Actualités :: Réouverture des frontières au Burkina : Le ministre de la santé énonce les (...)

Le gouvernement burkinabè a décidé de la réouverture des frontières terrestres et ferroviaires à partir du 1er décembre 2021. Le professeur Charlemagne M. Ouédraogo, ministre de la santé, assisté pour la circonstance de son collègue des transports, Vincent T. Dabilgou, a animé le jeudi 2 décembre 2021, une conférence de presse à Ouagadougou.

La sortie du professeur Charlemagne Ouédraogo, ministre de la santé, et de son collègue en charge des transports, Vincent Dabilgou, vise à apporter des clarifications relatives aux mesures prises afin de renforcer la sécurité sanitaire contre la propagation du coronavirus au niveau des frontières.

Sa communication a porté sur trois points essentiels. Il s’agit, entre autres, du point sur la situation de la pandémie à coronavirus, de l’état des lieux de la vaccination et du dispositif sanitaire mis en place pour accompagner la réouverture des frontières.

Au titre des clarifications relatives aux dispositifs d’accompagnement pour la réouverture des frontières, il rassure que le contrôle sanitaire se fait au niveau de quatorze points d’entrées y compris les deux aéroports et l’entrée ferroviaire.

Toujours dans le cadre de la réouverture des frontières terrestres et ferroviaires, des actions ont été réalisées telles que l’opérationnalisation des points d’entrée terrestre dans le cadre de la lutte contre le covid-19 avec le renforcement en infrastructures, équipements, intrants et de capacités des ressources humaines ; le renforcement en logistique roulante pour la mise en œuvre des activités en lien avec le contrôle sanitaire ; la tenue des cadres de concertation et la tenue de rencontres préparatoires avec les autres acteurs que sont ceux des ministères en charge des transports, sécurité et administration territoriale, l’association des municipalités du Burkina Faso et les partenaires techniques.

Selon les termes du décret n° 2021-1248 en date du 30 novembre 2021 portant réouverture des frontières terrestres et ferroviaires, l’accès ou la sortie du territoire burkinabè est subordonné au respect de l’une des conditions ci-après pour toute personne âgée d’au moins 11 ans, la présentation de la carte de vaccination (pass-vaccinal) contre le covid-19 datant d’au moins 14 jours et attestant de l’achèvement du schéma vaccinal complet d’un vaccin anti covid19 ; la présentation d’un document attestant d’un test PCR ou d’un test TDR antigénique négatif datant d’au plus cinq jours à compter de la date de prélèvement. Aussi, a-t-il notifié que, dans les gares routières et ferroviaires, au départ et lors des escales, tout embarquement de passagers est conditionné par la présentation d’un résultat négatif d’un test TDR antigénique ou PCR valide et d’une carte de vaccination valide.

Afin de rendre accessible les tests et la vaccination au profit des populations et particulièrement des voyageurs, des sites de réalisation des différents tests ont été identifiés dans toutes les régions ou localités abritant des postes d’entrées.

La liste des formations sanitaires sera diffusée et disponible auprès de nos structures de santé ou en appelant le 35 35.

En outre, la réalisation du test PCR COVID-19 pour les voyageurs se poursuit dans les sites habituellement désignés. Le contrôle sanitaire des passagers est assuré par l’équipe de santé avec l’appui des Forces de défense et de sécurité (FDS). Le test est pour l’instant gratuit. Selon le ministre de la santé, « il est offert gratuitement pour le moment à l’Etat. Lorsque ça finira et que l’Etat va acheter de son propre argent, il sera à cinq mille francs CFA comme fixé au niveau sous régional pour les passagers au niveau des frontières terrestres et ferroviaires » .

Les passagers sont invités à mettre en œuvre les mesures barrières dont le lavage des mains ou la friction avec du gel hydro alcoolique ; la distanciation physique ; le port obligatoire de masque ; l’auto confinement.

Au titre de la vaccination, le pays a reçu dans le cadre de l’initiative COVAX dès le 31 mai 2021, 2 222 800 doses d’Astra Zeneca. Son administration a effectivement débuté le 2 juin suivant.

A la date du 2 décembre 2021, le pays offre un choix de vaccination de quatre types. En plus de l’Astra Zeneca, il y a Johnson and Johnson reçu le 27 juillet (621 860 doses) et son administration débutée le 29 juillet ; Sinopharm reçu le 28 septembre (1 074 400 doses) et son administration débutée le 15 octobre 2021 et Pfizer reçu le 15 novembre (1 107 980 doses) et en attente de démarrage.

442 769 personnes ont été vaccinées avec les trois types (Astra Zeneca, Johnson and Johnson et Sinopharm) soit environ 4% de la cible attendue qui est de 10 417 000 personnes à la date du 28 novembre 2021.

En vue d’augmenter la couverture vaccinale et contribuer ainsi à réduire le nombre de formes graves et de décès, une campagne de vaccination est prévue du 15 au 23 décembre 2021. Elle concernera la population de la tranche d’âge de 18 ans et plus et se fera essentiellement dans quatre régions (Centre, Centre-Ouest, Hauts-Bassins, Sud-Ouest).

Plusieurs stratégies sont prévues en l’occurrence, la stratégie fixe qui consiste à offrir la vaccination dans les formations identifiées à cet effet ; la stratégie avancée et celle de structure à structure qui permettront aux agents vaccinateurs de rapprocher les prestations de la population dans les sites tels que les marchés, les établissements scolaires et du supérieur, les institutions publiques, les garnisons,…

Au cours de cette campagne, des dispositions seront prises pour que toutes les personnes vaccinées puissent recevoir leurs cartes de vaccination biométriques imprimées en temps réel. Par ailleurs, les mêmes dispositions seront prises pour que ceux n’ayant toujours pas reçu leurs cartes biométriques puissent les obtenir.

Pour rappel, au titre de la situation épidémiologique à la date du 28 novembre 2021 (semaine 47), le pays a enregistré 16 000 cas cumulés et confirmés de covid-19 dont 5 918 femmes et 10 082 hommes avec 286 décès. Le nombre de guéris à la même période est de 15 345.

Différents variants tels que Alpha ; Eta et Delta ont été identifiés. Un mécanisme de surveillance des variants est mis en place afin d’éviter ou de limiter l’introduction du nouveau variant « Omicron » sur le territoire national, a déclaré le ministre. Il va enfin rassurer que l’ouverture des frontières terrestres et ferroviaires au niveau des pays voisins se fera progressivement car, la décision a été prise au niveau sous régional et chaque pays va à son rythme.

Inocent H. Alloukoutoui (Stagiaire)
Lefaso.net

Crise à l’université Nazi Boni : Les parties fument le (...)
Ecole privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou : 327 (...)
Education : Le ministre Stanislas Ouaro dans les locaux (...)
Crise à l’université Nazi Boni : Deux organisations de la (...)
Province du Gourma : Deux morts dont une enseignante (...)
Burkina Faso : Quatre nouveaux officiers aux commandes (...)
Burkina Faso : Qui est le nouveau contrôleur général (...)
Santé/Burkina : Le ministre de la santé, Charlemagne (...)
Education nationale au Burkina : Le ministère invite des (...)
Réhabilitation de la mosquée de Dioulassoba : Les acteurs (...)
Burkina Faso : Le Fonds DANIDA appuie 27 OSC pour la (...)
Burkina : Philippe Néri Kouthon Nion, le nouveau (...)
Burkina : Le directeur général de la maîtrise d’ouvrage de (...)
Prévention des conflits communautaires au Burkina : Des (...)
Education au Burkina : Le Catholic relief services fait (...)
Province du Zoundweogo : Goyenga dispose désormais d’une (...)
Police nationale du Burkina : Dieudonné Ouattara prend (...)
Assises criminelles à Dédougou : Ils écopent de 15 ans (...)
Loteries nationales du Conseil de l’entente : Le tirage (...)
Burkina Faso : Le lieutenant-colonel Mohamed Emmanuel (...)
Tentative présumée de coup d’Etat : Huit militaires (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 29484



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés