Accueil > ... > Forum 1604863

Commerce au Burkina : Les acteurs dénoncent une concurrence déloyale

10 juillet 2019, 10:18, par Sidbéwendé Zoungrana

A LOMBILBIGA nous donnons les précisions suivantes. Rencontré, ce Monsieur (agent de la Société Chinoise en question) a voulu divertir ses interlocuteurs en développent leurs actions qui dans un premier temps consistent, selon lui, à devancer d’autres Entreprises chinoises qui, plus importantes et plus riches que la leur, se prêtent à s’installer dans le pays au bénéfice de l’ouverture que notre pays a faite au sien (la grande Chine) et qui risquent de conquérir le marché burkinabé. Aussi, leur ambition est d’accaparer au plus vite, notre marché qui est déjà occupé dans sa plus grande partie par ses "Représentants" (nos compatriotes qui plusieurs années durant ont assuré les travaux de Marketing qui ont mis en valeur leurs produits. Dans ses déclarations, il s’est moqué de notre pays en le qualifiant d’un petit pays de 17 000 000 de personnes qui reste (toujours selon lui) un petit marché qu’ils n’entendent pas partager avec les autres chinois qui veulent venir. Et pour cette raison, ils estiment impérieux pour eux de modifier leurs actions en s’installant directement dans le pays pour agir directement à leur propres comptes. Leur seconde déclaration qui a choqué plus d’une personne fut que : "Dans leur programme, ils envisage dans le temps ; temps pour lequel il envisage d’ailleurs dans un long terme, implanter une Unité de production sur place dans notre pays, mais semble regretter les capacités d’absorption de la production d’une Usine qui doit tourner en permanence par notre pays". A cet déclaration, ses interlocuteurs lui ont fait comprendre que jamais les Commerçants de l’ONACOM-B ne s’opposent aucunement à une quelconque implantation d’une Usine de production dans notre pays ; implantation qui reste assujettie à des règlementations et conditionnalités officielles déclinées par les Lois du pays.

Ce qu’il faudrait que les gens comprennent dans le souci des commerçants, c’est la "Concurrence déloyale", "l’Action d’ingratitude" par cet Opérateur manifestée à l’endroit de ceux-là (membres de leur Organisation) qui plus de huit années durant ont mouillé leurs maillots (marketing et autres actions de promotion commerciale) introduire et faire connaitre leurs produits à travers tout le territoire national qu’il, sans raison, veut tourner le dos et agir directement en lieu et place sur nos marchés.

Par ailleurs, il y a lieu pour tout le monde, y compris les Autorités que l’Economie locale et nationale est et doit être du ressort des acteurs locaux à qui reviennent les actions de la Distribution. On ne saurait admettre que les fabricants chinois, indiens libanais et/ou d’autres nationalités d’avec lesquelles notre pays n’a pas d’Accords bilatéraux en matière commerciale parcourent nos quartiers et nos villages avec des produits et autres marchandises dans des Tricycles pour vendre directement et conserver les marges possibles et/ou éventuelles sans paiement aucun des Impôts et Taxes forcément liés à ces ventes. On ne saura continuer d’admettre ces tricheries, vols et pillages éhontées. C’est pour ces genres de comportement que les acteurs chinois sont chassés et rejetés dans les autres pays africains. Le Burkina Faso ne saura être une zone de non-droit où n’importe qui vient faire ce qu’il veut.

Voilà Lombilbiga, ce que nous entendons vous donner comme précisions selon notre entendement des choses et sur la justesse des actions des Commerçants.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés