Actualités :: Clôture des 5e journées scientifiques de l’INSS au Burkina : « Les chercheurs (...)

Les lampions se sont éteints ce vendredi 29 avril 2022 dans l’après-midi sur la 5e édition des journées scientifiques de l’Institut des sciences des sociétés. La cérémonie officielle de clôture s’est tenue dans les locaux de l’institut à Ouagadougou en présence du monde des chercheurs.

Ouverte le 26 avril 2022, la 5e édition des journées scientifiques de L’Institut des sciences des sociétés (INSS) a baissé ses rideaux ce 29 avril. Ces journées avaient pour vocation de valoriser les potentialités des chercheurs. Le clou de cette édition a été les différentes communications livrées par divers intervenants (chercheurs) venant de la capitale et des régions du Burkina Faso sur la crise sanitaire et sécuritaire d’où le thème : « Crises sanitaire et sécuritaire au Burkina et résilience des populations ».

La lutte contre l’obscurantisme est un devoir communautaire et cela est une préoccupation majeure pour le cercle des chercheurs en sciences des sociétés de partager leurs expériences et de présenter les résultats de leurs travaux pour lutter contre l’obscurantisme.

Les thématiques abordées durant ces 72 heures se résument essentiellement en ces points : le rôle des hommes en science politique ; la problématique de l’indépendance de la recherche ; l’incapacité des intellectuels africains à assumer leurs postures et leurs idées devant le politique. En réponse à ces questions, les conférenciers pensent que seul l’engagement politique des chercheurs et la prise en compte des langues nationales dans les actions de recherche de développement peuvent contribuer au changement. Au titre des recommandations formulées, ils (communicateurs) invitent et encouragent les chercheurs à s’engager davantage en politique.

En sus, quelques préoccupations ont été soulevées par les participants lors des échanges : les difficultés liées à la mobilisation des ressources dans les zones touchée par la crise ; la problématique de la collaboration civilo-militaire ; les facteurs favorisant la radicalisation ; la prise en charge des enseignants et des élèves en temps de crise, etc.

Le pari des 5e journées scientifiques de l’INSS a été gagné, selon la présidente du comité d’organisation, par ailleurs directrice adjointe générale de l’INSS, Dr Sylvie Bagré/Zongo. Un bilan très satisfaisant dans la mesure où les communications (plus de 50) ont été réalisées à 98%. Aussi, elle note avec satisfaction le nombre élevé des participants (plus d’un millier dont une cinquantaine en ligne). Enfin, elle souligne le niveau très élevé des discussions et des communicateurs.

La mission des chercheurs étant de produire les connaissances pour les mettre au service des décideurs et les populations, la chargée de recherche en anthropologie de la santé a affirmé que « nous sommes des chercheurs et notre travail, c’est de produire la connaissance pour éclairer les autres. Notre souhait est qu’ils s’en approprient afin d’orienter leurs habitudes, leurs pratiques pour le bien de tous ».

Pour que les résultats des chercheurs présentés lors de cette tribune puissent faire tâche d’huile, le directeur général de l’INSS, Dr Ludovic O. Kibora, promet une large diffusion du rapport des travaux. « La synthèse des travaux sera amendée et validée par le comité scientifique des 5e journées scientifiques en vue d’une large diffusion de sorte que les décideurs puissent s’en approprier », a-t-il précisé. Pour finir, il a remercié toutes les institutions et structures qui les ont accompagnés à travers ces journées.
Pour clore cette édition en beauté, les trois meilleurs posters ont été primés par le directeur général de l’INSS.

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (...)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le (...)
Modernisation de l’administration : Le ministre de la (...)
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur (...)
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la (...)
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un (...)
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières (...)
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en (...)
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 (...)
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes (...)
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de (...)
Burkina : Les chefs traditionnels réitèrent leur (...)
Santé au Burkina : CICDoc offre du matériel biomédical (...)
Journée de solidarité 2022 : Des producteurs du (...)
Burkina : Un exercice militaire prévu le jeudi 30 juin (...)
Éducation au Burkina : Le ministère de l’Education et (...)
Lutte contre les maladies tropicales négligées : Le (...)
Burkina : le monde de l’artisanat célèbre la journée des (...)
Insécurité alimentaire au Burkina : Environ 3,5 millions (...)
Burkina : La direction générale des douanes fait son (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30702

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés