Actualités :: Boucle du Mouhoun/ Développement local : Fin du Projet PAPCiDDEL

Après trois ans de mise en œuvre dans la région de la Boucle du Mouhoun, le Projet d’appui à la participation citoyenne, à la décentralisation et du développement local (PAPCiDDEL) est au stade du bilan de clôture. Ce jeudi 21 octobre 2021, les acteurs du projet se sont retrouvés à Ouagadougou.

Le Projet d’appui à la participation citoyenne, à la décentralisation et du développement local (PAPCiDDEL) est un projet initié par le gouvernement burkinabè en collaboration avec le Grand-Duché du Luxembourg et le Programme des nations unies pour le développement (PNUD). Le PAPCiDDEL a démarré officiellement en avril 2019 à Dédougou, chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun.

Avec un coût estimé à plus de 1,5 milliard FCFA, le PAPCiDDEL a touché 21 collectivités territoriales de la région de la Boucle du Mouhoun. Selon le représentant du PNUD au Burkina, Mathieu Ciowela, l’approche innovatrice et le travail accompli ensemble par toutes les parties prenantes du projet ont eu un impact réel sur la population dans plusieurs domaines. « En matière d’insertion socio-économique, les actions du projet dans la promotion du développement économique local ont permis de créer des sources permanentes de revenus dans les corps de métier de tissage, de l’apiculture, de l’aviculture, de la maraîcheculture et de la filière bétail et viande au profit d’environ 1 600 personnes au sein des populations des communes bénéficiaires », a-t-il indiqué.

Selon le représentant du PNUD au Burkina, Mathieu Ciowela, le PAPCiDDEL a renforcé la confiance entre les élus locaux et les citoyens de leur collectivité

A en croire la ministre déléguée chargée de la décentralisation, Madiara Sagnon, le PAPCiDDEL a un taux de réalisation physique de 90%. Ainsi, au cours de cet atelier, les initiateurs et bénéficiaires du PAPCiDDEL vont faire le bilan de clôture dudit projet.

Du côté des bénéficiaires, l’heure est à la gratitude, car le projet a été d’une utilité importante. « Grâce à ce projet, nous avons élaboré notre plan communal de développement. Nous avons aussi bénéficié de la formation de 50 apiculteurs et la délivrance de 500 CNIB (carte nationale d’identité burkinabè) dont 200 pour des femmes », a témoigné madame Bonou Ba Tianou, maire de la commune de Pâ.

Pour la ministre déléguée chargée de la décentralisation, Madiara Sagnon, le PAPCiDDEL doit servir d’exemple pour d’autres projets au Burkina Faso

« Nous préférons l’anticipation que de venir jouer aux pompiers… »

Le chargé des affaires du Grand-Duché de Luxembourg, Joseph Senninger, s’est réjoui des résultats engrangés par le PAPCiDDEL. « Ce projet consiste aussi à améliorer la fiscalité locale », a-t-il rappelé avant d’ajouter que « ce n’est qu’un au-revoir du PAPCiDDEL, mais la marche de la décentralisation se poursuit ».

En effet, le PAPCiDDEL cède la place à deux nouveaux projets. Il s’agit du projet de Gouvernance locale et cohésion sociale (GoLCos) et le projet de Participation citoyenne et cohésion sociale (PaCoS).

Le chargé des affaires du Grand-Duché de Luxembourg, Joseph Senninger

Le GoLCos est un projet qui va couvrir les six régions (Est, Centre-nord, Centre-est, Sahel, Nord et Boucle du Mouhoun) du Programme d’urgence au Sahel (PUS). Il se fixe pour objectif de renforcer la cohésion sociale par une gouvernance inclusive et participative dans 85 collectivités territoriales cibles.

Quant au projet PaCoS, il est initié grâce à un partenariat entre le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et le gouvernement. Les 27 communes du grand ouest (Haut-Bassin, Cascades et Sud-Ouest) seront touchées par ledit projet. « Nous préférons faire de l’anticipation que de venir jouer aux pompiers par la suite », a affirmé Dieudonné Kini, du PNUD Burkina.

Les bénéficiaires ont reçu symboliquement des kits pour la suite du projet

Ces deux initiatives s’inscrivent dans l’engagement du Burkina Faso à atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) en 2030 et dans l’axe 1 du nouveau Plan national de développement économique et social (PNDES) qui vise à consolider la résilience, la sécurité, la cohésion sociale et la paix.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Burkina : Des nominations au sein des Forces armées (...)
Burkina/Centre-est : Deux personnes assassinées, pour (...)
« Je slam pour la sécurité routière » : La 1re édition (...)
Pratique de l’excision au Burkina : Les leaders (...)
Burkina Faso : Le REN-LAC organise un atelier pour (...)
Energies renouvelables : Les pays de l’UEMOA penchent (...)
Réouverture des frontières au Burkina : Le ministre de la (...)
Éducation au Burkina : Scolariser les filles dans des (...)
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de (...)
Deuxième édition du « Programme Sentoo » : La première (...)
Projet biodigesteur : La Croix-rouge burkinabè vole au (...)
Burkina : La maladie ulcéreuse au cœur du 2e congrès des (...)
Sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest : Les (...)
Bobo-Dioulasso : Des prestataires de santé formés sur le (...)
Ministère en charge de l’éducation : Un atelier pour (...)
Projets routiers de l’Etat : Le Réseau national de lutte (...)
Journée mondiale de lutte contre le sida 2021 : Message (...)
Promotion des droits humains au Burkina : Un nouveau (...)
Lutte contre le cancer de l’utérus : L’ONG Jhpiego plaide (...)
Bobo-Dioulasso : Des jeunes formés au métier de (...)
Education au Burkina : Les élèves des enseignements (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 29211



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés