Actualités :: Dori : Une soixantaine de personnes vulnérables bénéficient de caprins et (...)

Le Conseil régional des unions du Sahel (CRUS) a organisé une cérémonie de remise de caprins et ovins ce 17 novembre à Dori. La cérémonie a connu la présence des autorités provinciales dont le préfet du département de Dori. Soixante personnes vulnérables ont reçu chacune des caprins et un ou des ovins vaccinés, en plus d’aliments à bétail. La cérémonie entre dans le cadre du projet RECOLG : Résilience et cohésion sociale des communautés frontalières du Liptako Gourma.

Dans la région du Sahel, le contexte sécuritaire et les changements climatiques ont provoqué une crise humanitaire sans précèdent, les populations vivent directement ses conséquences affectant leur résilience. Ainsi le consortium des ONG tel que le Conseil régional des unions du sahel, le SCI BF, CARE Internationale, DRC et RBM met en œuvre le projet RECOLG : « résilience et cohésion sociale des communautés frontalières du Liptako Gourma. Et cela, dans le souci d’améliorer les conditions de vie des populations et la résilience face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les 12 communes de l’Oudalan et du Séno, dans le Liptako Gourma.

Le projet, qui est financé par l’Union européenne prévoit le renforcement des moyens d’existence des populations agricoles et pastorales. Cette action vise directement des bénéficiaires des groupes les plus vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, les ménages très pauvres, les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes ou allaitantes, les jeunes de 6 à 30 ans, …

C’est dans cette optique que la cérémonie de Dori a permis la remise des caprins et ovins ainsi que des aliments pour bétail à une soixantaine de personnes vulnérables de la commune de Dori ce 17 novembre 2021.

Anata Mamoudi Dicko, une bénéficiaire, après avoir remercié le CRUS et ses partenaires pour les quatre caprins et les aliments à bétail qu’elle a reçus, estime que le Burkina Faso serait agréable à vivre si toutes les personnes vulnérables pouvaient en bénéficier.
Le préfet du département de Dori, Noufo Ouattara, est du même avis. Pour lui, l’initiative du CRUS est salvatrice car elle va permettre à ces personnes vulnérables de se sentir concernées.

Selon Boubacar Cissé, le coordonnateur du Conseil régional des unions du Sahel, ce don au profit des personnes vulnérables vise à répondre aux conditions difficiles que traversent les populations du Burkina Faso et particulièrement celles de la région du Sahel.

Boubacar Cissé/coordonnateur CRUS

De son avis l’initiative permet de contribuer à la résilience des populations éprouvées. Cet accompagnement du CRUS, explique-t-il, se fait à travers l’appui à la reconstitution du cheptel et à la réalisation des activités agricoles, à travers la réalisation d’activités génératrices de revenus, etc. A l’en croire, 1 650 personnes vont bénéficier de l’accompagnement du CRUS et de ses partenaires à travers le projet RECOLG dans les deux provinces que sont la province du Séno et celle de l’Oudalan.

Environ 250 personnes déplacées internes aussi en bénéficieront. Le projet, selon Boubacar Cissé, couvre une période de quatre ans avec un budget d’au moins 1 milliard de francs CFA. Monsieur Cissé appelle les bénéficiaires à être résilients et à plus de responsabilités. Au gouvernement, à qui il dit merci pour les efforts consentis, il lance un appel car la région du Sahel est dans l’œil de cyclone cette année. A l’entendre, en plus du contexte sécuritaire, la région du Sahel a subi un déficit pluviométrique cette année. Toute chose qui va rendre la vie encore plus difficile dans cette localité du Burkina. En plus de cela, les feux de brousse sont légion. Si rien n’est fait par le gouvernement pour aider la population du Sahel elle sera exposée à plusieurs maux, alerte M. Cissé.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Province du Gourma : Deux morts dont une enseignante (...)
Burkina Faso : Quatre nouveaux officiers aux commandes (...)
Burkina Faso : Qui est le nouveau contrôleur général (...)
Santé/Burkina : Le ministre de la santé, Charlemagne (...)
Education nationale au Burkina : Le ministère invite des (...)
Réhabilitation de la mosquée de Dioulassoba : Les acteurs (...)
Burkina Faso : Le Fonds DANIDA appuie 27 OSC pour la (...)
Burkina : Philippe Néri Kouthon Nion, le nouveau (...)
Burkina : Le directeur général de la maîtrise d’ouvrage de (...)
Prévention des conflits communautaires au Burkina : Des (...)
Education au Burkina : Le Catholic relief services fait (...)
Province du Zoundweogo : Goyenga dispose désormais d’une (...)
Police nationale du Burkina : Dieudonné Ouattara prend (...)
Assises criminelles à Dédougou : Ils écopent de 15 ans (...)
Loteries nationales du Conseil de l’entente : Le tirage (...)
Burkina Faso : Le lieutenant-colonel Mohamed Emmanuel (...)
Tentative présumée de coup d’Etat : Huit militaires (...)
Burkina - S.O.S. musée de l’Eau : Les marchands de la (...)
Région du Sahel : La ville de Dori en manque de (...)
Dédougou : La gendarmerie interrompt le mariage d’une (...)
Pouytenga : La communauté musulmane offre un local (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 29484



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés