Actualités :: Journée mondiale du lavage des mains : WaterAid et Eau vive pour une prise (...)

L’ONG WaterAid a célébré la journée mondiale du lavage des mains à Dissomey, village de la commune rurale de Guiba, dans la région du Centre-sud du Burkina Faso, le jeudi 21 octobre 2021. L’ONG WaterAid entend mettre l’accent sur le changement de comportement par la sensibilisation.

Promouvoir l’hygiène et l’assainissement, c’est le cheval de bataille de l’ONG WaterAid. En célébrant cette journée mondiale du lavage des mains, en collaboration avec Eau Vive, les deux partenaires avaient pour objectif de sensibiliser le maximum de personnes sur les conséquences d’une mauvaise hygiène des mains. Ainsi, les deux partenaires, avec l’appui financier de la Suède, ont pu mettre en œuvre le projet « Promotion de l’hygiène et de l’assainissement dans trois régions du Burkina, notamment le Centre-sud, le Centre-nord et le Nord ».

Un dispositif de lavage de main réalisé par les élèves

Au collège d’enseignement général (CEG) de Dissomey, où s’est tenue la célébration, la représentante du directeur pays de WaterAid Burkina, Léocadie Ouoba, est revenue sur la nécessité de la promotion de l’hygiène et de l’assainissement. « 5000 enfants de moins de cinq ans décèdent chaque année des suites d’une maladie diarrhéique due à l’utilisation d’eaux contaminées », a-t-elle déploré, ajoutant que les mesures d’hygiènes, notamment le lavage des mains, constituent un véritable antidote pour inverser cette tendance.

Pour ancrer ces mesures d’hygiène dans les habitudes au Burkina Faso, elle dit compter sur l’engagement de chaque acteur de la société. Et la région du Centre-sud, dira-t-elle, a déjà donné le ton, puisqu’elle occupe le quatrième rang parmi les treize régions du pays depuis 2020, en matière d’amélioration du taux d’accès à l’assainissement.

La représentante du directeur pays de WaterAid Burkina, Léocadie Ouoba, appelle les populations à intégrer le lavage des mains dans leurs habitudes

Tout en félicitant la région du Centre-sud pour ce bond, elle a rappelé que le choix du thème de la célébration de l’édition 2021 : « Notre avenir est à portée de main, avançons ensemble », est un appel qui incite à utiliser l’expérience accumulée durant la pandémie du covid-19 comme levier pour mettre fin une fois pour toutes, au manque d’attention dont souffrent toujours les investissements, les politiques et les programmes portant sur l’hygiène des mains.

Au regard de l’insuffisance d’installations adéquates de lavage de mains au Burkina, la représentante du directeur pays a demandé au gouvernement et aux bailleurs de fonds d’intensifier leurs actions en vue de promouvoir l’accès à l’hygiène des mains. En attendant, les initiateurs ont offert des dispositifs de lavage des mains au CEG, au CSPS et à l’école primaire de Dissomey,

Le gouverneur de la région du Centre-sud, Josiane Kabré, a salué le geste de WaterAid

Le gouverneur de la région du Centre-sud, Josiane Kabré, a traduit la reconnaissance de sa population aux organisateurs de la cérémonie. Tout en se réjouissant de la position honorable de sa région, elle a appelé les populations à plus d’engagement. Car, dit-elle, « les lavages des mains à l’eau propre et au savon permettent aux individus, par ce simple geste, de se protéger contre de nombreuses maladies ». Cette initiative, a-t-elle poursuivi, suscitera une prise de conscience collective afin de véhiculer les bienfaits du lavage des mains. Elle a réitéré enfin l’engagement du gouvernement aux côtés du WaterAid pour mener la sensibilisation.

« Se laver les mains, c’est éviter des maladies… »

Le maire de la commune rurale de Guiba, Barré Compaoré, dans son allocution, a exprimé la satisfaction de sa commune avant de souligner l’importance de la célébration. « La journée internationale de lavage de mains constitue un tremplin pour sensibiliser les populations sur les conséquences d’une mauvaise hygiène des mains », a-t-il laissé entendre.

Le choix du thème, selon lui, est salutaire et interpellateur. « Le lavage des mains nous permet d’éviter certaines maladies mais aussi d’amorcer un véritable développement » a-t-il soutenu, ajoutant que la pandémie du covid-19 en est une preuve. Malheureusement, se désole-t-il, en matière d’hygiène et d’assainissement en milieu rural, les indicateurs croupissent sous le joug des habitudes des considérations traditionnalistes. Ce qui fait, selon lui, que cette problématique est placée au second plan des priorités. Toutefois, en tant que premier responsable de la commune de Guiba, il a promis d’enclencher un nouveau dynamisme dans la sensibilisation afin d’inculquer dans le quotidien des populations les bonnes pratiques d’hygiènes et d’assainissement.

Le maire de la commune de Guiba, Barré Compaoré, se réjouit des résultats du projet

Au demeurant, il a félicité les deux partenaires et leur bras financier en l’occurrence, la Suède, pour les efforts. Il a rappelé que ce projet, mis en œuvre en 2019 dans la commune de Guiba, a permis d’engranger des résultats satisfaisants. Il s’agit notamment de la réalisation de 649 latrines familiales, d’un forage pour le CEG de Dissomey, de subventions pour deux associations de la commune dans le cadre de la sensibilisation, entre autres.

Un sketch de sensibilisation sur les conséquences des mauvaises pratiques d’hygiènes

La cérémonie de célébration a été marquée par un sketch de sensibilisation. Cette pièce théâtrale a porté sur les bienfaits de l’hygiène en vue de se prémunir des maladies. En plus du sketch, il y a eu une visite des dispositifs endogènes de lavage des mains réalisés par les élèves. Par cet acte, ils ont pris l’engagement de promouvoir cette pratique dans leurs différentes familles
En rappel, la journée internationale du lavage des mains a été instituée en 2008 et est célébrée chaque 15 octobre.

Serge Ika Ki (stagiaire)
Lefaso.net

Burkina : Des nominations au sein des Forces armées (...)
Burkina/Centre-est : Deux personnes assassinées, pour (...)
« Je slam pour la sécurité routière » : La 1re édition (...)
Pratique de l’excision au Burkina : Les leaders (...)
Burkina Faso : Le REN-LAC organise un atelier pour (...)
Energies renouvelables : Les pays de l’UEMOA penchent (...)
Réouverture des frontières au Burkina : Le ministre de la (...)
Éducation au Burkina : Scolariser les filles dans des (...)
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de (...)
Deuxième édition du « Programme Sentoo » : La première (...)
Projet biodigesteur : La Croix-rouge burkinabè vole au (...)
Burkina : La maladie ulcéreuse au cœur du 2e congrès des (...)
Sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest : Les (...)
Bobo-Dioulasso : Des prestataires de santé formés sur le (...)
Ministère en charge de l’éducation : Un atelier pour (...)
Projets routiers de l’Etat : Le Réseau national de lutte (...)
Journée mondiale de lutte contre le sida 2021 : Message (...)
Promotion des droits humains au Burkina : Un nouveau (...)
Lutte contre le cancer de l’utérus : L’ONG Jhpiego plaide (...)
Bobo-Dioulasso : Des jeunes formés au métier de (...)
Education au Burkina : Les élèves des enseignements (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 29211



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés