Actualités :: Ecole privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou : 327 infirmiers et (...)

Après trois ans de formation, la promotion 2018-2021 d’élèves infirmiers et sages-femmes de l’école privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou est déclarée apte à servir. La cérémonie de prestation de serment de cette promotion baptisée « Détermination » a lieu le samedi 15 janvier 2022, dans l’enceinte de ladite école.

Ils sont au total 327 agents, dont 235 infirmiers et 102 sages-femmes, qui ont pu valider leur diplôme après trois ans de formation à l’école privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou. En plus de Ouagadougou, l’école privée Sainte Julie de Dori, dans la région du Sahel, a aussi effectué la traditionnelle prestation de serment des écoles de santé. Là-bas, ce sont dix infirmiers et treize sages-femmes qui ont prêté serment.

Selon le fondateur de l’école privé Sainte Julie, Samuel Kéré, les sages-femmes de Dori ont réalisé un taux de réussite de 100% avec un effectif de treize élèves. Chez les infirmiers, on a enregistré dix admis sur douze candidats présentés. Tout en félicitant ces lauréats, le fondateur a laissé entendre que l’aboutissement de la formation est une marque de fierté pour son école. « C’est une joie et une satisfaction de voir ces jeunes en fin de formation qui ont leur licence en sciences infirmière et obstétricale », a-t-il indiqué.

Le fondateur de l’école de santé Sainte Julie s’est réjoui de cette prestation de serment.

Il a, dans son intervention, rendu hommage aux encadreurs qui ont pu conduire ces hommes et femmes de santé à bon port. Concernant leur employabilité, le fondateur invoque la qualité de la formation reçue par ces agents qui pourrait leur être très déterminante et avantageuse pour le recrutement. Puis de rassurer : « Il y a l’école même qui peut recruter. En plus, il y avait beaucoup de demandeurs qui sollicitaient les infirmiers et les sages-femmes avant la fin de leur formation ».

Le représentant des lauréats, Louis Semayi, a exprimé la reconnaissance de ses camarades à l’endroit du fondateur et de l’équipe d’encadrement. Il se dit apte à servir dans les services de santé, car la formation reçue à Sainte Julie est de qualité. « A partir d’aujourd’hui, on peut me confier un malade et je vais gérer sans problème », a-t-il déclaré.

Le représentant des lauréats a traduit sa reconnaissance à l’équipe d’encadrement.

Le chef coutumier de Tanghin, parrain de la promotion « Détermination », par la voix de son représentant, a félicité les lauréats. Il les a invités à plus de professionnalisme car, dit-il, « vous êtes dans un domaine sensible ».
A l’issue de la cérémonie, des attestations ont été remises aux meilleurs des deux filières.
L’école privée de santé Sainte Julie reçoit des titulaires du baccalauréat et du BEPC pour la formation ; ceux du niveau Bac pour les infirmiers et sages-femmes, et le niveau BEPC pour les agents de santé communautaire. Cette première promotion en licence compte des Burkinabè, des Béninois, des Gabonais, des Togolais et des Ivoiriens.

S.I.K. (stagiaire)
Lefaso.net

Entrepreneuriat : “Il faut aller à l’école de la (...)
Lutte contre le terrorisme : Quinze gendarmes de l’USIGN (...)
Dédougou : Le Salon des métiers et des emplois décents (...)
8e anniversaire de la mort du juge Salifou Nébié : « Il (...)
Région du Centre-nord : Des Burkinabè de la diaspora (...)
Insécurité : Les habitants de Pissy (Ouagadougou) (...)
Burkina : Le collectif "Sauvons le Burkina Faso" vient (...)
Solidarité : SAP Olympic offre des pneus et des chambres (...)
Journée mondiale de migration des poissons 2022 : Le (...)
Lutte anti-corruption au Burkina : « Notre attente est (...)
Lutte contre le terrorisme : L’Association des citoyens (...)
Vigoureuse riposte à l’attaque du détachement de Bourzanga (...)
Le métier de conseiller en développement communautaire (...)
Lutte contre la drogue en milieu scolaire : L’Association «
Employabilité des jeunes : L’UNALFA donne la parole aux (...)
GERDDES-Burkina : Trente ans au service de la promotion (...)
Recherche scientifique au Burkina : « Le Burkinabè a des (...)
Elevage : L’Association Beoog-neere du Ganzourgou offre (...)
« Supply chain » et achats : Le Burkina dispose désormais (...)
Crise à la mine de Houndé : Il y a trois ans, en juin (...)
Chemin de fer Abidjan - Ouagadougou : SITARAIL (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30366



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés