Actualités :: Report de l’organisation du 11 décembre : « La magouille, le déséquilibre, la (...)

Le Mardi 22 novembre 2021, plusieurs manifestants ont exigé le report de la célébration du 11 décembre 2021 à Ziniaré, dans la Région du Plateau central. Le lendemain, mercredi 23 novembre 2021, à l’issue du Conseil des ministres, le gouvernement annonçait la décision du report de la fête de l’indépendance, comme exigé par les manifestants.

Cette décision confronte violemment l’attitude du gouvernement face à une sollicitation similaire des ressortissants de la Région des Cascades. En effet, le 11 décembre 2020 était la célébration de la fête de l’indépendance dans la Région des Cascades.

Par une pétition démocratique et des démarches d’élégance républicaines, plusieurs centaines de grands leaders de la Région des Cascades avaient demandé le report de la célébration, précédemment concédé à la Région du centre Nord, invoquant en appui la crise sanitaire et la crise sécuritaire qui avaient compromis les préparatifs. Le gouvernement a opposé une fin de non-recevoir et est allé bâcler les choses. Le 14 décembre 2020, nous avons produit une déclaration critique à cet égard, sans considération du gouvernement.

Cette attitude du gouvernement indique deux choses catastrophiques dans la gestion d’un Etat.
-  Que c’est la violence, plutôt que l’élégance, qu’il écoute.
-  Que les régions du Pays ne sont pas traitées sur le même pied d’égalité dans la gouvernance.

Il faut noter que les populations des différentes localités ont le droit de manifester leur volonté sur les affaires qui les concernent en premier, et le gouvernement a le devoir de les écouter. Donc ce qui se passe pour Ziniaré dans la Région du Plateau central est normal, et nous le soutenons.

Cependant, nous n’admettons pas et nous n’admettrons plus cette duplicité, ce double standard discriminatoire du gouvernement dans l’attention qu’il accorde, ou n’accorde pas, aux préoccupations des populations des différentes localités. La magouille, le déséquilibre, la méchanceté et le manque de considération contre les populations d’une partie du Pays, en l’occurrence le Grand Ouest, doivent s’arrêter dans la gouvernance de notre Pays commun.

En tout état de cause, cette attitude du gouvernement ne manquera pas de susciter une réaction vigoureuse de notre part, ainsi que toutes les attitudes du même genre dans l’avenir de notre pays.
Vive la République !

Ouagadougou, le samedi 27 novembre 2021
Pour les intéressés
Pr. Abdoulaye SOMA

Ouagadougou : Un camion de dix tonnes s’enflamme, une (...)
Centre-nord/Burkina : Le gouverneur ordonne la (...)
Développement du secteur privé au Burkina : Le (...)
Éducation/Burkina : L’Institut supérieur de génie (...)
Participation citoyenne des jeunes : Le projet JERP à (...)
Burkina Faso : 100 milliards de F CFA sur 5 ans pour le (...)
Ouagadougou : La mairie interdit la marche meeting du (...)
Ouagadougou : Un incendie maîtrisé à temps dans un magasin (...)
Promotion des droits humains et facilitation du (...)
Santé : La plateforme Emeracare présentée aux professionnels
Prix Martin Ennals 2022 : Dr Daouda Diallo lauréat
Appel à la marche du 22 janvier 2022 : « Il ne faut pas (...)
L’initiative « Joining Forces » en réflexion au Burkina (...)
Crise à l’université Nazi Boni : L’Association des (...)
Projet « Sécurité humaine et accès à la justice » : Le top (...)
Centre de formation en transport routier et activités (...)
Fête du petit séminaire de Tionkuy : Les organisateurs (...)
Projet Benkadi : Les acteurs renforcent leurs capacités (...)
Burkina Faso : Les petits commerçants menacent (...)
Perturbations de la déserte en eau : L’ONEA est à pied (...)
Promotion immobilière au Burkina Faso : Voici la liste (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 29526



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés