Actualités :: Promotion des droits humains et facilitation du commerce transfrontalier au (...)

Le gouverneur de la région du Centre-nord, Casimir B. Segueda, a ouvert, le mercredi 19 janvier 2022 à Kaya, chef-lieu de ladite région, un atelier de formation des autorités locales aux droits humains, à la lutte contre la corruption et à la facilitation du commerce transfrontalier. Une formation organisée par le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Commerce transfrontalier pour la consolidation de la paix dans la région du Liptako-Gourma ».

Pendant deux jours (19 et 20 janvier 2022), les autorités locales des régions du Centre-nord, du Sahel et du Nord verront leurs capacités renforcées en matière des droits humains, de lutte contre la corruption et de facilitation du commerce transfrontalier. Et ce, dans le cadre d’un atelier de formation se tenant à cet effet à Kaya. Ces trois régions sont les heureuses bénéficiaires de ce projet sous-régional et transfrontalier « Commerce transfrontalier pour la consolidation de la paix dans la région du Liptako-Gourma » mis en œuvre dans trois pays, à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger.

Les autorités locales des régions du Centre-nord, du Sahel et du Nord réunis pour renforcer leurs capacités en matière de droits humains, de lutte contre la corruption et la facilitation du commerce transfrontalier

Deuxième du genre dans le cadre de ce projet, l’atelier permettra en effet de mettre les participants de ces régions au même niveau d’information sur le projet, de diffuser auprès d’eux les outils et mécanismes de lutte contre la corruption afin qu’ils puissent promouvoir la cohésion sociale dans leurs collectivités respectives. L’autre objectif également poursuivi au cours de cet atelier, c’est de les sensibiliser sur les effets de la facilitation des échanges commerciaux transfrontaliers sur la cohésion sociale et la paix.

Ainsi, le ministère du Développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites moyennes entreprises (MDICAPME), à travers la Direction générale du commerce (DGC) et le PNUD ont entrepris la réalisation d’une série de formations dont la présente session qui est la deuxième du genre.

Le gouverneur du Centre-nord, Casimir Segueda, exprime sa reconnaissance pour le choix de sa région

En exprimant sa reconnaissance du fait que sa région ait été choisie comme la région pilote pour la mise en œuvre de ce projet, le gouverneur de la région du Centre-nord, Casimir B. Segueda, a fait savoir que conformément au plan de travail du projet, le renforcement des capacités managériales et opérationnelles des autorités locales de la zone d’intervention s’avère nécessaire pour induire un changement de paradigmes en termes d’innovation et d’adoption de bonnes pratiques liées aux opérations du commerce transfrontalier. A l’en croire, les autorités locales sont les personnes les mieux indiquées pour le commerce frontalier et le renforcement de la sécurité alimentaire, l’amélioration des moyens de subsistance et l’augmentation des possibilités de revenus, en particulier pour les femmes et les jeunes.

Ce projet sous-régional et transfrontalier, dit-il, permettra d’impulser le renforcement du lien entre l’humanitaire, le développement et la paix, tout en visant plusieurs objectifs. Il s’agira, entre autres, de renforcer la résilience et de faciliter la reprise socio-économique post-covid et de lutter contre l’insécurité alimentaire et économique au niveau local. A ces objectifs s’ajoutent la consolidation de la paix et de la cohésion sociale par l’approfondissement de l’intégration économique et l’augmentation du commerce transfrontalier, la promotion de la compréhension mutuelle et le dialogue entre les communautés.

Le représentant du bureau intégré du PNUD à Kaya, Aboubacar Oualy

Interventions pertinentes

Selon le représentant du bureau intégré du PNUD à Kaya, Aboubacar Oualy, les communautés frontalières d’Afrique sont confrontées à une triple menace : covid-19, conflits prolongés et catastrophes liées au changement climatique. « La région du Liptako-Gourma n’échappera pas à ces défis et appelle des interventions pertinentes pour le redressement post-covid-19 en vue de contribuer à la consolidation de la paix », lance le représentant du PNUD. C’est donc en réponse à ce contexte, précise-t-il, que le PNUD, avec le soutien du Japon, a mis en place ce projet sous-régional et transfrontalier « Commerce transfrontalier pour la consolidation de la paix dans la région du Liptako-Gourma ».

Les autorités locales engagées pour la promotion des droits humains, de la lutte contre la corruption et la facilitation du commerce transfrontalier

Comme dit plus haut, le projet couvre trois pays : le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Pour Aboubacar Oualy, au niveau du Burkina Faso, il est mis en œuvre dans trois régions citées plus haut et dans six communes (Dori, Seytenga, Ouahigouya, Titao, Kaya et Yalgo) conformément aux orientations définies par les parties prenantes nationales lors de l’atelier de lancement tenu également à Kaya en juin 2021.

En rappel, c’est un projet financé à plus d’un milliard de francs CFA, mobilisés auprès du Japon par le PNUD à travers son centre régional pour les frontières en Afrique (Africa Borderlands center).


YZ
Lefaso.net

Burkina/Réconciliation nationale : « Les velléités (...)
Burkina : Les meilleurs élèves et enseignants de 2022 (...)
Crise humanitaire : Médecins sans frontières lance un (...)
Audience criminelle à Koudougou : « Les dossiers de crime (...)
Santé/CHU Yalgado Ouédraogo : Dr Francis Théodore élevé au (...)
Ouagadougou : Un camion renverse du bois sur des (...)
Burkina Faso : Le projet Nin Poukri au secours des (...)
Journées nationales de la qualité : « Il faut promouvoir (...)
Santé maternelle, néonatale et infantile : Le programme (...)
Elaboration des plans stratégiques communaux : Des (...)
Burkina Faso : Coris Assurances SA propose des cautions (...)
Prix de l’excellence de l’Education nationale : Les deux (...)
Burkina Faso : Le cadre sectoriel de dialogue "justice (...)
Burkina Faso : La 2e édition du Salon de la publicité et (...)
Promotion de la bonne gouvernance au Burkina : Un (...)
Burkina/Douanes : Une importante quantité de cyanure et (...)
Population et développement : Des satisfécits dans la (...)
Nayala : Honoré Fréderic Paré installé nouveau haut-commissaire
Burkina : « Le gouvernement envisage des mesures qui (...)
Etat de santé de la population en 2021 : Le paludisme (...)
Lutte contre le terrorisme au Burkina : Le club d’art et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31038

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés