Actualités :: Education au Burkina : Les élèves des enseignements techniques et (...)

Les élèves des établissements techniques et professionnels publics de Ouagadougou, accompagnés par leurs enseignants, ont pris d’assaut la cour de la direction régionale de l’enseignement post-primaire et secondaire de la région du Centre (au quartier Kilwin), dans la matinée de ce jeudi 2 décembre 2021. Cette présence massive des apprenants vise non seulement à clôturer la cour de la direction mais aussi à évaluer leurs compétences sur le terrain. Les travaux de cette phase dite « pratique » seront sanctionnés par une note.

A 9h du matin ce jeudi 2 décembre 2021, les élèves de dix établissements d’enseignement technique et professionnel publics de la ville de Ouagadougou (tous en classe d’examen : CAP ou BEP) ont pris d’assaut la cour de la direction régionale post-primaire et secondaire de la région du Centre. Vêtus de leur tenues de travail et armés de leurs outils de construction de bâtiments (truelles, pelles, fils à plomb, niveaux, brouettes…), ils avaient pour mission de protéger la cour de la direction en érigeant un mur de clôture.

Sous la supervision de techniciens de bâtiments et d’enseignants, les candidats (filles et garçons) ont travaillé en équipe. Du mortier (mélange du ciment et du sable) à la pose de briques en passant par la fermeture des joints, ils étaient tous animés par la volonté du travail bien fait mais aussi par la volonté d’obtenir une bonne note pour l’examen du CAP ou BEP.

mélange du sable et du ciment par les élèves

Cette phase pratique qui est une initiative de la direction générale de l’enseignement post-primaire et secondaire du Centre et soutenue par le ministère en charge de l’éducation nationale, est un cadre qui permet aux apprenants de mettre en œuvre les connaissances assimilées en classe, lors de la phase théorique. Pour Gilbert Bado, coordonnateur des établissements techniques de Saaba, il y a un manque d’espace pour faire de la pratique dans les écoles.

Et quand on parvient à faire l’exercice pratique, il faut casser les constructions déjà réalisées pour les reprendre. Ce qui, selon lui est une perte de temps mais aussi de l’argent jeté. Il a de ce fait, salué cette initiative et encouragé les acteurs du monde éducatif à poursuivre la pratique dans les autres établissements qui sont sans clôture ou qui manquent de certaines infrastructures. Aujourd’hui, « qu’on le veuille ou pas c’est la pratique qui prime », a-t-il déclaré.

Gilbert Bado, coordonnateur des établissements techniques de Saaba

« Le ministre Ouaro satisfait de la qualité des constructions »

Le patron du département en charge de l’éducation burkinabè, le Pr Stanislas Ouaro, venu visiter les ouvriers (les élèves) sur le chantier de la construction a d’abord exprimé sa satisfaction quant à la qualité de la construction du mur. Ensuite, il a salué l’entrain et la passion dont ont fait montre les apprenants, notamment les filles. Il a aussi rappelé la vision du ministère pour l’adoption d’une telle initiative : « Notre rêve dans un court terme est qu’on ait plus besoin au Burkina Faso de faire appel à de la main d’œuvre qualifiée d’ailleurs et même si cela devrait arriver, que cela soit en lien avec ceux formés dans nos différentes écoles », a-t-il dit.

Pr Stanislas Ouaro, ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales

Pour rappel, le projet de construction des infrastructures scolaires par les élèves en classe d’examen (CAP et BEP) des écoles techniques et professionnelles doit s’étendre à toutes les autres villes du Burkina Faso. Il a débuté en 2020 par l’érection du mur de la direction régionale du Centre qui est en phase de finition (fin décembre selon les précisions du ministre) et qui va clôturer une superficie d’environ deux hectares. D’un coût global d’environ 100 millions de francs CFA, cette clôture a coûté à peu près 35 millions de francs CFA sans la main d’œuvre, soit un bénéfice de 65 millions de francs CFA.

Dofinitta Augustin Khan
Léfaso.net

Province du Gourma : Deux morts dont une enseignante (...)
Burkina Faso : Quatre nouveaux officiers aux commandes (...)
Burkina Faso : Qui est le nouveau contrôleur général (...)
Santé/Burkina : Le ministre de la santé, Charlemagne (...)
Education nationale au Burkina : Le ministère invite des (...)
Réhabilitation de la mosquée de Dioulassoba : Les acteurs (...)
Burkina Faso : Le Fonds DANIDA appuie 27 OSC pour la (...)
Burkina : Philippe Néri Kouthon Nion, le nouveau (...)
Burkina : Le directeur général de la maîtrise d’ouvrage de (...)
Prévention des conflits communautaires au Burkina : Des (...)
Education au Burkina : Le Catholic relief services fait (...)
Province du Zoundweogo : Goyenga dispose désormais d’une (...)
Police nationale du Burkina : Dieudonné Ouattara prend (...)
Assises criminelles à Dédougou : Ils écopent de 15 ans (...)
Loteries nationales du Conseil de l’entente : Le tirage (...)
Burkina Faso : Le lieutenant-colonel Mohamed Emmanuel (...)
Tentative présumée de coup d’Etat : Huit militaires (...)
Burkina - S.O.S. musée de l’Eau : Les marchands de la (...)
Région du Sahel : La ville de Dori en manque de (...)
Dédougou : La gendarmerie interrompt le mariage d’une (...)
Pouytenga : La communauté musulmane offre un local (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 29484



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés