Actualités :: Marche contre l’insécurité : Des manifestants dispersés à coups de gaz (...)

La centaine de manifestants de la marche contre l’insécurité au Burkina Faso, réunie ce samedi 27 novembre 2021 à la place Tiéfo Amoro de Bobo-Dioulasso, a été dispersée à coups de gaz lacrymogènes. C’était du sauve qui peut en plein centre-ville de Sya.

La situation était tendue entre les forces de l’ordre et des manifestants de la marche contre l’insécurité au Burkina Faso. Plusieurs manifestants sont descendus dans les rues de Bobo-Dioulasso pour exprimer leur mécontentement face à la dégradation de la situation sécuritaire du pays. Cette sortie fait suite à l’appel à manifestation d’organisations de la société civile, dont la « coalition du 27 novembre ». Ainsi, plusieurs lieux de commerces sont restés fermés, notamment les magasins en plein centre-ville.

C’est la place Tiéfo Amoro qui a été retenue pour le rassemblement des manifestants. Très tôt dans la matinée, cette place a été prise d’assaut par des forces de l’ordre qui tentaient par tous les moyens de disperser les regroupements de citoyens. Face aux forces de l’ordre, les manifestants étaient déterminés à se faire entendre. Certains, à travers cette manifestation, demandaient le départ du président Kaboré, et d’autres exigeaient plus de sécurité et le départ des troupes françaises au Burkina Faso. C’est à coups de gaz lacrymogènes que ces manifestants ont été dispersés sur cette place publique, occasionnant ainsi la perturbation de la circulation en plein centre-ville.

C’était du sauve qui peut. Et malgré cette chaude matinée, ces manifestants ont affirmé leur détermination à se battre pour plus de sécurité et de paix au Burkina Faso. A pied ou à moto, ils ont arpenté les artères de Bobo-Dioulasso pour, disent-ils, exprimer leur ras-le-bol.

Lefaso.net

Fonds national de solidarité : "Les contributions sont (...)
Permis de conduire : Les autos-écoles de Ouagadougou (...)
IDS : difficile reprise des activités académiques
Larlé Naba Tigré, 1er prix national de producteur de (...)
Les faits divers de Sacré : La drôle de leçon
Nationale 1 et 13 : Retraite forcée pour un coupeur de (...)
Projet de sécurité communautaire : Des chercheurs (...)
Interventions chirurgicales sur le noma et le (...)
Vœux des épouses de personnalités : ambiance chaleureuse (...)
MBDHP : Lancement à Bobo de la brochure "Je suis (...)
Droit à l’éducation : Le SYNTER et son homologue allemand (...)
Département de Yondé : Célébration de la fête coutumière (...)
Mois de la solidarité : Une Mossi et une Samo donnent (...)
Meurtre à Barsalogo : Le bourreau voulait une couverture (...)
Religion : 170 ans de vie religieuse
Police de proximité : Un commissariat de police à (...)
Le nouveau code du travail en vigueur
Comité Noël des jécistes : Aides-toi et la JEC t’aidera
Commémoration du 3-Janvier : Menace de grève le 4 (...)
Pèlerinage à la Mecque : La grande ruée
Maternité, urgence, morgue ... : Dans les couloirs (...)

Pages : 0 | ... | 29463 | 29484 | 29505 | 29526 | 29547 | 29568 | 29589 | 29610 | 29631 | ... | 30324



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés