Accueil > ... > Forum 1704550

Présidentielle de 2020 : « Les choses sont largement en faveur de l’Opposition », affirme Zéphirin Diabré

11 janvier, 13:03, par Ka

Bravo monsieur Zépherin Diabré, car tout est dit et je confirme. Simplement concernant que l’opposition a la chance d’avoir le fauteuil présidentiel en 2020, je ne suis pas un magicien, mais je peux dire qu’avec une opposition diviser comme le musulman du centre avec sa CODER, Le CDP avec son introverti Blaise Compaoré, sans oublié des déserteurs comme KADO, je vous dit monsieur Diabré, que dans une compétition où chacun veut tirer la couverture à soi par tous les moyens, sauf les urnes qui seront les vrais juges à la fin de cette année.

Monsieur l’homme d’AREVA, un conseil : Pour moi, et ça ne regarde que moi dont ma vérité qui rougit les yeux mais les casse pas, ‘’a l’heure actuelle, l’élément le plus soudé pour la conquête du fauteuil présidentiel est la majorité.’’ Et si vous l’opposition vous voulez faire la différence, c’est de suivre mon conseil qui vous dis que ‘’dans un cadre concurrentiel et d’égalité de chance, la politique est l’art d’observer, d’analyser, de comprendre et d’interpréter les conditions, les tendances, les potentialités, les réactions et les réalités du terrain, avant de crier que l’opposition a sa chance.’’

Car, après les 27 ans d’un règne sans partage avec des crimes gratuits et la corruption à ciel ouvert, le peuple Burkinabé est très mûri, surtout avec un représentant choisi a plus de 50% de ce peuple qui n’a pas suivi radicalement les objectifs de la transition qui était de tout balayer et remettre les pendules a zéro.

Cette année si le peuple est indulgent, la chance se balancera vers celui qui se bat comme un poulet égorger pour éradiquer les terroristes, et surtout retaper son programme présidentiel adopter par ces plus de 50% du peuple il y a quatre ans.

Oui notre pays mérite mieux : il mérite des courants d’idées fortes pour son développement. il mérite des acteurs neufs, qui pensent rassemblement, qui pensent paix et développement.

Avec tout ce qui s’est passé durant 27 après la révolution inachevée du visionnaire Thomas Sankara, le peuple mûri du pays des hommes intègres en veut comme candidat ni de jeune loup aux dents longues à peine sorti du berceau, ni de vieux cheval de retour rompu à l’en farinage et aux détournements de fonds et d’idées. Le peuple veut des personnes compétentes, intelligents, dynamiques, ouverts, avec du charisme, dotés d’une envergure internationale et d’une intégrité absolue, capables de s’entourer de gens de la même veine et de déléguer les tâches dans un véritable esprit d’équipe, sans arrière-pensée ethnique, tribaliste, régionaliste ou politicienne (en particulier pas un individu tordu qui va promettre je ne sais quel "rattrapage" à une sous-population de mafieux). Personnellement Je sais que cette personne existe au Burkina.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés