Retour au format normal
lefaso.net

Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

vendredi 11 janvier 2013.

 

Une semaine après la formation du nouveau gouvernement, le premier ministre Luc Adolphe Tiao a animé une conférence de presse le 10 janvier 2013 pour éclairer l’opinion publique sur la philosophie de sa nouvelle équipe. Ce « gouvernement de combat » s’inscrit dans l’ouverture, en témoigne la présence de ministres de l’opposition (refondateurs) et dela société civile. Pourtant, après sept ans de cohabitation, l’ADF/RDA n’y est plus. Les points d’achoppements auraient porté sur « le nombre de portefeuilles et le positionnement ».

En guise de reconnaissance, Luc Adolphe Tiao a commencé son allocution par des remerciements au chef de l’Etat pour la confiance renouvelée. « Je réitère mon ferme engagement et ma détermination à donner le meilleur de moi-même pour le plein épanouissement des nobles missions qu’il a bien voulu me confier », soutient-il. Puis, le PM félicite la CENI, les institutions judiciaires et l’ensemble de la classe politique burkinabè pour le travail accompli dans le« bon déroulement du processus » électoral du double scrutin du 02 décembre dernier.

La tenue de ces législatives a eu pour conséquence le passage à la 5e législature de la 4e république qui « confirme la solidité de nos institutions ». Tout en félicitant le nouveau président de l’Assemblée nationale, Soungalo Apollinaire Ouattara, le premier ministre « reste persuadé qu’avec lui, la tradition de franche et bonne collaboration entre le parlement et le gouvernement va se renforcer ».

Après ces préambules, Luc Adolphe Tiao passe enfin à l’ordre du jour de la conférence de presse : la composition du nouveau gouvernement avec les changements enregistrés. Remplissant son devoir « d’éclairer nos concitoyens et l’opinion internationale », le chef du gouvernement déclare que la nouvelle équipe a pour objectif principal l’accélération de l’exécution du programme présidentiel, « Bâtir ensemble un Burkina émergent ».

Arrivé dans un contexte de crise, Luc Adolphe Tiao a eu à gérer durant les années 2011 et 2012, des troubles, la crise alimentaire, le rétablissement de la paix sociale, l’ancrage du dialogue social et politique, les réformes politiques, le renouvellement des pouvoirs législatifs et locaux, la stabilisation des institutions sociales et politiques.

L’année 2013 se présente donc comme celle de l’action. Et, l’exécutif formé le 02 janvier aurait reçu des orientations claires du chef de l’Etat dans ce sens. « Il s’agit d’une équipe de combat pour consolider les fondamentaux de notre économie, stimuler la croissance, accroitre les indicateurs pour le bien-être des burkinabè », avoue le PM. En clair, il s’agit de poursuivre les efforts pour le renforcement de la bonne gouvernance.

Les questions des hommes de médias ont porté essentiellement sur les prioritésdu nouveau gouvernement, l’absence del’ADF/RDA, la présence des partis d’opposition (UNDD et L’autre Burkina/PSR). Mais pas seulement. Les scribouillards n’ont pas manqué l’occasion de poser des questions sur l’université burkinabè, l’hôpital Yalgado Ouédraogo, la lutte contre la corruption, l’affaire Ousmane Guiro…

S’expliquant sur l’absence de l’ADF/RDA, Luc Adolphe Tiao déclare que les discussions n’ont pas abouti. Les points de divergence ont porté sur « le nombre de portefeuilles ministériels et le positionnement ». Mais combien de portefeuilles ministériels, le parti de l’éléphant en demandait ? On ne le saura pas, puisque le chef de l’exécutif affirme ne discuter de cela qu’avec le président de l’ADF/RDA.

Revenant sur la question de la lutte contre la corruption, le PM affirme que des avancées notables ont été enregistrées. Certaines personnes épinglés dans le rapport de l’ASCE seraient en train de payer ce qu’ils doivent à l’Etat, d’autres auraient demandé un délai un peu plus long pour pouvoir se mettre en règle.« Laissez-moi travailler avec mes méthodes (…) Nous travaillons en silence et les choses avancent », soutient-il. Quant à l’affaire Ousmane Guiro, Luc Adolphe Tiao estime avoir fait tout ce qui est de son ressort.« Je n’ai plus rien à faire dans l’affaire Guiro », déclare-t-il. La suite serait l’affaire de la justice où le PM affirme ne pas s’immiscer.

Pour ce qui est de la question de l’université burkinabè en crise depuis 2008, le chef du gouvernement annonce des états généraux d’ici au mois d’avril. Mais avant, des décisions importantes seront prises, de concert avec les étudiants et le corps enseignant.

Moussa Diallo
Lefaso.net



Vos commentaires

  • Le 11 janvier 2013 à 02:09, par Fantome
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Ecoutez bien le PM dans ses propos. Si vs avez fait un commentaire compose, vs allez comprendre tt. Ces gens sont pas pret a laisser l pouvoir et pire ils felicite les instence judiciaire pr avoir bien fait l travail k eux ils voulaient : La fraude, corruption ...

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 03:39, par toto
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Toujours la même chanson, le CD est rayé M. le premier ministre. Un Burkina émergent ne se décrète pas, ça c’est sur. Vous pensez vraiment qu’il faut 34 ministres budgétivores a ce pauvre pays pour émerger ? Bien au contraire. J’ai fini par me convaincre que ni vous ni aucun premier ministre ne peut changer la mauvaise gouvernance ici au Faso. Je ne doute pas de votre volonté mais reconnaissez que vous ne pouvez pas changer le système au risque de vous faire changer.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 04:46, par Le diplomate
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Vous voyez comment nos dirigeants se moquent de nous ?? comment des gars qui ont volé le peuple que certains voleurs ont pu dénoncer et vous demandez à ces indignes fils du BF de rembourser en cachette ?? Qu’est-ce qui prouve que ces gens paient ou vont payer réellement Excellence M. PM ? J’espère que vous trouverez les moyens de rendre public aussi la liste de tous ceux qui ont remboursé et le montant total. Lorsqu’on veut calmer un peuple révolté, il faut adopter des attitudes crédibles n’en déplaisent à certains. Loin de donner des conseils, mais en matière de lutte contre la corruption, il ne faut pas commettre l’erreur fatale de faire des yeux doux aux criminels financiers surtout pas dans un pays comme le notre. Le peuple mérite de savoir combien telle ou telle personne lui doit et combien il a pu rembourser ! ! Merci à tous

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 06:30, par Nipoukri
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Ordre est venu d’en haut et l’affaire Guiro a été classée. Tiao s’est dégonflé et ne veut plus en entendre parler. Quand on dit que c’est à la justice de faire son travail, pensez à l’affaire Norbert Zongo et vous comprendrez. Surtout quand on sait est en ce moment ministre de la justice, alors autant vous dire que le contentieux est vidé, sans que cela ne passe par les tribunaux ! Et après on veut que le peuple fasse confiance à la justice...?

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 07:21
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Ainsi donc, l’ADF n’est pas entrée au gouvernement par stratégie pour 2015 mais par gourmandise, voulant plus que ce qu’on lui proposait et même des ministres d’État !!!

    Répondre à ce message

    • Le 11 janvier 2013 à 10:40
      En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

      Pourquoi pas. En quoi les ministres d`état sont supérieurs aux autres. Si apres 7 ans au gouvernement l`ADF ne peut pas prétendre à 1 seul poste de ministre d`état cela est déplorable. Si je comprends bien, il faut être du parti majoritaire pour espérer être nommé ministre d`état. C`est quoi un minisrtre d`état. Quels sont les critères de nommination d`un ministre d`état

      Répondre à ce message

      • Le 11 janvier 2013 à 11:04
        En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

        MAIS TU NE REFLECHIS PAS DU TOUT. QUE VAUT L’ADF ? AU LIEU DE CHERCHER MINISTRE D’ETAT POURQUOI NE PAS ALLER AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES POUR ETRE PRESIDENT ET NOMMER SES MINISTRES COMME IL VEUT. NE DEFEND PAS DES PARVENUS ET OPPORTUNISTES POLITIQUES.

        Répondre à ce message

      • Le 11 janvier 2013 à 11:47, par Nel
        En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

        les ministres d’États sont supérieurs aux autres juste pour des questions de hiérarchie institutionnelle et protocolaire. l’ADF pouvait bien prétendre a un ministère d’État car tout est laissé a la discrétion du PF. Et dans le gouvernement d’union nationale de 1998 l’opposant Ram Ouedraogo était ministre d’État sans portefeuille. C’est un grade que le chef d’État octroie a certains membres du gouvernement soit en considération de leurs personnes soit en raison de la position stratégique qu’il accorde à leurs ministères. dans Le protocole d’État le gouvernement est hiérarchisé comme suit : le premier ministre, les ministres d’État, les ministres, les ministres délégués et les secrétaires d’États.

        Répondre à ce message

        • Le 11 janvier 2013 à 15:35, par drissa
          En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

          Nuance Nel ! Ministres délégués et secrétaires d’états c’est exactement la même chose. C’est juste une question de nomenclature. C’est donc soit l’un ou l’autre. Dans certains pays on utilise Secretaire d ’états et d autres ministre délégué. Dans le cas du Burkina Faso pendant longtemps nous avons fonctionné avec l’appellation secretaire d’état avant d’adopter celle de Ministre délégué depuis quelques années. Attention à ne pas confondre cependant avec certains pays comme les États ou secretaire d’état veut dire ministre des affaires étrangères.

          Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 07:37, par Nanoukda
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Le PM félicite la CENI pour…avoir fermé les yeux sur les méthodes utilisées qui ont abouti à son élection et à celle des siens ! Bravo !
    « Tout en félicitant le nouveau prési de l’AN, le PM reste convaincu que l’AN se comportera tjrs comme la poste. Bravo again !
    Plus sérieusement sur la séparation de corps avec l’ADF/RDA, le PM est clair ! L’ADF/RDA avec à sa tête un « avocat » est mûr et ne pouvait ni comprendre ni accepté ce nouveau régime matrimonial « de biens séparés dans patrimoine communément acquis » qui se traduit comme suit :
    18 députés RDA sur 90 de la majorité présidentielle soit 20%. Dans une proportionnelle, sur 32 postes ministériels, un bon calcul dotera l’ADF/RDA d’au moins 6 postes.
    Et c’est donc courageux pour l’ADF/RDA qui se comporte en parti et non en individu (certains partis auraient accepté même un poste pourvu que le Chef imself soit choisi).
    De mémoire de jeunesse, c’est donc la première fois qu’une telle situation qui s’assimile à une démission responsable malgré les nombreux avantages ministériels et proche présidentiels est enregistré !
    Chapeau donc à l’ADF/RDA pour cette prise de position responsable !
    RDA : rundã yolsgo, beog neere !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 07:47
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    bien gouverné c’est bien géré le futur de notre nation,gérer mal vos parents aussi périrons
    avec nous dan le futur

    Répondre à ce message

    • Le 11 janvier 2013 à 08:08, par kabedmo
      En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

      Lors du CCRP L’ADF/RDA a dénoncé le projet de révision de l’article 37. Comme le disait Harouna DICKO du RPN dans une interview, les élections couplées étaient un boulevard pour la révision de l’article 37. Et le PM a assuré que ce gouvernement est celui qui va accélérer la mise en œuvre des reformes politiques. Je suis prêt à parier que l’ADF/RDA n’est plus dans le gouvernement à cause de l’article 37 qui devrait, si l’on lit entre les lignes, être révisé.

      Répondre à ce message

    • Le 11 janvier 2013 à 09:34, par BAZOULE
      En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

      Tout d’abord, mes vœux de santé et de prospérité pour chacun de nous dont le cumul ne sera que la prospérité de notre nation.

      Merci à vous de noter que je ne suis pas politique et c’est un point de vue du technicien indépendant qui va suivre.

      Je pense qu’il ne faut pas trop en vouloir au CDP. Ce parti a lutté pour être au pouvoir (même si c’est pas un push, remember octobre 2007), il sera tout normal de les laisser gouverner à leur manière parce qu’ils ont l’onction du peuple, la démocratie oblige. On les jugera au résultat final, si le peuple n’est pas dupe. La loi des urnes oblige donc.
      Regardons tout au tour de nous et même bien loin, les politiques, les hommes politiques se succèdent et se ressemblent. Tous promettent le paradis et au finish c’est l’enfer pour le peuple. Ils repartent tous riches et il n’ y a rien. Le BF ne fera pas l’exception.

      Le problème dans ce pays (BF) réside dans le positionnement de certains partis politiques comme l’ADF/RDA qui sèment le trouble en s’associant au CDP pour gouverner à tel point que les "bêtises" de ce parti majoritaire et présidentiel restent amoindries au décompte final.

      Que le peuple accepte la gouvernance du CDP pendant les 5 années à venir afin de décider de sa reconduction ou non au jour J.

      Cessons de voir rien que du mauvais dans notre chère nation afin que chacun de nous vague tant bien que mal à ses occupations. Pendant qu’on se plaint au BF les autres avancent. Voire le cas d’ADO en RCi qui reçu les félicitations du FMI en 2 ans de gouvernance. Je puis vous dire que c’est parce que tous les ivoiriens sont fatigués qu’ils ont décidés de se mettre au travail et ça avance. Pourquoi ne pas faire comme eu en créant de la vraie valeur ajoutée chacun là où il est mais dans la transparence et non dans la corruption.

      Attention, les immeubles que nous construisons ne créer pas de valeur ajoutée assez forte qui puis booster l’économie. Construire c’est bien mais de l’argent tesorisé qui n’a pas d’impact réel sur l’économie réelle. Il faut donc aller vers la création de structure de services (le BF, par tradition est un pays de service, nous avons alors un capital dans ce domaine). Bref, ne dormez pas. Allez dans la réflexion pour votre propre épanouissement.....

      A lire certains internautes, on pourrait convenir que ce sont des gens qui ne visent que des postes ministériels seuls moyens de parvenir à ses fins.

      Veuillez noter qu’il y a mieux ailleurs que d’être ministre à ce jour. Si vous cultiver l’excellence, il n’ y a pas de raison de ne pas s’en sortir individuellement dans ce monde actuel.
      En tout cas, en ce qui me concerne, même si je venais à être proposé comme ministre, il y a de quoi à faire pour que j’accepte tout simplement parce que je sais me battre et je n’ai rien "à cirer" avec ses vendeurs d’illusions.

      Noter qu’il y a encore de la place pour tout le monde dans ce pays. Et battons nous pour assurer un mieux être de nos descendant direct sinon les choses ne seront pas faciles pour nos enfants et leurs descendances.

      Donc chers compatriotes, au travail pour vous mêmes et ensuite pour le pays.

      Ainsi, suivons de prêt LAT dans sa gouvernance et au moment venu, on avise.

      Répondre à ce message

      • Le 11 janvier 2013 à 11:44, par Yan na mar
        En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

        Mr Bazoule, tu dis de ne pas dormir mais le comporte auquel tu nous invites équivaut au contraire à nous demander de dormir d’un sommeil profond............... Si je t’ai bien compris, il faudrait se taire, taire les critiques et laisser les gens du CDP gouverner tranquillement jusqu’à la fin de leur mandat en attendant de voir si le peuple va les reconduire au pouvoir dans cinq ans ! --------------Dans ce cas, on n’a plus à dénoncer la fraude électorale (qui falsifie le verdict des urnes), les injustices et même le déni de justice qui fait en sorte que certains peuvent quitter la prison pour être élus pour représenter le peuple alors que d’autres citoyens honnêtes peuvent brûler vifs sans que la Justice de notre pays ne parvienne à émettre la moindre appréciation dans un sens ou dans l’autre. Et d’ailleurs, si on doit cesser de critiquer et dénoncer, pourquoi dis-tu toi-même qu’on devrait créer "de la vraie valeur ajoutée chacun là où il est mais dans la transparence et non dans la corruption" ? Alors, qui doit rendre cela possible et comment ? Faut-il se taire et laisser faire comme tu dis, si cette valeur ajoutée est détournée au profit de quelques uns, si les moyens de la créer sont confisqués par un clan, s’il manque la transparence dans les affaires de l’État, et si la corruption est devenue la méthode ordinaire gestion de notre pays.------------------ En réalité, toi-même tu es révolté contre cette situation, mais toi (comme beaucoup d’autres citoyens naïfs qui n’ont pas encore bien compris les vraies causes de notre crise nationale), tu n’as pas assez de courage pour protester et exiger la Justice, parce que c’est plus difficile. Tu préfères prôner la résignation de tout le monde. Mais il ne suffira pas que chacun travaille et se taise, car il faut que le bien commun soit bien géré et non dilapidé. Il faut donc te dire que des régimes aussi corrompues que celui qui nous gouverne, comptent surtout sur une telle résignation qui fait taire toutes les résistances pour leur laisser le champs libre pour tous les abus et toutes les extravagances, sans limite aucune puisqu’ils n’ont aucun scrupule. ---------------------NON A LA RÉSIGNATION....... IL FAUT SANS CESSE CRITIQUER, PROTESTER ET AGIR CONTRE LA MAL-GOUVERNANCE DANS TOUS CES ASPECTS

        Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 08:20, par Pamita
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Chers internautes qui s’y connaissent en droit, éclairez ma lanterne. Si Guiro est toujours poursuivi comment a-t-il pu être candidat aux élections ? Je pensais que quand on est poursuivi, il faut d’abord passer en jugement, être éventuellement blanchi avant de jouir encore de certains de ses droits civiques comme par exemple se présenter à des élections. Si le PM dit que le reste du dossier Guiro relève des tribunaux, est-ce à dire qu’il sera jugé un jour ? Merci

    Répondre à ce message

    • Le 11 janvier 2013 à 13:58, par Sambiiga
      En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

      Je n’ai pas une reponse à ta question mais ce que je sais, un haut responsable en fonction qui serait mise en cause dans une affaire pareille, doit demisionner et se mettre à la disposition de la justice. Ce qui n’est pas le cas dans l’affaire Guiro.
      Je n’ai rien contre GUIRO et je ne sais pas s’il est coupable ou inoncent. Je pense simplement qu’il doit travailler à se faire oublier par les BURKINABE au lieu de chercher à les narguer comme il le fait actuellement

      Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 08:27
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Comment comprendre qu’après que des organigrammes de certains ministères viennent d’etre adoptés avec leur politique sectorielle suivi de plan d’actions de mise en oeuvre, nous nous retrouvons avec des morcellements de ministères pour simplement plaire à des individus. Yaako !!! pauvre Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 08:39, par sali
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    "...nous travaillons en le silence et les choses avancent" n’est-ce pas là un échappatoire facile et incompréhensible. Pendant que l’opinion attend des résultats tangibles suite à l’engagement ferme du premier ministre de régler l’affaire ASCE, on nous sert des réponses pareilles. Où vs mettez la transparence et le devoir de rendre compte Mr le PM ? ça sent plutôt une opacité à dessein pour continuer à couvrir tous ces crimes économiques impunis, socle sur lequel est bâti ce régime. Et comme toujours, on joue sur le dilatoire pour "purger" les problèmes pendant que ce sont des bombes à retardements qui s’accumulent.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 08:59, par Fier Burkinabé
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Je felicite le Gouvernement. le pays ne peut pas avancé sur l unanimité. Etre Presi ou PM n’est pas permis a n importe qui. Donc PM fait ton boulot et prend en compte les remarques possitives (EX : le bitumage du maximum de rue de la ville Ouagalaise). Courage au gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 09:40, par bouchedure
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Seigneur aidez le Burkina ; Dans mon pays on félicite des gens qui n’ont rien fait de bon, on refuse de répondre a des questions soit disant que c’est pas sa tache, mon excellence vous vous devez d’être informés sur les questions cruciales ! BON courage.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 10:02, par LE VISIONNAIRE
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    « Laissez-moi travailler avec mes méthodes (…) Nous travaillons en silence et les choses avancent », soutient le premier ministre.
    je voulais simplement dire à LAT que le peuple a besoin de savoir sur les actions du gouvernement, qu’il arrête de nous raconter du n’importe quoi.
    Mr LAT si vous n’avez plus rien à dire aux burkinabés,aller y dormir.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 10:11, par badpress
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Tiao, tu n’es pas sérieux. Tu dénonces publiquement et tu trouves des solutions silencieusement. Quelle méthode de travail ! Quel ridicule ! Tu ne peux rien faire mn cher, y a plus fort que toi. Tu l’aurai commpris tt seul, tn rêve a des limites. Tu ne fais que du bruit plus fort que celui d’un vouvouzuéla, Demande à tn parent Tersius. Tu crois que tu souffle mieux le vouvouzéala que lui ? on sait tous que françois vs moyen. C’est mieux de le reconnaître en bon gourounsi car t-on, le gourounsi est "honnête" et évite désormais de faire beaucoup de bruit ça ns fait mal au coeur car tu ns prends pr des idiots.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 10:24, par PPP
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Je suis persuadé que tout ceux qui ont asisté a cette conference de presse y retourneront avec leur soif. Rien n’a ete eclairé et pire tout ce qui devait etre eclairé a ete obscurcit d’avantage. Ou est donc la transparence ?Prenez nous au serieux. On est ou là ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 10:27, par Le critologue
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    OUI, je suis ravi du fait que le premier ministre a reconnu les efforts de la CENI, de la justice pour le succès de ces législatives et municipales.
    Mais que seraient ces élections sans ces braves hommes qui ont veillé à ce qu’elles se tiennent dans des conditions de sécurités normales ?
    Est ce à dire que leur rôle n’est pas déterminant ?
    J’estime que le premier ministre est le père de tout le monde et se devait de reconnaitre les belles œuvres de ces enfants sans discrimination aucune.
    Pitié pour ces orphelins forces de défenses et de sécurité.
    Moi je ne suis rien ; mais je vous tire qu’à même mon petit chapeau si cela peut vous consoler.

    Répondre à ce message

    • Le 11 janvier 2013 à 11:49, par kossovo
      En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

      " Il s’agit d’une équipe de combat pour consolider les fondamentaux de notre économie, stimuler la croissance, accroître les indicateurs pour le bien-être des Burkina" ha Monsieur le PM, j’ai très bien écouté mais j’ai rien appris car le PM n’as rien dit de nouveaux ....... nous allons rester dans cette logique des choses et lui demande de s’attendre a foudre de la saison pluvieuse,il y a un an de la, le PM a chauffé nos oreilles avec cette histoire de GUIRO , n’est’il lui aussi un Guiro car Guiro ne forotte avec son argent sur les artistes.
      si j’ai un conseille pour ce monsieur, il devais démissionner d’avoir mentir au peuple du Burkina, sur la lutte contre la corruption et autre comportement anti-démocratique donc son partie est soumis .
      De quelle travaille nous parles- tu ?? puisque la volonté eu manque, que le CDP laisse le pays a des gens compétents.

      Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 10:35, par martin
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    du gachi surtout en question de temps.ils n’ont plus rien a dire ces gas.si j etais journaliste je ferai tout pour evité de les tendre un micro.du gachi vraiment du gachi. decu pour la declaration sur l affaire GUIRO la primature s’eclipse.plus rien a faire c’est choquant.pour dire tout simplement : c’est un cobaye.pire que lui circule librement.la justice au faso de pouriture : juger un PD un voleur de pouler de bouteil de gaz une moto... larmessss.c’est chianttttttttttttttttttttttttttt.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 10:48, par Xcellent
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    No comment !!!
    Quelques mois avant les élections TIAO avait perdu de sa crédibilité : il est venu en pompier et il est en train de pactiser avec les pyromanes.
    Il se dédit sans cesse : qu’est ce qu’il veut que le peuple croit ?? Ce qu’il dit ne marche qu’avec les militants de son parti et les voleurs qui ont eu une occasion pour ne pas payer pour les crimes qu’ils commettent tous les jours.
    Meme si le delinquant a reparé son tort, c’est à la justice de le blanchir et non au PM TIAO.
    Bref, je suis peiné de penser cela de la 2eme personnalité de mon pays : il n’est plus credible et il se melange les pédales dans ses explications de son impuissance.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 11:14, par Sidpayété
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    C’est dommage !!!!!!!!!!!!! Nous dire, « Je n’ai plus rien à faire dans l’affaire Guiro » serait une fuite de responsabilité, du moins une façon de se foutre du peuple ; la justice n’est pas d’un autre pays et dépend de ton gouvernement. Désolé !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 11:24, par One man show
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Monsieur le Premier Ministres dites nous clairement les choses. Le Président de l’ADF-RDA a soutenu que les propositions de faire partie du Gouvernement actuel ont été sont plus juteuses qu’avant et vous nous dites que vous ne vous êtes pas entendus sur le nombre de portes feuille et du son positionnement.
    Il y’a une incohérence et comme si cela ne suffisait pas vous entretenez le doute dans l’esprit des gens en disant qu’il ne vous appartient pas de parler de l’article 37. Eh bien en tant que chef du gouvernement et patron du Ministre article 37 vous êtes aussi concerné par cet article et tot ou tard vous en parlerez.
    Cinq ministères et un ministre d’Etat pour l’ADF-RDA ? Dites clairement les choses soit c’est vrai ou c’est faux. N’entretenez pas le mystère. Si cela est avéré on peut conclure alors que le non aboutissement des négociations est dû à au refus du parti de l’éléphant de cautionner le charcutage de l’article 37 c’est aussi clair que ça.
    M.LAT, si c’était pour nous servir ce plat maigre et nous étaler ses incompétences en matière culinaire il aurait fallu ne même pas répondre à cette question de la non participation de l’ADF-RDA au gouvernement.
    S’agissant des dossiers de détournement, le Premier a été fort prolixe mais pas convaincant. « On travaille dans le silence ». On en conviendrait si le résultat était au rendez vous. Diantre, que constatons nous ? Les présumés détourneurs déambulent en ville, arpentent le cercle du pouvoir, narguent le peuple laborieux et honnête, pire ils osent se faire élire aux élections. Que dieu sauve mon pays à la croisée des chemins !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 11:25, par Sambiiga
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Des gouvernements des combats, les Burkinabé en ont vu des dizaines sans pour autant sentir l’impact des combats desdits gouvernements.
    Tout ce que je sais de gouvernement c’est qu’il est pléthorique et ne reflète nullment les discours politiques qui invitent chauque fois le bas peuple à serrer d’avantage la ceinture.
    Pour ce qui est de la lutte contre la corruption, c’est par voie médiatique que le combat a été engagé donc doit continuer egalement dans les média. L’ASCE a injustement mis en cause des citoyens dont l’honneur a été bafoué. Ces gens là aussi merite qu’on leur rende justice. Il ne suffit pas de crier urbi et orbi qu’un tel est un voleur de la republique et aller dire après qu’on travail dans la discrètion. Quelle discrètion faite vous allusion ? Tu as dis que tu peux donc il faut peux on va voir.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 11:30, par le riche
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Organisons un referendum pour en finir. Le temps presse, faisons sap sap. Je crois que 2013 est l’année de l’article 37. 2014 est réservé à la résolution des quelques troubles les quelques mécontents de la modification de l’article 37 parviendraient à créer à travers le pays. 2015 est réservé à la préparation des présidentielles donc on a n’a pas d’autre année que 2013 pour résoudre le problème de l’article 37.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 11:43
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    aller jusque à refuser des portes aux volontaires a cause du nombre de poste. ce pouvoir la. c’est honteux de leurs part.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 11:54
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    L’ADF-RDA reste serein et imperturbable. Un seul poste peut amener l’ADF-RDA à accepter la révision de l’article 37 : le fauteuil de Kossyam ! L’éléphant est paix et force avec le peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 12:06, par lac
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    ce qui m’intéresse c’est de voir claire dans notre richesse de sous-sol pour faire l’augmentation des différentes indemnités.
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 13:09, par la rochfoucauld
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    ah vraiment les Burkinabé ont évolué en matière de distinguer mensonges seulement les dirigeants ne se rendent pas compte ce discours se serait prononcé courant 90 on applaudirait mais comme on le dit le chien ne change jamais sa manière de s’asseoir.tt est clair le PM annonce la realisation de grand chantiers je suis sur qu’ils ont l’intention de jouer la prolongation après 2014 ;aussi ce gouvernement es fiscelé pour preparer le referendum.Et le parti de l’éléphant s’est retiré a temps

