Retour au format normal
lefaso.net

Santé : 150 agents en formation sur les soins intensifs et la prise en charge des urgences médicales

LEFASO.NET | Maxime Jean-Eudes BAMBARA (stagiaire)
vendredi 6 octobre 2017.

 

Le Centre hospitalier régional de Koudougou (CHR), en collaboration avec la mission médicale de la République de Chine (Taïwan) au Burkina, veut renforcer les compétences du personnel de santé burkinabè dans la prise en charge des patients. Pour ce faire, un atelier de formation en soins intensifs et prise en charge des urgences médicales en milieu hospitalier a été initié au profit des agents de santé du CHR de Koudougou et de l’hôpital Yalgado (Ouagadougou). Cet atelier qui se déroulera du 5 au 07 octobre à l’hôpital Blaise Compaoré sera supervisé par le ministère de la santé et l’Ambassade de la République de Chine (Taïwan).

« C’est dans le cadre du projet de coopération médicale 2017-2019 entre le Burkina Faso et la République de Chine-Taïwan dont l’objectif est de promouvoir le mécanisme de coopération médicale bilatérale à travers le transfert de compétences et de technologies dans le domaine des soins cliniques que se tient cette formation du personnel de santé », a indiqué d’entrée de jeu le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Robert Lucien Jean-Claude Kargougou. En effet le CHR de Koudougou avait envoyé, au cours de l’année 2017 et sous l’égide du ministère de la Santé, quatre de ses agents pour une formation de trois mois à Taïwan. Il s’agit de trois médecins, et d’un attaché de santé en anesthésie. De retour de leur formation en soins intensifs et dans la prise en charge des urgences médicales, ces agents sont chargés de renforcer les compétences des autres agents à travers l’animation de cinq séminaires de formation.

JPEG - 100.3 ko
Vue des bénéficiaires de la formation

La présente session qui se déroulera du 5 au 7 octobre à l’hôpital Blaise Compaoré fait suite à celle de Koudougou tenue la semaine dernière, selon le Dr Kargougou. Au total, ce sont 150 agents de santé tout profil confondu, dont 120 du CHR de Koudougou et 30 de l’hôpital Yalgado, qui bénéficieront de ce transfert de connaissances en collaboration avec l’équipe médicale taïwanaise basée dans la cité du cavalier rouge. « La formation, selon le SG du ministère de la santé, abordera différents modules avec un accent particulier sur les soins médicaux d’urgences, la ventilation mécanique, l’oxygénothérapie, les soins infirmiers d’urgence, etc. »

Deux autres vagues d’agents suivront

JPEG - 87.7 ko
Dr Roger Kargougou, secrétaire général du ministère de la Santé

« Les urgences médicales sont comme une vitrine dans nos hôpitaux et former le personnel dans ce sens c’est contribuer à améliorer la prise en charge des patients, à leur offrir un meilleur suivi. Donc, c’est vraiment important pour nous d’outiller nos agents de santé afin qu’ils répondent au besoin des populations », a expliqué le Dr Wourozou Olivier Constantin Sanon, directeur général du CHR de Koudougou. Et selon la première secrétaire de l’ambassade de la République de Chine-Taïwan au Burkina Faso, SHIU Fu-jium, l’envoi des stagiaires burkinabè à Taïwan pour être formés n’est qu’une première étape du projet de coopération médicale 2017-2019. « Deux autres vagues d’agents seront envoyé toujours dans le cadre du projet. Au début, cette formation était juste pour les agents de l’hôpital de Koudougou mais après on l’a élargie aux autres hôpitaux », a-t-elle rappelé.

L’expérience vécue en Taïwan

JPEG - 82 ko
Dr Sanon W. O.Constantin, directeur général du CHR de Koudougou

Dr Savadogo Lassané, médecin généraliste au centre hospitalier régional de Koudougou témoigne de l’expérience vécue en Chine Taïwan : « Au cours de cette formation, nous avons pu bénéficier d’un certain nombre de compétences aussi bien pratiques que théoriques. Pour ce qui concerne les compétences pratiques, nous avons pu faire la pratique sur la réanimation cardio-pulmonaire, la prise en charge du patient traumatisé grave. Nous avons aussi fait des simulations sur la prise en charge de l’arrêt cardio-respiratoire, sur la prise en charge des urgences hypertensives, la prise en charge des orthopédiques pour ne citer que ceux-là. Pour ce qui concerne la théorie nous avons eu des cours aussi importantes dans ce sens ». C’est donc en hommes aguerris que les stagiaires se disent aptes, à l’image de Dr Savadogo, à transmettre leur savoir et savoir-faire à leurs collaborateurs.

Et les populations n’en demandent pas moins, elles qui ne souhaitent et n’attendent que de voir au sortir de cette série de formation, les soins intensifs bien assurés et la qualité de la prise en charge des urgences médicales améliorée dans les hôpitaux.

Maxime Jean-Eudes Bambara (Stagiaire)
Lefaso.net



Vos commentaires

  • Le 6 octobre à 21:45, par Société civile
    En réponse à : Santé : 150 agents en formation sur les soins intensifs et la prise en charge des urgences médicales

    "un atelier de formation en soins intensifs et prise en charge des urgences médicales en milieu hospitalier a été initié au profit des agents de santé du CHR de Koudougou et de l’hôpital Yalgado (Ouagadougou). Cet atelier qui se déroulera du 5 au 07 octobre à l’hôpital Blaise Compaoré"
    Nous agents CHU YO pas au courant ou alors pas concernés : critères de choix ? La PEC des urgences dans les hôpitaux n’est l’apanage d’un seul ou groupe d’individus. la santé est pluridisciplinaire...

    Répondre à ce message