Actualités :: Marche contre l’insécurité : Des manifestants dispersés à coups de gaz (...)

La centaine de manifestants de la marche contre l’insécurité au Burkina Faso, réunie ce samedi 27 novembre 2021 à la place Tiéfo Amoro de Bobo-Dioulasso, a été dispersée à coups de gaz lacrymogènes. C’était du sauve qui peut en plein centre-ville de Sya.

La situation était tendue entre les forces de l’ordre et des manifestants de la marche contre l’insécurité au Burkina Faso. Plusieurs manifestants sont descendus dans les rues de Bobo-Dioulasso pour exprimer leur mécontentement face à la dégradation de la situation sécuritaire du pays. Cette sortie fait suite à l’appel à manifestation d’organisations de la société civile, dont la « coalition du 27 novembre ». Ainsi, plusieurs lieux de commerces sont restés fermés, notamment les magasins en plein centre-ville.

C’est la place Tiéfo Amoro qui a été retenue pour le rassemblement des manifestants. Très tôt dans la matinée, cette place a été prise d’assaut par des forces de l’ordre qui tentaient par tous les moyens de disperser les regroupements de citoyens. Face aux forces de l’ordre, les manifestants étaient déterminés à se faire entendre. Certains, à travers cette manifestation, demandaient le départ du président Kaboré, et d’autres exigeaient plus de sécurité et le départ des troupes françaises au Burkina Faso. C’est à coups de gaz lacrymogènes que ces manifestants ont été dispersés sur cette place publique, occasionnant ainsi la perturbation de la circulation en plein centre-ville.

C’était du sauve qui peut. Et malgré cette chaude matinée, ces manifestants ont affirmé leur détermination à se battre pour plus de sécurité et de paix au Burkina Faso. A pied ou à moto, ils ont arpenté les artères de Bobo-Dioulasso pour, disent-ils, exprimer leur ras-le-bol.

Lefaso.net

Université de Ouagadougou : l’implication des intellectuels
Journée mondiale de lutte contre le Sida : Des efforts (...)
Accès aux ARV : Une séropositive supplie le président du (...)
Transporteurs : du respect pour les lieux de (...)
Grand banditisme : Sawadogo Moussa, alias le terrible, (...)
L’Eglise aux malades du SIDA : "Associez vos souffrances (...)
Banditisme : Un militaire en service et deux (...)
Planète Champion : Le fondateur, un bienfaiteur
Grève de 3 jours en décembre : Les syndicats persistent (...)
Groupe EIER-ETSHER : "Grâce à nos réformes, nous avons (...)
Me Bannitouo Somé, avocat des militaires vétérans du (...)
Syndicat burkinabè de la magistrature : Le code de (...)
Les « Fanico » de Fada N’Gourma : Survivre en blanchissant (...)
Faits divers : Assassinée pour adultère
Union nationale des étudiants du Faso : Déclaration de (...)
Santé de la reproduction : Journée de consultations (...)
Education : un compte spécial au Trésor pour relancer le (...)
Eglise-famille du Burkina : Un ouvrage théologique et (...)
Lutte contre le Sida : L’initiative OMS/Fonds OPEP au (...)
Union générale des étudiants burkinabé : Déclaration de (...)
Education pour tous d’ici à 2015 : Novib-Oxfam (...)

Pages : 0 | ... | 29442 | 29463 | 29484 | 29505 | 29526 | 29547 | 29568 | 29589 | 29610 | ... | 31080



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés