Accueil > ... > Forum 1676107

Terrorisme : « Le Burkina Faso est bel et bien fréquentable ! »

1er décembre 2019, 11:15, par yannick

Monsieur le professeur BATIONO,
J’apprécie toujours vos analyses et la présente est d’un niveau intellectuel non comparable à celle de Monsieur DABIRE.
Vous dites : Le terrorisme ne connaît pas de frontière. On ne vit pas plus en insécurité au Burkina Faso qu’en France ou aux Etats Unis.
Une vérité évidente si l’on se réfère à la définition du terrorisme venant de "terreur" ,l’on peut donc classer les Etats-Unis comme un pays à éviter compte-tenu des différentes tueries par des armes à feu librement vendues et achetées donc.
Mais les choses sont différentes car un voleur de poule est appelé "voleur" tandis qu’un voleur de millions et de milliards de deniers publics sera appelé "délinquant à col blanc".
Les puissances définissent donc leurs règles et la suite de votre analyse confirme cela :
"Du reste, de nombreux Occidentaux qui vivent paisiblement au Burkina Faso rient sous cape quand ils voient ces cartes du pays rougies à l’excès par certaines chancelleries".
Monsieur le professeur, vous etes cet intellectuel parmi peu qui nous donne souvent une analyse non partisane,rassurante et pleine d’optimiste.
Et je suis souvent très étonné des attaques que vous subissez or à mon avis,vos analyses pertinentes sont une source d’inspiration :
"Maintenant que les Burkinabè sont coutumiers du fait, il leur appartient de ne pas contribuer à ternir l’image de leur pays. Le Burkina Faso revient de loin. Il parviendra comme l’histoire l’a toujours démontré, à faire face victorieusement à l’adversité. Il faut donc continuer à agir avec bravoure, fierté et dignité en dépit des attaques terroristes. Si chaque citoyen doit jouer sa partition comme cela se doit, les acteurs politiques sont plus interpellés. Ils se doivent de donner une autre image que celles de boulimiques du pouvoir prêts à bruler le pays s’il le faut pour assouvir leur dessein".

Et tout est bien dit ici Monsieur le professeur :
"Les dernières sorties du CFOP et de l’APMP s’accusant mutuellement de tous les péchés d’Israël sont bien malheureuses. A un certain moment, il faut savoir taire ses divergences et aller à l’union sacrée. Dans le cas d’espèce, le pays recherche des solutions concrètes et non des invectives et autres procès en sorcellerie. En ce qui concerne la carte, la diplomatie burkinabè doit pouvoir se faire entendre. Le Burkina Faso doit se faire respecter en tant qu’Etat souverain".
Monsieur le professeur,en espérant que ceux qui entendent vous ont entendu et ceux qui voient ont bien lu et compris votre analyse,vos réflexions,vos conseils :
"Avec la fin de l’année qui approche et au regard des revers qu’ils ont subi ces dernières semaines, les groupes terroristes seront enclins à opérer des représailles. Les FDS doivent donc rester en alerte maximale et procéder à un meilleur maillage sécuritaire du pays. Les fouilles doivent être systématiques et complètes aux postes de contrôle. Les populations doivent observer la plus grande prudence dans leurs faits et gestes. C’est à ce prix que le Burkina Faso demeurera fréquentable. Pour toujours".
Un très bon mois de décembre à toutes et à tous dans la vigilance et dans la paix.
Que le Dieu de toutes les religions veille sur chacune et chacun.
A l’ensemble de nos vaillants FDS qui passeront eux,les fetes au front,loin de tous ceux qu’elles,qu’ils aiment,toutes mes pensées,que Dieu vous protège.
Que Dieu protège le Burkina Faso.
Un grand merci professeur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés