Retour au format normal
lefaso.net

Internet via le mobile : La 3G+ de Telmob pour accroitre la vitesse de la connexion

dimanche 26 mai 2013.

 

Les responsables de l’ONATEL-SA n’ont pas du tout chômé durant le mois de mai 2013. Loin s’en faut. La société a mis sur le marché quatre types de services au profit de ses clients. Il s’agit de : Muziki, Songtaaba, 3G+ de Telmob, Mobicash. A l’occasion d’un déjeuner de presse organisé le jeudi 23 mai à Azalaï Hotel de Ouagadougou, les patrons d’ONATEL-SA ont présenté ces différents services en se focalisant davantage sur la 3G+.

Désormais, les abonnés de Telmob, grâce à leurs Smartphones ou ordinateurs, peuvent avoir une connexion Internet à haut débit. Ce grâce au lancement de la 3G+ de Telmob depuis le 17 mai dernier. Cette plateforme offre d’énormes possibilités, selon les premiers responsables de l’unique opérateur global des télécoms au Burkina. Le principal avantage à retenir est sans conteste la disponibilité de la connexion Internet à très grande vitesse.

Tour à tour, le directeur services, le directeur marketing, le directeur des services mobiles, puis le directeur général de l’ONATEL se sont succédé au parloir pour vanter les mérites de la technologie 3G+. « Avec la 3G+ de Telmob, nous offrons à la population du Burkina ce qui se fait de mieux dans l’usage des TIC via Internet et les données », a soutenu le directeur général de l’ONATEL-SA, Sidi Mohamed Naïmi. « Le privilège d’avoir notre propre fibre optique est une preuve supplémentaire pour les avisés des TIC que seule la 3G+ de Telmob possède la plus grande garantie de fluidité et de possibilités », ajoute-t-il.

Abonnés de Ouaga et Bobo : premiers bénéficiaires de la 3G+

Les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso sont les premières à bénéficier de cette technologie. Actuellement, ces deux villes sont complètement couvert par la 3G+, ainsi que le village de Nasso, localité abritant l’Université polytechnique de Bobo (UPB). Pourtant, l’ONATEL-SA avait quatre ans pour couvrir les intégralement, selon le cahier de charge. « Nous faisons plus que ce que nous impose le cahier de charge », lance fièrement les premiers responsables de cette société de téléphonie.

Naturellement, la 3G+ de Telmob ne se limitera pas à ces deux villes. Actuellement, plusieurs autres villes ont les équipements 3G+ en installation, attendant la confirmation des tests pour se joindre aux abonnés de Ouaga et Bobo. « Notre plan d’action est l’implémentation la plus large possible de cette technologie et on prévoit à court terme la couverture de toutes les grandes et moyennes villes du Burkina en 3G+ de Telmob », annonce Sidi Mohamed Naïmi.

Un débit allant jusqu’à 14,4 Mbits/s

Le débit offert à l’abonné est tributaire de plusieurs éléments suivants : performance du terminal, capacité de la BTS, capacité du lien entre la BTS et le cœur du réseau, capacité du lien entre le cœur du réseau et le réseau Internet mondial, ont précisé les 1er responsables de l’ONATEL. Si ces conditions sont réunies, l’abonné, grâce à la 3G+ de Telmob, peut avoir une connexion Internet haut débit allant jusqu’à 14,4 Mbits/s, car « l’ONATEL offre un service de bout en bout », précise Abdoulaye Bassolé, le directeur des services mobiles. Les autres débits offerts sont : 2 ; 3,6 ; et 7,2Mbits/s.

Les coûts quant à eux varient en fonction des types d’abonnements : journalier, hebdomadaire, mensuel ou annuel. A titre d’exemple : 5Mo coûtent 200f, 20Mo à 400f ; 50Mo à 1000f, 500Mo à 3000f ; 1Go à 5000f ; 50Go à 84000f (une année).

Le mode de souscription se décline comme suit : *146*nombre de Mo#

Le patron de l’ONATEL-SA promet à ses abonnés le lancement dans une dizaine de jours du HSDPA + 42 Mbits/s. là, ce réseau aura la plus grande vitesse de connexion pour ce qui concerne cette plateforme. Sans vouloir tomber dans la polémique avec ses concurrents, Sidi Mohamed Naïmi déclare : « Loin des slogans artificiels, la 3G+ de Telmob est ce qu’il y a de mieux au Burkina. Testez la 3G+ de Telmob et vous verrez vous-mêmes la différence ».

Autres nouveaux services

Certes, la 3G a était le service principal sur lequel les échanges avec les journalistes ont porté. Mais, trois autres services lancés dans ce même mois de mai ont été présenté. Le dernier en date est le Mobicash Venega lancé le 20 mai dernier. Il s’agit en réalité d’un porte-monnaie dématérialisé permettant d’effectuer des transferts d’argent, de paiement et de recharge électroniques. Ce nouveau service permet également à l’abonné de pouvoir payer ses factures d’eau et d’électricité, sans se déplacer. A des coûts relativement réduits.

Avant Mobicash Venega, ONATEL-SA a lancé Musiki de Telmob, un service de personnalisation musicale des appels. Aussi, c’est au cours de ce même mois que le service Songtaaba a été lancé. Il consiste en la prise en charge des frais des appels des proches.

Avant de prendre congé des hommes de médias, Sidi Mohamed Naïmi a donné rendez-vous à tous les abonnés Telmob pour la découverte prochaine de nouvelles offres « aussi innovantes les unes que les autres ».

Moussa Diallo

Lefaso.net