Retour au format normal
lefaso.net

Direction générale de la Douane : Signature d’un protocole d’accord avec l’ARSN

LEFASO.NET | Par Yvette Zongo (stagiaire)
jeudi 21 décembre 2017.

 

La Direction générale de la Douane a signé un protocole d’accord avec l’Autorité nationale de radioprotection et de sureté nucléaire (ARSN) le jeudi 21 décembre 2017 à Ouagadougou. C’est un protocole d’accord qui rentre dans le cadre de la protection des hommes, des biens et de l’environnement contre les effets néfastes liés à l’utilisation des rayonnements ionisants.

La signature du protocole d’accord entre la direction générale de la Douane et de l’Autorité nationale de radioprotection et de sureté nucléaire (ARSN) a eu lieu le jeudi 21 décembre 2017 à Ouagadougou. Le but de ce protocole d’accord est en effet de protéger les agents de la douane et la population contre les effets néfastes liés à l’utilisation des rayonnements ionisants.

JPEG - 54.8 ko
Dr Martial Zoungrana, Directeur de l’ARSN

C’est pour cela que le directeur de l’ARSN, Dr Martial Zoungrana a indiqué que ledit accord aidera les deux structures à mettre leurs efforts ensemble afin de travailler en collaboration pour élargir et améliorer la surveillance au niveau des frontières. Selon lui, à travers cet accord, « l’ARSN demandera à la douane, première barrière des frontières d’être plus vigilante pour qu’il n’y ait plus de source qui rentre sur le territoire burkinabè sans autorisation et vérification ».

JPEG - 49.5 ko
Les deux directeurs s’échangent le protocole d’accord signé

C’est donc à cela que l’accord est très important parce que l’ARSN s’occupe de la réglementation des rayonnements ionisants à l’intérieur du pays, a-t-il expliqué. Une idée partagée par le directeur général de la Douane, M. Adama Sawadogo, car selon lui, la douane est l’un des premiers acteurs situés au niveau des frontières et par sa position géographique, elle est la première administration directement en contact avec ces sources. Il est donc important qu’elle soit suffisamment sensibiliser par rapport à la dangerosité de ces sources et par la suite protéger les populations, a-t-il affirmé.

JPEG - 49.6 ko
M. Adama Sawadogo, DG de la douane

Et pour ce faire, il est prévu une conférence avec les agents de la douane des frontières, de l’aéroport et des différents responsables de l’administration afin d’être suffisamment informés sur la question pour pouvoir contribuer à la protection non seulement des agents et des populations, a-t-il dit. Outre ces faits, il a ajouté qu’au cours de la signature du protocole d’accord, l’ARSN a présenté également toute une panoplie d’équipements permettant de détecter les sources dangereuses et très rapidement les différents bureaux des frontières seront dotés de ses dits équipements.

JPEG - 71.3 ko
Une photo de famille de la signature du protocole d’accord

En rappel, il faut dire que l’Autorité nationale de radioprotection et de sureté nucléaire (ARSN) est la structure compétente en matière de protection des personnes , des biens et de l’environnement contre les effets néfastes des rayonnements ionisants et non ionisants. Créée le 08 juin 2012, elle est placée sous la tutelle du ministère en charge de l’environnement. Parlant des rayonnements ionisants (RI), ce sont des produits chimiques utilisés dans les structures comme l’hôpital, les mines, les entreprises, etc. et qui peuvent être néfastes pour la santé.

Yvette Zongo
Lefaso.net