Actualités :: Approvisionnement en eau potable : La population invitée à adopter des (...)

Les directeurs centraux de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) ont animé une conférence de presse ce jeudi 22 avril 2022 à la station de pompage d’eau potable SP3 de Ouagadougou. Ces échanges avec les hommes de médias ont porté sur la situation globale de la desserte, les mesures d’atténuation et les perspectives. Les contraintes qui rendent difficiles l’approvisionnement en eau des populations ont été également abordées.

La canicule de cette année 2022 requiert un usage intensif d’eau. « Aujourd’hui, nous ne pouvons pas dire que, tout de suite, nous allons satisfaire à tous les besoins. C’est difficile mais nous faisons de notre mieux pour que tout le monde ait de l’eau », a déclaré le directeur régional de Ouagadougou, Francis Kéré, à la conférence presse organisée ce jeudi 21 avril 2022.

En effet, la capacité de production journalière de l’ONEA est estimée à 462 025 m3 avec une production moyenne journalière de 349 742 m3. Le déficit journalier est d’environ 51 568 m3. Cela correspondant au cumul des besoins des centres déficitaires, a souligné la directrice régionale de Ouahigouya, Filias Ouédraogo dans la déclaration liminaire.

Le directeur régional de Ouagadougou à propos de la situation globale de la desserte

Plusieurs contraintes sont à l’origine des difficultés de mobilisation des ressources en eau, à en croire M. Kéré. « Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une urbanisation galopante. Nous avons la ville qui s’étend. Quand une ville s’étend, il faut poser des tuyaux ; remplir ces tuyaux d’eau avant que l’eau n’arrive chez le client. C’est pour dire que si nous avions une ville qui était densifiée dans un périmètre beaucoup plus petit, toute cette eau qui est stockée dans les conduites aurait pu servir à satisfaire les besoins de la population. Nous avons un sérieux problème et nous avons besoin d’accompagnement. Il y a également le problème d’insécurité qui se pose. Dans les zones touchées par l’insécurité, nous vivons des sabotages, en plus des difficultés d’accès. Aujourd’hui, l’Etat fait tout ce qu’il peut même si c’est par des conditions hélico-portées, pour pouvoir remplacer des groupes sabotés afin que la population puisse avoir de l’eau », a-t-il expliqué.

Le directeur régional de Koupéla, Adama Sanou était présent

Le contexte hydrogéologique défavorable, l’instabilité de la fourniture d’énergie électrique, l’afflux massif des personnes déplacées internes dans certains centres (Kaya, Kongoussi, Fada, Djibo, Ouahigouya, Tougan, Toma) apportent également leurs grains de sable. Sans oublier les difficultés avec les propriétaires terriens pour la réalisation des investissements.

« Les difficultés sont liées à des spéculations du foncier. Nous avons des espaces pour installer une bâche, faire un forage mais il y a des oppositions. On veut nous vendre la terre et dans certains contrées même on veut nous la louer », déplore M. Kéré de Ouagadougou. Impuissant face à cette situation, il a sollicité l’accompagnement des hommes de médias pour sensibiliser les populations. Car, dit-il, « ce que nous faisons comme activité ce n’est pas seulement pour l’ONEA. C’est pour toute la population. L’eau est vitale. L’eau rentre dans la santé publique ».

Vue des participants

Au-delà des journalistes, il a aussi lancé un cri de cœur à l’endroit de l’autorité communale et même celle en charge du territoire pour faciliter l’accès au foncier. En réponse à l’insuffisance des capacités de production et de distribution, l’ONEA, consciente de sa mission de service public, a pris une batterie de mesures à court et à long terme. Les principales actions identifiées à court terme concernent le renforcement de la production et de la distribution ; les extensions des réseaux d’adduction et de distribution, et la réalisation de branchements et de bornes fontaines.

En ce qui concerne le renforcement de la production et de la distribution, la société prévoit d’augmenter les capacités de pompage des stations de Ouagadougou, Koudougou, Dori, Kaya, le raccordement de 43 forages dans plus de 20 centres. Aussi, des travaux de pose de conduites de différents diamètres sont programmés pour ce qui concerne les extensions des réseaux d’adduction et de distribution.

Les journalistes lors de la rencontre

A long terme, des projets structurants sont programmés. « Aujourd’hui, nous avons de grands centres de production d’eau que nous sommes en train de faire aussi bien à Fada, Kaya, Bobo-Dioulasso. Nous avons également la phase 3 du projet Ziga qui consiste à augmenter la capacité de production de 2500 m3 par heure supplémentaire. Nous avons les études de l’après Ziga, horizon 2075 qui sont en train d’être menées (...). », a relevé M. Kéré.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Projet de Gestion des ressources en eau : Les résultats (...)
Journée internationale des veuves : La Fondation (...)
Situation nationale : Le rassemblement des mains (...)
Burkina Faso : Des biens et services soumis à (...)
Efficacité du contrôle de la commande publique : Dr (...)
Burkina : L’opération coup de compassion pour Seytenga (...)
Présidence du CSC : Danielle Bougaïré perd son procès (...)
10e anniversaire de l’Ordre des ingénieurs en génie civil (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : Des encadreurs pédagogiques
Santé sexuelle et reproductive des jeunes : L’association (...)
Entrepreneuriat des jeunes : « J’ai toujours été (...)
Bobo-Dioulasso : Plus de 1 600 cartons de poissons (...)
Insécurité au Burkina : Un nouveau braquage sur l’axe (...)
Modernisation de l’état civil au Burkina : 118 000 (...)
Assainissement des structures sanitaires au Burkina : (...)
Promotion de l’agroécologie : Des producteurs modèles de (...)
Education nationale au Burkina : Des progrès enregistrés (...)
Journée des nations-unies pour la fonction publique : Le (...)
Burkina : L’Ordre des ingénieurs en génie civil célèbre (...)
Burkina/ONU-Habitat : Une nouvelle approche pour une (...)
Gestion des ressources en eau au Burkina : Les acteurs (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30660

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés