cadre de la promotion du dialogue interreligieux, selon Jean de Dieu Sermé, le représentant du coordonnateur de l’UFC-Dori.

Jean de Dieu Sermé, le représentant du coordonnateur de l’UFC-Dori, a confié que c’est devenu une tradition pour l’UFC d’offrir ce repas aux enfants, juste avant le ramadan

Il a rappelé que le tout premier repas offert aux tout-petits remonte à plus d’une décennie. « L’UFC-Dori avait été sollicitée par le mouvement Shalom pour l’accompagner dans l’organisation du Noël des enfants. Et, progressivement, l’UFC-Dori l’a étendu à la communauté musulmane en organisant le Ramadan anticipé des enfants. Dès lors, c’est devenu une tradition à l’UFC-Dori de regrouper les enfants dans la cour de la grande mosquée », a-t-il expliqué.

L’abbé Bernard Kaboré, le représentant de l’évêque de Dori, a apprécié l’idée d’organiser cette activité

Jean de Dieu Sermé a ajouté que l’objectif recherché est de consolider les liens de fraternité et l’esprit de solidarité entre les différentes communautés. Quant à l’abbé T. Bernard Kaboré, le représentant de l’évêque de Dori, il a estimé que le Ramadan au profit des enfants trouve son sens dans la mutualité spirituelle. Pour le prêtre, rassembler les enfants en un lieu est une manière de leur apprendre que l’autre qui est différent n’est pas un ennemi, mais un ami. Dans le contexte actuel de la région du Sahel, l’abbé Kaboré estime que le Ramadan anticipé permet aux enfants, dès le bas-âge, de se fréquenter et de se tolérer.

Autorités religieuses et administratives sont venues soutenir l’action de l’UFC-Dori.

Le secrétaire général de la région du Sahel, Inoussa Kaboré, après avoir félicité l’UFC-Dori pour l’effort consenti dans la promotion du dialogue interreligieux et du vivre-ensemble au Sahel, a soutenu que ce Ramadan anticipé des enfants, qui réunit toutes les confessions religieuses sur une même table, est à saluer. Il a fait remarquer également que c’est dans l’amour du prochain que l’homme trouve sa joie de vivre. Inoussa Kaboré a souhaité que de telles activités se perpétuent dans la région du Sahel pour que règnent véritablement la cohésion sociale et le vivre-ensemble, malgré les différences.

Daoula Bagnon
Correspondant/Dori

Burkina Faso : Les prix des loyers tels que prévus par (...)
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de (...)
Problèmes fonciers à Yagma : « Toute activité de vente et (...)
Lutte contre l’insécurité dans la sous-région : « Djibrill (...)
Boucle du Mouhoun : L’insécurité et la cherté des intrants (...)
Santé : Un projet pour améliorer l’analyse et l’utilisation
Burkina : Déclaration relative à la gouvernance (...)
Prix Martin Ennals 2022 : le lauréat burkinabè, fait (...)
Centre-est : Une journée régionale d’orientation scolaire (...)
Ordination presbytérale à Tenkodogo : Les abbés Raoul (...)
MODHEM+ : Un bilan d’étape jugé satisfaisant
Archidiocèse de Ouagadougou : 23 prêtres appelés à (...)
Lutte contre l’insécurité à Ouagadougou : La Police (...)
Paix et cohésion sociale au Burkina : 24 femmes initiées (...)
Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et (...)
Situation nationale : L’Observatoire national (...)
Lutte contre le cancer du sein : La section féminine de (...)
Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des (...)
Se réorienter et étudier ce qui nous passionne : (...)
6e édition du Grand prix de l’inclusion : Pari réussi (...)
Gestion des ressources humaines au Burkina : Un déjeuner (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30744

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés