Retour au format normal
lefaso.net

Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

mardi 14 janvier 2014.

 

Jeunesse consciente et engagée du Faso, chers parents, citoyennes et citoyens balayeurs (cibals et cibelles), nous avons pratiqué la règle du silence pendant trop de temps. Quand on veut contraindre un peuple à accepter son insignifiance, il se doit de réagir. Notre peuple a été provoqué. Le pouvoir autiste de Blaise Compaoré multiplie depuis des mois, sorties et propos attentatoires à notre cohésion nationale.

Sous prétexte de préserver la stabilité du pays, il ensemence au contraire les germes de la division et de l’instabilité à travers ses fous supporters désemparés par la césure en leur sein renforcée récemment par les démissions des anciens barons du système. La dernière provocation en date, la déclaration du président Compaoré le 12 décembre à Dori sur l’éventuelle convocation d’un référendum pour la révision de l’article 37 de la constitution limitant le nombre de mandats présidentiels, n’a pas eu les effets dissuasifs escomptés. Ses partisans qui s’apprêtaient à lancer une pétition ont été contraints à muer leur lancement en simple meeting tenu à Bobo-Dioulasso le 11 janvier. Ils n’ont pas pour autant abandonné leur rengaine consistant à supplier leur mentor à violer la lettre et l’esprit de notre constitution pour se maintenir au pouvoir. C’est une énième provocation faite à notre peuple, à notre conscience collective. Le 18 janvier à la Place de la Nation, puis dans les artères de nos villes, particulièrement à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, nous devrons, par notre mobilisation, leur donner la réplique à la hauteur de leur forfait. Cet appel de la patrie, nous devons l’honorer pour deux raisons essentielles.

La première raison tient au fait que le régime en place ne comprend que le langage du « rapport de forces ». Par notre mobilisation citoyenne le 18 janvier, en compagnie de l’opposition politique et des organisations de la société civile, nous allons lui imposer ce rapport de forces, seul capable de le faire reculer, comme il l’a fait jusque là avec la mise en place du sénat, mainte fois différée grâce à la mobilisation populaire. Désormais, nous ne devons plus relâcher notre vigilance. Au contraire, elle doit être décuplée au service de l’intérêt général. La lutte doit donc être permanente jusqu’au départ des « ennemis patentés du peuple » qui confondent ruse et intelligence. En sortant très nombreux le 18 janvier à la Place de la Nation, nous allons leur signifier que le temps de la ruse et de la fourberie est terminé, maintenant, c’est l’ère de l’intelligence collective, l’arme fatale contre les dictatures, mêmes les plus raffinées dans leur mode d’expression.

Ne laissons pas le régime vieux de 27 ans hypothéquer notre avenir. Il a déjà causé d’innombrables dégâts par sa politique anti-sociale et de mauvaise gouvernance économique, avec en sus les nombreux assassinats. Ne lui laissons donc pas ébranler en profondeur les fondements de notre vivre ensemble républicain. Le projet funeste d’instituer une présidence-à-vie ou une succession dynastique est contraire à la tradition politique de ce pays depuis son indépendance en août 1960. Les forces patriotiques ont toujours sû déjouer les ambitions démesurées et les folles aventures des politiciens qui se sont crus, à un moment donné, investis de pouvoir messianique pour diriger le peuple comme bon leur semble. Le peuple mobilisé a toujours gagné à la fin. Aujourd’hui encore, il va gagner. Et le 18 janvier doit être un prélude à cette victoire imminente.

La deuxième raison pour laquelle nous devons sortir nombreux le samedi 18 janvier, c’est notre attachement à la parole donnée. Elle fait partie des valeurs sacrées dans toutes nos sociétés. Elle figure également dans le code d’honneur des officiers dans toutes les armées du monde. Quand un homme, de surcroit un officier, donne sa parole, il se doit de la respecter au risque de salir sa réputation et de saper l’honneur de sa classe d’âge, de son corps de métier ou de sa patrie. L’histoire de nos royaumes et autres regroupements politiques nous fournit de nombreux cas où des hommes et des femmes ont préféré la mort que de revenir sur leur parole. Ils entendaient ainsi sauver leur honneur et préserver la dignité de leurs semblables. Le Général Baba Sy a rendu sa démission de Grand chancelier en septembre 1989 après l’exécution par le système Compaoré du Commandant Lingani, du Capitaine Henri Zongo et de leurs camarades accusés de complot. Le Général Sy a démissionné pour protester contre le déni de la parole donnée, lui à qui on avait promis que les conjurés ne seraient pas passés par les armes. En officier digne et respectueux de ses galons, il a préféré quitter la table où l’honneur n’était plus servi. La marche du 18 janvier, le mouvement Le Balai citoyen veut la placer sous les auspices de la réhabilitation de la « parole donnée », le respect de l’honneur et de la dignité de « l’homme public et de l’espace démocratique ». Le Balai citoyen lutte pour que les détenteurs de pouvoirs publics, les intervenants dans l’espace public, respectent un minimum de code de conduite à l’endroit du peuple. Et le premier d’entre eux, c’est le Président du Faso. Pour le respect du peuple et de sa personne (s’il en a encore la perception et s’il le désire), il se doit de respecter sa parole publique. Il a fait le serment de respecter et de faire respecter la constitution du Burkina Faso. Il a fait la promesse lors de la clôture de son CCRP de mettre au placard les points non consensuels issus de ses travaux, il a dit aux communautés religieuses qu’il ne modifiera pas l’article 37 pour se représenter en 2015. Alors, qu’il Respecte sa Parole pour la stabilité de ce pays qui lui a tout donné. S’il n’est pas prêt à le faire, nous avons le devoir de le lui rappeler historiquement et de lui imposer le respect de ses serments. Sortons donc massivement le 18 janvier avec nos balais pour signifier notre refus de voir notre pays sombrer dans le déshonneur, la dictature et la violence.

En avant pour le respect de la constitution
En avant pour une démocratie vraie
Pour la dignité et la liberté de notre peuple, en avant
« Ensemble, on n’est jamais seul »
« Notre nombre est notre force »

Pour le Balai citoyen

La Coordination



Vos commentaires

  • Le 13 janvier 2014 à 22:23, par LAGUI ADAMA
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    J’en appelle à la jeunesse burkinabè à ne pas se mettre à fumer n’importe QUOI pour suivre n’importe QUI dans les rues du BURKINA par ailleurs je demande à la jeunesse burkinabè d’exiger que la souveraineté du PEUPLE soit respectée et qu’il soit consulter par référendum afin qu’il puisse se prononcer démocratiquement par rapport à sa volonté ou NON à la modification de l’article 37 et de l’instauration du sénat, chères soeurs et frères ne laissons pas à ce que le droit constitutionnel du PEUPLE à etre consulté par référendum soit bafoué par une quelconque manipulation politicienne Alors ensemble comme un seul homme soutenons son Excellence Mr Blaise Compaoré dans la continuité de ses actions de paix , de progrès, et de liberté pour un FASO RESPECTABLE ! Vive le PEUPLE Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Mr Blaise Comaporé et sa noble famille

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 22:40, par le révolté
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Vivement je vous soutient.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 22:52, par J’aime mon pays
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Naammmmmmmmmmmm. Le pays m’appelle , la patrie m’appelle. Je répond.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 23:14, par Maurice Ilboudo
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Camarades du Balai Citoyen, pourquoi avez vous peur de la revision constitutionelle de l’article 37 que notre Constitution autorise ? Le fait d’organiser un référendum qui permettra au peuple de décider lui même de son avenir en acceptant où en refusant cette révision constitutionnelle n’est il pas de la démocratie qui est elle même laisse le peuple exercer librement et sans aucune contrainte morale où physique son choix à travers le suffrage universel ?
    Si notre peuple, le peuple burkinabè demande au PF COMPAORÉ de rester disponible, il se soumettra à la volonté du peuple en le consultant largement. Tous ceux qui s’opposent aux règles légales de révision constitutionnelle sont des anarchistes, des pourvoiristes et de dangereux imbéciles pour la paix, la stabilité du Burkina Faso et de la sous région ouest africaine. Nous vous combattrons inlassablement et sans pitié.

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier 2014 à 05:47, par zanatoli
      En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

      Cher ami ; le fait même de vous présenter sous deux noms(ou pseudo) différents pose problème (Maurice Ilboudo et Sorokoto Bingolo). Il ne s’agit pas d’une question juridique ou légale mais de principe, de valeur et de dignité. On ne peut pas continuer à modifier un article juste pour satisfaire les ambitions d’un individu et de son clan. On limite au départ et on saute le verrou par la suite ; ça chauffe on remet le verrou et quand ça se refroidi on veut le sauter encore. C’est exactement la caractéristique d’une république bananière, une grosse farce. Pour votre information, ce n’est pas tout ce qui est légale qui est digne et vertueux. A titre d’exemple, l’esclavage, la ségrégation raciale aux USA et en Afrique du Sud (Apartheid) étaient conformes au lois de l’époque des pays concernés. S’il fallait laisser faire parce que c’était légale, on aurait pas fait des progrès dans le domaine des droits de l’homme. Bonne suite à vous.

      Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 23:25, par Wait And see
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Bien dit les gars. Ça me rappelle le Sénégal avec wade qui voulait passer par la force et le peuple lui a filer une déconvenue. Sortons nombreux et faisons comprendre à BLaise qu’il joue avec le feu et qu’il est l’heure d’abdiquer. Tous unis pour dire non à Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 23:34, par Maurice Ilboudo
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Camarades du Balai Citoyen, pourquoi avez vous peur de la revision constitutionelle de l’article 37 que notre Constitution autorise ? Le fait d’organiser un référendum qui permettra au peuple de décider lui même de son avenir en acceptant où en refusant cette révision constitutionnelle n’est il pas de la démocratie qui est elle même laisse le peuple exercer librement et sans aucune contrainte morale où physique son choix à travers le suffrage universel ?
    Si notre peuple, le peuple burkinabè demande au PF COMPAORÉ de rester disponible, il se soumettra à la volonté du peuple en le consultant largement. Tous ceux qui s’opposent aux règles légales de révision constitutionnelle sont des anarchistes, des pourvoiristes et de dangereux imbéciles pour la paix, la stabilité du Burkina Faso et de la sous région ouest africaine. Nous vous combattrons inlassablement et sans pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 23:37, par Sorokoto Bingolo
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Camarades du Balai Citoyen, pourquoi avez vous peur de la revision constitutionelle de l’article 37 que notre Constitution autorise ? Le fait d’organiser un référendum qui permettra au peuple de décider lui même de son avenir en acceptant où en refusant cette révision constitutionnelle n’est il pas de la démocratie qui est elle même laisse le peuple exercer librement et sans aucune contrainte morale où physique son choix à travers le suffrage universel ?
    Si notre peuple, le peuple burkinabè demande au PF COMPAORÉ de rester disponible, il se soumettra à la volonté du peuple en le consultant largement. Tous ceux qui s’opposent aux règles légales de révision constitutionnelle sont des anarchistes, des pourvoiristes et de dangereux imbéciles pour la paix, la stabilité du Burkina Faso et de la sous région ouest africaine. Nous vous combattrons inlassablement et sans pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 23:48, par On est prêt
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    J’aimerais ajouter un de ses engagement qu’il vaut aussi remettre en cause en se foutant du peuple. C’est par la lutte des organisations syndicales de masse et des partis politiques suite à l’assassina de Norbert Zongo que la version actuelle de l’article 37 a été formulée et non par referendum. Remettre en cause cette version actuelle de l’article 37 c’est non seulement ne pas respecter son engagement mais aussi se foutre du collège de sages et du peuple tout entier. Soyez prêts à lancer des mots d’ordre à la désobéissance civile s’il le faut.

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 23:53, par Lapatrie ou la mort
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Merci ! le BALAI CITOYEN ! le 18 Janvier sera une date plus historique que celle de 1966. La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 23:54, par Lapatrie ou la mort
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Merci ! le BALAI CITOYEN ! le 18 Janvier sera une date plus historique que celle de 1966. La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2014 à 23:58, par On est prêt
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    J’aimerais ajouter un de ses engagement qu’il vaut aussi remettre en cause en se foutant du peuple. C’est par la lutte des organisations syndicales de masse et des partis politiques suite à l’assassina de Norbert Zongo que la version actuelle de l’article 37 a été formulée et non par referendum. Si on a pas procédé par referendum pour verrouiller l’article 37 pourquoi y procéder pour le déverrouiller surtout qu’on sait que vous vous utiliserez l’argent du peuple pour acheter les consciences. Remettre en cause cette version actuelle de l’article 37 c’est non seulement ne pas respecter son engagement mais aussi se foutre du collège de sages, des organisations syndicales de masse et des partis politiques et du peuple tout entier. Soyez prêts à lancer des mots d’ordre à la désobéissance civile s’il le faut. On est prêt pour tout.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 00:00, par Tuk Guili !
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Yes !! Hora hourra !!
    Il n’est jamais tard pour bien faire !! Blaise peut toujours se ressaisir !

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier 2014 à 01:27, par barrons la route au dictateur
      En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

      J’aimerais ajouter un de ses engagement qu’il vaut aussi remettre en cause en se foutant du peuple. C’est par la lutte des organisations syndicales de masse et des partis politiques suite à l’assassina de Norbert Zongo que la version actuelle de l’article 37 a été formulée et non par referendum. Si on a pas procédé par referendum pour verrouiller l’article 37 pourquoi y procéder pour le déverrouiller surtout qu’on sait que vous vous utiliserez l’argent du peuple pour acheter les consciences. Remettre en cause cette version actuelle de l’article 37 c’est non seulement ne pas respecter son engagement mais aussi se foutre du collège de sages, des organisations syndicales de masse et des partis politiques et du peuple tout entier. Soyez prêts à lancer des mots d’ordre à la désobéissance civile s’il le faut. On est prêt pour tout.

      Répondre à ce message

    • Le 14 janvier 2014 à 01:29, par barrons la route au dictateur
      En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

      Peut être que quand blaise arrivait au pouvoir ce LAGUI Adama n’était pas encore né. Vas y rentrer dans le Cu de blaise. C’est vous autres les ennemies du peuples et non blaise. Même si tu mange chez blaise tu peux au moins dire la vérité sur le net. Tu n’es pas un esclave à ce que je sache !

      Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 01:16, par barrons la route au dictateur
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    J’aimerais ajouter un de ses engagement qu’il vaut aussi remettre en cause en se foutant du peuple. C’est par la lutte des organisations syndicales de masse et des partis politiques suite à l’assassina de Norbert Zongo que la version actuelle de l’article 37 a été formulée et non par referendum. Si on a pas procédé par referendum pour verrouiller l’article 37 pourquoi y procéder pour le déverrouiller surtout qu’on sait que vous vous utiliserez l’argent du peuple pour acheter les consciences. Remettre en cause cette version actuelle de l’article 37 c’est non seulement ne pas respecter son engagement mais aussi se foutre du collège de sages, des organisations syndicales de masse et des partis politiques et du peuple tout entier. Soyez prêts à lancer des mots d’ordre à la désobéissance civile s’il le faut. On est prêt pour tout.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 01:26, par barrons la route au dictateur
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    . Jeunesse du Burkina Faso, élèves, étudiants, commerçants, fonctionnaires, particuliers soyez mobilisés pour défendre notre patrie que ce président sans scrupule ni considération pour personne veut bafouer. Il a gouverné ses grands pères, ses pères, sa génération, ses petits frères, ses enfants et maintenant ils vise à gouverner ses petits enfants. Après avoir sacrifié 4 générations il vise à détruire l’avenir de notre de notre cher pays. Trop c’est trop mobilisons nous lui barrer la route par tous les moyens possibles

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 01:29, par balix
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Jusqu’a present je ne comprend pas pourquoi certaine personne continu a demander a ce que Blaise reste au pouvoir. Ne pas se presenter en 2015 ne veux pas dire qu’il sera plus burkinabe ou qu’il arretera de travailler pour le pays. Je sais pas si vous faite semblant ou pas de ne pas voir le vrai probleme de Blaise. Son probleme n’est pas le pouvoir, son probleme est l’apres pouvoir. Il sait que y’a beaucoup de dossiers monter contre lui et une fois qu’il n’est plus president peuvent faire surface. Si vous garantiser de le proteger contre ces maux ca sera avec un grand plaisir qu’il quittera le pouvoir car il est fatiguer du pouvoir la ou il est. Tout le monde reconnait qu’il a fait quelque chose durant son mandat mais en combien d’annee ? L’ex preisent du senegal Abdoul Diouf n’est plus president mais il continu de travailler pour le senegal et tout l’Afrique. Si Blaise veut, il peut revenir presenter a nouveau a ce que je sache. Moi je pense qu’il fera un bon conseiller pour nos futur presidents et pourait avoir une place aussi a l’ONU comme mediateur. Malheureusement il n’a pas un bon passee et cela risque de le ratrapper. C’est pour ca on dit de ne pas durer au pouvoir, car plus tu dur, plus tu commet des erreurs. Vivemment q’il retrouve la raison en mettant l’interet du peuple en avant plutot de chercher a ce proteger. Une bonne transition lui donnera plus du credit face a la communautee international. C’est mon point de vu...

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 03:29, par Benj BOY
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    A chaque comportement du mouton,reaction du berger
    Wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 04:42, par Nemo
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Une petite question : combien de Burkinabè utilisent le type de balai que brandissent ces grands balayeurs défenseurs du peuple ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 06:09, par Zig Cas
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Chers amis du Burkina, votre sens élevé du devoir citoyen ne mérite pas d’être marginalisé par de petits amateurs qui ne pensent qu’à semer le doute, la haine et la division parmi nous. Ne vous laissez pas endoctriner par de pauvres politiciens qui ne comprennent que la légitimité appartient au peuple souverain du Faso. S’ils sont convaincus que nous, le peuple ne soutenons pas la proposition du président Blaise mais qu’ils ’estiment heureux de l’organisation d’un référendum. Leur refus ne marque que leur amateurisme et leur faiblesse. Ne suivez donc pas ces vautours politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 06:28, par Powerfull
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Mr Ilboudo, vous réfléchissez comment ? On remarque que vous réagissez sans une réflexion adulte.allez y vous faire éduquer davantage. Le départ de Mr Compaore est pour bientôt. Time will tell us

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 08:36
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Blaise compaore quittera qu’il le veuille ou non la queue entre les jambe en 2015. et nous jeunesse burkinabé consciente nous allons l’y obliger s’il le faut.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 08:56, par anta
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    Allons enfants de la Patrie, le jour de gloire est arrivé...La forfaiture ne passera pas !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 10:02, par visionnaire
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    le discours idyllique(électoralistes) est pour tous les jeunes mais promotions sont pour un très petit nombre choisis selon des règles pas toujours transparentes ni équitables(blé goudé en cote).Les rôles réels confiés a la jeunesse sont quelque fois moins glorieux.Bétail électoral.
    En clair, la jeunesse est courtisée dans le discours(patriotes,jeunesse consciente et engagée du Faso) et moment de certains moments critiques de l’histoire politique des Etats et remisée dans la population pauvre et les spectateurs du bonheur des autres en temps réel.
    Sachez une chose balai citoyen est parti politique,soignons vigilant mes amis.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2014 à 12:21, par JEUNE AFRIQUE
    En réponse à : Marche du 18 janvier : Le Balai citoyen appelle à une grande mobilisation patriotique

    combien de burkinabè ont ces genres de ballais ?prenez les gens au serieux.le prix de ces ballais peut payer combien de kilos de riz ?

    Répondre à ce message