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 13:43, par la rochfoucauld
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    bien fait pour l’ADF vivement que cela soit la correction pour tous ceux qui ont été invité au soupé

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 14:30, par Alliendé
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Arrêtez de parler de l’ADF RDA comme ce parti a toujours une âme ! Gilbert est le plus inonçent de tous les leaders politiques de l’heure. A travers des agissement il faut voir son père qui a passé son temps dans des querrelles politiques pour être président de la Haute Volta. Aujourd’hui, il digère mal cet échec et pousse son fils à faire autant pour devenir PF. Malheureusement le petit manque de carrure...
    Lisez l’oeuvre du Président Lamizana, vous comprendrez d’ailleurs pourquoi Gérard a publié la sienne après que ses compagnons et adversaires politiques aient tiré leur révérence.C’est vraiment au Burkina que le RDA a perdu son image de grand parti Africain.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 15:21, par SOUL
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Ah bon monsieur le premier ministre l’histoire retiendrait que c’est votre gouvernance que des personnes épinglées à cause d’un detournement et sans passées devant une juridiction commencent à rembourser ou demande un moratoire de remboursement et vous etes d’accord.Vous pensez que c’est comme ca on gouverne un pays ?De grace éviter de nous distraire,si vous avez les mains liées et que des ordres contraires vous sont signifiés par rapport à ses sinistres et lugubres indivudus,de grace rendez votre démission.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 15:58, par popol
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    dites-moi, est-ce que c’est obligé que l’ADF fasse partie de tout gouvernement ?

    Pourquoi , est-ce devenu un sujet d’importance ? c’est plutot de la diversion .

    et surtout une règle d’or en politique : Rien n’arrive par hasard !

    Pour Guiro , LAT dit qu’"il a dejà tout fait ! " !

    quel desaveu !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 17:19, par Mam nèfoo
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Le gouvernement est la pour le bien être du peuple comme l’a si bien dit le PM LAT.ce peuple a le droit de tout connaitre ce qui trame dans ce pays notamment la liste de tout ce qui doit et d’où viennent leurs gains ?Concernant le campus pourquoi attendre jusqu’en Avril pour essayer de résoudre ce fameux retard du campus car faire une année scolaire en 12 mois n’est synonyme d’un pays qui n’est pas en guerre.............................

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2013 à 13:51, par COOPER
    En réponse à : Absence de l’ADF/RDA dans le Gouvernement Tiao III : La faute au nombre de portefeuilles et au positionnement

    Chers internautes, ce que moi je pense est le suivant :
    - ce gouvernement se fout mal du peuple tout en oubliant qu’une autre crise est possible et cela sera le peuple lui même et ça sera grave plus que pour les militaires ;
    - ils croient qu’ils sont intouchables or seul le temps nous le dira s’ils ne changent pas leur mentalité et leur manière de gouverner ;
    - Continuons nos critiques envers eux en entendant ; car d’ici qu’ils sauront que nous le faisons pour tout le peuple burkinabé ainsi que leurs familles, ça sera tard. Mais prions Dieu qu’ils changent tôt.

    Répondre à ce message