Actualités :: Burkina Faso : Pour une meilleure mise en œuvre de la Stratégie nationale (...)

Le secrétariat permanent du Conseil national pour la promotion du genre a tenu sa session annuelle, ce vendredi 10 décembre 2021, autour du thème « crises sécuritaire, humanitaire et sanitaire : quelles stratégies pour une mise en œuvre efficace de la Stratégie nationale genre (2020-2024) ». La cérémonie a été présidée par le gouverneur de la région du Centre, Sibiri De Issa Ouédraogo.

Au Burkina Faso, des inégalités et disparités entre les hommes et les femmes existent toujours dans plusieurs domaines de la vie et impactent négativement le processus de développement. Pour y remédier le gouvernement s’est doté d’une Stratégie nationale genre (SNG 2020-2024) à la suite de l’évaluation de la Politique nationale genre (PNG 2009-2019). La vision de cette stratégie est de bâtir une société d’égalité et d’équité entre les hommes et les femmes, qui assurent, à l’ensemble de ses citoyens et citoyennes, la sécurité essentielle pour leur épanouissement social, culturel, politique et économique.

Pour sa mise en œuvre, un plan opérationnel triennal (2020-2022) a été adopté. Ce plan d’actions genre triennal s’exécute dans un contexte marqué par une double crise sécuritaire et humanitaire qui exacerbe les inégalités de genre. La survenue de la pandémie du covid-19 a également eu un impact socio-économique sur les populations accentuant du même coup les inégalités existantes, en particulier les inégalités de genre, en témoigne l’étude sur l’analyse genre des effets du covid-19 dans les secteurs socio-économiques de développement, commanditée par le ministère de la Femme avec ses partenaires techniques et financiers que sont le PNUD, l’UNFPA et Plan international.

Les participants

Les résultats de cette étude ont révélé que les femmes sont les premières touchées par les impacts économiques et sociaux de la crise engendrée par le covid-19 du fait de leur faible statut social, de la pauvreté qui a un visage féminin et de leur surreprésentation dans le secteur non formel. Selon un rapport de l’ONU publié en septembre 2020, « on risque de perdre en un an de pandémie, des décennies de progrès en faveur de l’égalité femmes-hommes ».

Autant de raisons qui obligent les représentants de l’administration publique, des partenaires techniques et financiers, des organisations de la société civile, des leaders coutumiers et religieux, et du secteur privé à se réunir, ce vendredi 10 décembre 2021, à la faveur de la session du conseil de l’année 2021 sur le thème « crises sanitaire, humanitaire et sanitaire : quelles stratégies pour une mise en œuvre efficace de la SNG (2020-2024) ? ». Cette session est donc un moment pour échanger et faire des suggestions et des recommandations à même de réduire les inégalités entre les sexes et de faire face à la pandémie du covid-19. Ainsi, les travaux se sont articulés autour des points suivants : l’état des lieux de mise en œuvre des recommandations de la session de 2020 ; crise humanitaire et lutte contre les inégalités de genre : défis et perspectives ; comment réussir la promotion du genre dans un contexte marqué par l’insécurité ? Genre et Covid : quelles stratégies pour protéger les populations vulnérables ?

Les recommandations serviront d’orientations pour la mise en oeuvre de la SNG

Pour le gouverneur de la région du Centre, Sibiri De Issa Ouédraogo, les résultats qui découleront des travaux seront décisifs car ils présentent un enjeu stratégique quant à la prise en compte du genre dans notre pays. C’est pourquoi, il a exhorté les participants à une participation active aux travaux tout en formulant des propositions concrètes, réalistes et objectives pour une meilleure prise en compte des besoins spécifiques des hommes et des femmes dans la programmation des actions de développement. Parlant des recommandations qui en seront issues, le gouverneur de la région du Centre a rassuré que le gouvernement y accordera une attention particulière.

Photo des officiels

Il convient de noter que la question de financement ne sera pas occultée au cours de cette session. « On ne peut pas uniquement évoquer des objectifs sans allouer les moyens qui sont nécessaires. Ça fera partie de la discussion d’aujourd’hui. Parce que les femmes sont des actrices cruciales dans la lutte contre la pauvreté et pour le développement », a, pour sa part, déclaré le chef de file des PTF, l’ambassadeur du Royaume de Belgique, Jean-Jacques Quairiat, tout en soulignant que son pays apporte un appui financier et son expertise au gouvernement du Burkina. Le deuxième cycle du PNDES adopté cette année devrait permettre, à terme, une réduction sensible des inégalités sociales et de genre et l’amélioration des conditions de vie des ménages des différentes catégories sociales.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Mineurs coincés à Perkoa : La chambre de refuge retrouvée (...)
Prévision saisonnière 2022 : Les pluies seront abondantes (...)
Drame de Perkoa : Le gouvernement suit de près la (...)
Avis de recherche de Sidibé Ramata elle a été retrouvée (...)
Message de la ministre du genre et de la famille a (...)
Mineurs coincés à Perkoa : La section Sanguié du MBDHP (...)
Lutte contre les maladies tropicales négligées au Burkina (...)
Publicité des produits de la pharmacopée traditionnelle (...)
Journée internationale des musées : "Le pouvoir des (...)
Vie chère à Ouahigouya : Consommateurs et commerçants (...)
Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel/Burkina (...)
Dépolitisation et renforcement de la méritocratie au sein (...)
Journée internationale du vivre-ensemble en paix : « Il (...)
Le Droit et le métier de Juriste avec Aurelie (...)
Commémoration de la journée de l’infirmière : Le conseil (...)
Avis de recherche : Sidibé Ramata, porté disparu depuis (...)
Éducation au Burkina : Les acteurs à l’école de la (...)
Bam : Bassinko en partage solidaire des personnes (...)
Droits humains et droit international humanitaire au (...)
Auto-emploi au Burkina : Les étudiants de l’université de (...)
Lutte contre la drogue au Burkina : L’association LYDIE (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30303



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés