Actualités :: Lutte contre les changements climatiques en Afrique de l’Ouest : WASCAL (...)

Le Centre ouest-africain de service scientifique sur le changement climatique et l’utilisation adaptée des terres (WASCAL) a procédé ce jeudi 28 avril 2022, à Ouagadougou, au lancement officiel de son plan d’action de recherche 2021-2024, dénommé : WRAP 2.0. C’est un outil qui entend améliorer la résilience des systèmes d’utilisation des terres face aux changements climatiques.

La sécurisation des flux de services écosystémiques clés tels que la production alimentaire, la fourniture d’eau potable, la productivité des sols, la séquestration du carbone et les services liés à la biodiversité…, voilà, entre autres, les objectifs visés par le plan d’action de recherche 2021-2024 du Centre ouest-africain de service scientifique sur le changement climatique et l’utilisation adaptée des terres (WASCAL).

Il vient d’être officiellement lancé ce jeudi 28 avril 2022 à Ouagadougou.
En plus de ces objectifs suscités, ce nouveau plan d’action de recherche de WASCAL, envisage assurer et améliorer les moyens de subsistance humains, la résilience des systèmes d’utilisation des terres face aux changements climatiques par l’adaptation des systèmes écologiques et socio-économiques.

Le Pr Brice Sinsin a souligné que le comité veille sur l’aspect scientifique de tous ce qui se fait à WASCAL

Pour réaliser ces visées, le Centre a mis en place un comité scientifique. Et selon le président de ladite cellule, Pr Brice Sinsin, son équipe est chargée de veiller à l’aspect scientifique de tout ce qui se fait au sein de WASCAL et d’en rendre compte au conseil d’administration. Cela, pour aider les gestionnaires de cette institution à avoir plus d’assurance sur la qualité de ce qui se fait en termes de collecte de données et en termes d’hypothèses de recherches et de travail pour fournir des résultats de qualité.

La République fédérale d’Allemagne soutient depuis une décennie, WASCAL dans sa lutte contre les changements climatiques. À ce titre, l’ambassadeur de l’Allemagne au Burkina Faso, SEM Andreas Michael Pfaffernoschke, a profité de l’occasion pour féliciter les premiers responsables pour le travail abattu. « L’importance de votre travail de recherche sur les changements climatiques et ses conséquences pour la région, ne peut pas être sous-estimé », s’est-il réjouit.

La crise climatique est une priorité pour l’Allemagne, foi de son ambassadeur Andreas Michael Pfaffernoschke

M. Pfaffernoschke a laissé entendre que la maîtrise de la crise alimentaire au Sahel, passe impérativement par la maîtrise de la crise climatique. Du reste, le nouveau gouvernement allemand a fait de la crise climatique une priorité, foi de son ambassadeur au Burkina Faso.

La construction de paysages socioéconomiques résilients, favorables au développement durable, fait appel à une synergie d’action entre scientifiques et décideurs politiques. C’est conscient de cela que le représentant du ministre en charge de la recherche scientifique, Richard Sawadogo, a rassuré que le Burkina Faso ne « ménagera aucun effort » pour apporter le soutien et l’accompagnement nécessaires à l’atteinte des objectifs à court, à moyen et à long terme de ce plan d’action de recherche.

Le gouvernement du Burkina Faso accompagnera ce nouveau Plan d’action, a informé le représentant du ministre en charge de la recherche, Richard Sawadogo

Faut-il le rappeler, WASCAL est une institution axée sur la recherche et l’éducation. Elle a son siège à Accra, au Ghana. Au Burkina Faso, elle a un Centre de compétences basé à Ouagadougou. Le lancement officiel de ce nouveau plan de recherche intervenu à Ouagadougou, a été aussi suivi par vidéo-conférence par le directeur exécutif de WASCAL et le représentant du ministère fédéral allemand de l’éducation et de la recherche, Dr Karsten Hess.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Burkina Faso : Les prix des loyers tels que prévus par (...)
Ouagadougou : Une crise foncière divise les habitants de (...)
Problèmes fonciers à Yagma : « Toute activité de vente et (...)
Lutte contre l’insécurité dans la sous-région : « Djibrill (...)
Boucle du Mouhoun : L’insécurité et la cherté des intrants (...)
Santé : Un projet pour améliorer l’analyse et l’utilisation
Burkina : Déclaration relative à la gouvernance (...)
Prix Martin Ennals 2022 : le lauréat burkinabè, fait (...)
Centre-est : Une journée régionale d’orientation scolaire (...)
Ordination presbytérale à Tenkodogo : Les abbés Raoul (...)
MODHEM+ : Un bilan d’étape jugé satisfaisant
Archidiocèse de Ouagadougou : 23 prêtres appelés à (...)
Lutte contre l’insécurité à Ouagadougou : La Police (...)
Paix et cohésion sociale au Burkina : 24 femmes initiées (...)
Burkina Faso : Une population extrêmement jeune et (...)
Situation nationale : L’Observatoire national (...)
Lutte contre le cancer du sein : La section féminine de (...)
Gratuité des soins de santé au Burkina : 3,4% des (...)
Se réorienter et étudier ce qui nous passionne : (...)
6e édition du Grand prix de l’inclusion : Pari réussi (...)
Gestion des ressources humaines au Burkina : Un déjeuner (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30744

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés